Publicité

18 juin 2020 - 13:53 | Mis à jour : 15:06

Services de garde : les milieux familiaux adoptent un mandat de grève à 82 %

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) a refusé à 82 % les offres finales et globales du ministère de la Famille pour le milieu familial régi et subventionné le 18 juin. Les membres de l’Alliance des intervenantes en milieu familial du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, qui comprend les secteurs de Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques, ont voté en faveur d’un mandat de grève générale illimitée qui sera déclenché le 21 septembre.

«Il y a eu une bonification de l’offre du ministère depuis le mois de décembre. On parlait d’une augmentation de 6 sous par enfant. Présentement, on est à un pourcentage de 2,32 % pour la première année, de 2019 à 2020. Pour la suite des choses, le ministère a dit dans son offre qu’il ne donnerait aucun pourcentage, mais qu’on aurait une clause-remorque sur le secteur public. On pourrait peut-être aller chercher 1,75 % par année. En contrepartie, on doit redonner quelque chose au ministère dans les articles déjà réglés. C’est comme si on signait un chèque en blanc présentement», explique Cathy Côté, présidente de l’Alliance des intervenantes en milieu familial du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine.

Depuis le début de la pandémie, 22 responsables en des services éducatifs en milieu familial (RSE) de l’Alliance des intervenantes en milieu familial du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine ont déjà quitté leur emploi. D’autres départs (3 ou 4) sont à prévoir d’ici la fin du mois de juin.

Des départs qui n’amélioreront pas la situation pour les parents qui sont à la recherche de places en service de garde pour leurs enfants. «Les filles se retrouvent avec des charges épouvantables de travail supplémentaire», ajoute Mme Côté. En octobre dernier, le conseil municipal de la Ville de Rivière-du-Loup et le CPE de Rivière-du-Loup estimaient qu’il manquerait environ 400 places dans les services de garde pour répondre aux besoins des parents de la région.

Les responsables en services éducatifs en milieu familial gagnent l’équivalent de 12,42 $ de l’heure et le ministère de la Famille leur offrait une rémunération de 12,83$ de l’heure pour 2019-2020. La FIPEQ-CSQ demande plutôt un rattrapage monétaire équivalent à 16,75$ de l’heure et la création d’un comité d’évaluation de l’emploi pour établir la juste rémunération des responsables en services éducatifs. Les RSE sont sans entente collective depuis le 31 mars 2019. Des grèves rotatives sont prévues dans toutes les régions du Québec du 1er au 18 septembre et la grève générale illimitée sera déclenchée le 21 septembre.

Publicité


Publicité

Commentez cet article