Publicité

12 mai 2020 - 15:34 | Mis à jour : 15:56

Un géant abattu dans la Côte St-Jacques à Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 5

C'est finalement le mardi 12 mai que l'immense orme situé au 55 Côte St-Jacques a été abattu. L'arbre patrimonial était considéré comme une valeur exceptionnelle. Malheureusement, son état de santé s'est détérioré ces dernières années et la Ville de Rivière-du-Loup a dû se résoudre à exiger son abattage.

L'arbre avait été fragilisé lors des grands vents en 2015 qui avaient fait des ravages ailleurs dans la région. La Ville avait alors exceptionnellement installé des haubans afin de consolider ce géant. Il faisait depuis lors, les frais d'une surveillance accrue.

L'orme était considéré comme exceptionnel, non seulement par sa stature, mais aussi pour avoir survécu à la maladie hollandaise qui a décimé l'espèce partout au Québec et particulièrement à Montréal ces dernières années.

Selon la Ville, une inspection récente a démontré que l’orme était à la limite et que son abattage était maintenant nécessaire.

Après avoir été ébranché, il a été abattu. L'impressionnant tronc s'est affalé le long de la rue face à la rue St-Marc, avant d'être débité.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Recherché: je donne 10 millions pour un terrain en bordure de la rue Lafontaine avec un orme en santé de plus de 200 ans en facade.

    Jean-Pierre Fortin - 2020-05-13 19:45
  • C'est dommage car il s’agissait d'un bel arbre et aussi parce qu'il n'y a pas beaucoup d'arbres matures aux alentours. Sauf que si l'arbre était détérioré c'est sans doute la seule solution.Espérons que le bon bois sera récupéré pour un bon usage.

    John O'Connor - 2020-05-13 12:15
  • À bas les grands arbres à RDL, c'est trop dangereux. Tandis qu'à Québec et Montréal, on paye des vaccins dispendieux pour les sauver de la maladie Hollandaise de l'orme parce que l'on connaît la valeur d'un grand arbre centenaire, ici on planifie d'abattre tous les frênes avant même de voir l'arrivée de l'agrile. C'est peur d'avoir peur. Avec cette philosophie d'une autre époque, on peut prévoir que les ormes du 433 Lafontaine (anciennement Saint-Antoine) vont y passer aussi.

    Michel Huot - 2020-05-13 06:15
  • Cela aurait été bien de savoir l'age de cet arbre avant qu'il ne finisse en bois de chauffage ou de meuble.

    Fernand Ouellet - 2020-05-12 20:00
  • Il y a du bois de grande valeur dans cet arbre. J'espère que vous le savez. Bien des menuisiers et ébénistes seraient preneurs.

    Therese Legault - 2020-05-12 17:33