Publicité

23 mai 2020 - 10:12

Rivière-du-Loup rouvrira ses édifices municipaux le 1er juin

Toutes les réactions 3

Compte tenu de l’assouplissement des mesures gouvernementales et à l’instar d’autres municipalités du Québec, la Ville de Rivière-du-Loup procèdera à la réouverture de l’ensemble de ses espaces administratifs à partir du lundi 1er juin. Toutefois, des mesures particulières seront appliquées pour la sécurité des employés et des visiteurs.

Les citoyens devront impérativement prendre rendez-vous avant de se présenter dans les édifices municipaux pour rencontrer un employé de la Ville. Cette exigence est valide en tout temps et elle est applicable à tous les services, sans exception, ce qui inclut la direction générale et le cabinet de la mairesse. La prise de rendez-vous se fait par téléphone, au 418 867-6700, ou par courriel, à l’adresse [email protected]

Les visites devront se faire par la porte principale des différents établissements. Pour l’hôtel de ville, c’est à la porte centrale, accessible à partir de la rue de l’Hôtel-de-ville, que les citoyens devront se présenter. Toute personne devra, dès son arrivée, porter un masque ou un protecteur facial et le conserver pour toute la durée de la visite. La désinfection des mains à l’arrivée sera également obligatoire, et il faudra conserver en tout temps une distance minimale de deux mètres avec toute autre personne.

En outre, les citoyens sont invités à limiter leurs déplacements aux besoins essentiels seulement. Les employés demeurent en poste pour répondre aux questions par téléphone, par courriel ou encore par l’entremise du module de clavardage, accessible via la page d’accueil du site internet VilleRDL.ca.

L’horaire saisonnier sera en vigueur à compter de ce lundi 25 mai et ce, pour l’ensemble des bureaux administratifs de la Ville et de la cour municipale. Ainsi, jusqu’au 9 octobre, il sera possible de joindre le personnel de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h 45, du lundi au jeudi, et de 8 h à 12 h le vendredi.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • @Mario Dubé
    C'est abusif de votre part de traiter l'administration municipale d'hypocondriaque et de mouvement de peur qui court au Québec. Je pense qu'avec vos "recherches approfondies" vous auriez dû constater la réalité que, depuis les derniers mois, il y a eu déclaration de pandémie et décret d'urgence sanitaire au Québec.
    Pour vivre en société, il n'y a pas que des droits individuels fondamentaux, mais il y a aussi des responsabilités et des devoirs, tant individuels que collectifs.
    Si vous n'êtes pas capable de porter un masque en public pour vous, faites-le pour protéger les autres par responsabilité citoyenne et par altruisme.

    Pierre Pelletier - 2020-05-27 08:53
  • Quelques éléments dans l’avis de la Ville de Rivière-du-Loup sont de nature abusive.

    1. Le port d’un masque n’est pas obligatoire au Québec. Dans les lieux privés, le masque peut être demandé par le propriétaire du lieu privé mais dans les lieux publics le masque n’est pas obligatoire et ne peut être exigé. L’Hôtel-de-Ville est un édifice public.

    2. Le masque ne peut être exigé car il y a plusieurs personnes qui ne peuvent le porter. En effet, les personnes souffrant d’allergies saisonnières, les personnes ayant des difficultés à respirer ou pour toutes autres raisons. Le fait d’exiger le masque contrevient au droit fondamental d’un citoyen de recevoir un service, ce citoyen en santé devient victime d’une discrimination au nom d’une situation sanitaire qui n’est pas fondée. À ce sujet, il suffit de faire des recherches approfondies pour constater la réalité.

    3. Selon la santé publique, le masque est « recommandé » lorsque la distance de 2m ne peut être respectée. Dans cet avis de la Ville, il est indiqué que le 2m doit être respecté en tout temps. Ainsi la Ville « exige » le masque ET le 2m de distance.

    Ces quelques éléments sont abusifs de la part de l’administration municipale, ils restreignent les droits fondamentaux en vertu des précisions apportées plus haut. Il y a moyen de mettre en place certaines mesures sanitaires sans pour autant tomber dans l’abus.

    L’administration municipale est-elle affectée au point qu’elle soit devenue hypocondriaque car dûment influencée par le mouvement de peur qui court au Québec?


    Mario Dubé - 2020-05-25 10:35
  • Pour quand l'ouverture de la bibliothèque.?

    Johanne Dionne - 2020-05-25 07:57