Publicité

5 avril 2020 - 06:56

Le dépannage alimentaire a doublé dans la MRC des Basques

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La Maison Le Puits de Trois-Pistoles et la Cuisine collective Croc-ensemble des Basques offrent un service de dépannage alimentaire d’urgence pour les personnes plus démunies. Ces organismes ont vu les demandes doubler depuis l’apparition de la COVID-19.

«Il n’y a pas seulement que des clients réguliers, aussi plusieurs nouvelles personnes», a confirmé Lyne Bérubé, directrice générale de La Maison Le Puits. L’organisme pouvait recevoir de 4 à 5 demandes par semaine avant cette crise humanitaire, maintenant c’est plutôt de 10 à 12 familles ou individus qui se pointent au local.

«La Maison Le Puits est accessible entre 9 h et 11 h pour remplir le formulaire de dépannage alimentaire d’urgence. On regarde pour rendre le formulaire disponible en ligne. En comité, maintenant par téléphone, on décide des bons alimentaires», a expliqué Mme Bérubé.

La Maison Le Puits ne distribue pas des denrées directement aux citoyens, elle donne des bons d’achats à être utilisés dans les marchés d’alimentation de Trois-Pistoles. «Ça varie de 50 à 125 $ selon le nombre de personnes», a-t-elle précisé.

La Maison Le Puits ne reçoit pas d’aide financière gouvernementale pour offrir ce service. En ces temps difficiles, toute aide extérieure serait bienvenue. On peut contacter Lyne Bérubé au numéro 418-851-1895. La directrice générale s’occupe seule du service puisque comme elle le précise : «nos bénévoles ont 70 ans et plus.»

CROC-ENSEMBLE

Dans la MRC des Basques, on note aussi l’organisme Cuisine collective Croc-ensemble qui fait du dépannage alimentaire d’urgence. Là également, les demandes ont doublé. «Habituellement, nous recevions de 40 à 50 demandes par semaine. Depuis lundi, en trois jours seulement, nous sommes déjà rendus à 64, nous serons probablement à près d’une centaine en une semaine», a noté Philippe De Carufel, directeur général.

Installée dans l’Aréra Bertrand-Lepage, la Cuisine collective a dû déménager temporairement dans les locaux de la Maison des Jeunes pour la période de confinement. «Nous avons acheté frigo et congélateur pour redémarrer le dépannage alimentaire ici cette semaine», a-t-il précisé. Des bénévoles effectuent la livraison sur le territoire pour respecter les règles d’éloignement en lien avec le coronavirus.

Cuisine collective Croc-ensemble reçoit un financement de base pour sa mission, mais pas d’aide directe du gouvernement du Québec pendant la crise de la COVID-19. Toutefois, l’organisme en bénéficie par la bande puisque c’est Moisson Kamouraska qui obtient l’aide d’urgence pour ensuite soutenir les organismes de dépannage alimentaire d’urgence des quatre MRC du KRTB.

Cette contribution survient au bon moment puisque les aliments récupérés normalement dans les marchés d’alimentation par la Cuisine collective ont beaucoup diminué. «De plus, nous avons amassé 1150 $ en argent la semaine dernière dans le milieu. La Fromagerie des Basques nous a donné passablement de choses quand elle a fermé son restaurant et on attend un coup de pouce de la Caisse Desjardins des Basques», a noté M. De Carufel. Celui-ci pense toutefois que les prochaines semaines pourraient être difficiles pour plusieurs personnes qui attendront l’argent promis par le gouvernement fédéral. Pour aider l’organisme Cuisine collective Croc-ensemble, on appelle au 418-851-6049.

Publicité


Publicité

Commentez cet article