Publicité

15 juin 2020 - 08:52

Programme Jeunes en mouvement vers l’emploi

Plus de 1 M $ pour l’intégration en emploi des jeunes au Bas-Saint-Laurent 

Dans le cadre du nouveau programme Jeunes en mouvement vers l’emploi (JME), plus de 1 million de dollars seront octroyés pour deux projets dans la région du Bas-Saint-Laurent. La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce au nom du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet.

Le 12 juin, le ministre Boulet a dévoilé que 104 projets, soit 95 régionaux et 9 nationaux, se partageront environ 54,9 M$ dans le cadre de ce nouveau programme. Ainsi, les projets des Maraîchers du Cœur et du Cégep de Rimouski ont été acceptés. 

Ces initiatives visent à intégrer des jeunes de façon durable sur le marché du travail ou à les accompagner dans leur processus de choix de carrière. Elles ont été déposées à la suite de l’appel de projets lancé en février dernier par le ministre Jean Boulet aux organisations qui œuvrent auprès des jeunes ayant des obstacles à intégrer le marché du travail.

Le programme JME vise à mettre en action des idées novatrices pour mobiliser les jeunes de 15 à 30 ans, en complémentarité de l’offre de services publics d’emploi sur l’ensemble du territoire québécois. 

Le gouvernement fédéral participe au financement de cette initiative par le biais de l’Entente de contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec dans le cadre de la Stratégie emploi et compétences jeunesse (SECJ).

Annoncée le 22 août 2019 à Québec, cette entente représente environ 135 M$, d’ici 2025.

«Faire le bon choix de carrière et s’épanouir sur le marché du travail peut représenter un défi important pour les jeunes. Ils ont besoin de l’aide de la société, et c’est justement ce que nous faisons aujourd’hui en supportant financièrement des projets concrets et adaptés à leur situation. Je remercie les organismes de la région qui œuvrent avec eux et qui ont répondu à l’appel de mon collègue. Des initiatives de la sorte sont bonnes pour nos jeunes et pour toute notre société, surtout à l’heure où la relance de l’économie s’amorce», a souligné Marie-Eve Proulx.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article