Publicité

22 avril 2020 - 14:27

Un millier de soldats demandés dans les CHSLD 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

Devant un taux d'absence toujours important chez les professionnels de la santé dans les milieux de vie pour aînés, le gouvernement du Québec a décidé de demander une aide supplémentaire au gouvernement fédéral. On souhaite que 1000 soldats de l'armée canadienne puissent être envoyés en renfort. 

Lundi, le premier ministre François Legault rappelait qu’on constatait toujours un manque important de professionnels «à temps plein» pour s’occuper des personnes vulnérables. Vingt-quatre heures plus tard, son message avait vraisemblablement été entendu, puisque 1 000 des 2 000 postes manquants étaient comblés grâce à la réponse de médecins, d’infirmières, de préposées aux bénéficiaires et d’étudiants.

François Legault s'était même dit optimiste de trouver les 1000 professionnels manquants d'ici ce soir [mercredi], mais il a avoué devant les médias sur l'heure du midi que cela n'allait pas être possible. Aujourd'hui, la situation est donc toujours la même et les besoins sont urgents. Québec n'a donc eu d'autres choix que de se tourner vers Ottawa. 

Jusqu'à présent, l'armée avait confirmé être en mesure de déployer 130 soldats formés en santé dans la province. Plusieurs sont d'ailleurs au travail depuis le début de la semaine. 

«Ce n'est pas idéal, mais en même temps, je pense que ça va beaucoup nous aider à avoir des paires de bras additionnelles pour faire des tâches qui sont moins médicales, puis aider le personnel, qui est insuffisant, actuellement, dans les CHSLD, à bien s'occuper de nos aînés, bien s'occuper des personnes qui ont besoin», a expliqué François Legault lors de son point de presse quotidien.
 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • On peut constater les piètres qualités du Dr Arruda en stratégie. Les nombreuses guerres passées nous ont appris à ne pas envoyer nos généraux au front, ils sont durs à remplacer comme le sont les spécialistes qui ont coûté des années à produire par la société et qui nous manqueraient cruellement s'ils tombaient au combat. Il aurait été préférable de les utiliser comme la Dr Liu par exemple, à conseiller le premier Ministre sur l'indispensable masque. Elle elle connait ça les pandémies pourquoi l'avoir écartée

    gilbert blachon - 2020-04-23 12:24
  • Dans beaucoup de RPA et CHSLD on a besoin de bras pour donner à manger, mener aux toilettes, changer de couche, donner des nouvelles aux familles, laver le visage, les dessous de bras et les parties intimes, coiffer, lever et faire asseoir,etc... des gestes simples et qui soulagent les autres préposés et infirmières. Je l'ai fait pendant 8 ans avec ma mère, y a rien de compliqué. Au lieu de placer une personne qui passe des heures à l'entrée d'un Familiprix à dire aux gens de se laver les mains alors qu'ils viennent de les laver en partant de chez eux, ils seraient plus utiles dans une maison de vieux.

    gilbert blachon - 2020-04-23 11:08
  • Mr Plourde, au lieu de dégueuler sur des politiciens qui essaient par tous les moyens de nous sortir de ce drame que nous vivons tous aujourd'hui, donnez nous la VOUS, la solution pour en finir une bonne fois pour toute.

    René Lapointe - 2020-04-23 10:08
  • Une vraie honte pour notre système de santé. Quand on en est rendu là, a demandé l'armée dans les CHSLD, on a atteint le fond du baril. Je me demande où s'en va l'humanité, dans quel société qu'on va vivre encore dans quelques années. Ça donne froid dans le dos. Comme JÉSUS a dit quand il était sur la croix, père pardonne leur, car ils ne savent ce qu'ils font c'est bâtards de politiciens en sachant que ce sont eux qu'ils ont saccagé le réseau de la santé.

    Gaétan Plourde, SAINTE-FRANÇOISE - 2020-04-22 22:24