Publicité
19 mars 2020 - 14:00 | Mis à jour : 15:52

Traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins: 4,9 M$ pour le NM L'Héritage I

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 5

Après des mois de travail, d'une mobilisation citoyenne sans précédent dans l'histoire récente des Basques, le gouvernement du Québec accorde une aide financière maximale de 4 897 400 $ à la Compagnie de navigation des Basques (CNB) pour la réfection et la mise aux normes du NM L'Héritage I. Une victoire importante pour la communauté des Basques quant à l'avenir de la traverse Trois-Pistoles - Les Escoumins.

C'est le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, qui en a fait l'annonce ce jeudi 19 mars au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel.

Rappelons que cette réfection est nécessaire pour répondre aux normes et aux exigences de Transports Canada, le tout afin d'assurer le renouvellement des différents certificats requis pour la navigation. Si ces travaux ne sont pas effectués, la traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins ne pourra pas reprendre ses activités en 2020. Les travaux se dérouleront en deux phases afin d’atténuer les conséquences sur la reprise du service cet été.

«Je tiens à saluer le bon travail de la Compagnie de navigation des Basques, qui a largement contribué à la définition d'un projet bien ficelé permettant l'octroi de l'aide financière gouvernementale. Je me réjouis que notre gouvernement agisse afin de préserver la desserte du NM L'Héritage I, qui contribue grandement à la vitalité économique de la ville de Trois-Pistoles et de la région du Bas-Saint-Laurent», a commenté Denis Tardif

Le député a reconnu que la réouverture du dossier n'a pas été une sinécure. «Il y avait des devoirs à se faire et ils devaient être faits. Je tiens à remercier l'ouverture du ministre François Bonnardel.»

Quant aux reproches du comité citoyen qui a souligné à grand trait son absence lors du rassemblement de novembre, le député les balaie du revers de la main. «J'étais à Québec. Les démonstrations d'émotions ne correspondent pas à mon style, car elles ne font pas avancer le dossier. Ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. Pour moi, très clairement, ce sont les deux MRC et la corporation qui ont fait leurs devoirs. Ils ont fait, et j'insiste, un travail exemplaire.»

À savoir s'il redoute un effet négatif dans les Basques, il souhaite que cet épisode de la traverse Trois-Pistoles - Les Escoumins laisse plutôt une marque positive pour de futures mobilisations en faveur de projets rassembleurs. «Des projets viables, réalistes.»

MRC DES BASQUES

Déjà le 10 mars dernier, dans un commentaire publié sur infodimanche.com à la suite de la manifestation sur la colline parlementaire à Québec, le préfet de la MRC des Basques soulignait avoir «assez d'assurance pour crier BRAVO!» Neuf jours plus tard, c'est un Bertin Denis euphorique avec lequel s'est entretenu Info Dimanche.

«On peut le crier pour de vrai, je suis euphorique. Nous avons travaillé tellement fort dans ce dossier-là. Nous avons pratiquement harcelé des gens au ministère. Nous avons dû nous virer de bord sur un 10 sous des fois. Mais là, oui, c'est mission accomplie», a lancé le préfet.

Quant au travail du député Denis Tardif, Bertin Denis se montre reconnaissant. «Il a été omniprésent dans le dossier et auprès du ministère. Il était là où nous avions besoin de lui. Il a fait tout ce qu'on attend d'un député.»

M. Denis a aussi tenu à souligner l'apport du comité citoyen Sauvons l'Héritage qui, dit-il, est à l'origine de la démonstration de la solidarité populaire. «Ça nous a permis de revenir sur le dossier lors du non et de le porter dès les premières heures.»

SAUVONS L'HÉRITAGE

Pour le porte-parole du comité, M. Guillaume Legault, la mobilisation citoyenne est l’élément clé du dénouement de cette impasse. «Depuis novembre 2019, la population des Basques et de la Haute-Côte-Nord se mobilise et demande des réponses de la part du gouvernement du Québec. Après que nos représentants élus aient fait la démonstration de la fiabilité du navire et répondu à toutes les exigences du MTQ, cette décision était la seule réponse raisonnable que le gouvernement pouvait apporter à nos communautés».

Par voie de communiqué, le comité citoyen souligne que «cette lutte est d’abord et avant tout l’histoire de communautés qui refusent l’abandon, et qui se mettent communément en marche pour leur avenir ! Ce qu’elle démontre, c’est que toutes et tous ensemble, nos communautés peuvent s’organiser pour faire la différence !»

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • C'est comme mettre du fric sur le Titanic... avant ou après, il finira pas disparaître !

    The flying dutchman - 2020-03-19 21:57

  • Bon, faut croire que la décision du gouvernement est justifiée ✳️ et que j'étais complètement dans les patates 🙃

    Cette confession faite, et à moins d'errer, j'ai souvenir que la ministre Marie-Ève Proulx avait été dans votre comté pour déclarer que ce traversier n'était qu'un rafiot et qu'il n'y avait rien à faire avec " ça " .

    J'aimerais savoir, si tant est que cela soit exact, comment elle se sent aujourd'hui, en regard de cette annonce ❓

    En " t-k ", moi je serais en ........ 😡


    Septuagénaire de Québec - 2020-03-19 21:26
  • Deux petits paragraphes, je suis fier de tous les intervenants des Basques et de la haute nord, des élus , des administrateurs de la CNB pour leur ténacité, vous avez réussi malgré le fort négativisme de notre gouvernement, que j'admire présentement avec les problèmes de santé publique.
    Cependant malgré les beaux mots du député Tardif et d'une certaine Mme Proulx, j'ai des réserves sur leur discours tenus avec cette réponse positive. Jamais je n'aurais cru que le Coronavirus viendrait en aide au ministre Bonnardel, cela lui permet de se sauver de toute les questions que la population aurait aimé lui poser. Dans la vie il y a toujours des jours ou la chance nous favorise, et c'est aujourd'hui que cela arrive au ministre. Merci quand même, cela va nous permettre de dormir sur nos deus oreilles. .

    Georges - 2020-03-19 21:10
  • @GB3

    Beau travail ?!? Monsieur Tardif ?!? De quoi vous parlez ?!? Ce dossier a été mal géré du début par celui qui est supposé de nous représenter mais qui a plutôt préféré de se cacher!! Pour moi, ce pôteau inutile n’est plus le bienvenue dans les Basques. Point final.

    Bravo à Trois-Pistoles et aux gens des deux rives ! Vive les régions !

    Régionaliste - 2020-03-19 19:16
  • Bravo....beau travail contre vents et marées de la part de Mr Tardif.

    GB3 - 2020-03-19 17:15