Publicité
26 février 2020 - 16:06 | Mis à jour : 16:08

Québec investit 444 M$ pour les routes du Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 6

La ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Proulx a annoncé que le gouvernement du Québec investira plus de 444 M$ d’ici 2022 pour entretenir et améliorer le réseau routier au Bas-Saint-Laurent.

L’annonce s’est déroulée devant une dizaine de maires de la région dans le garage du ministère des Transports à Cacouna, le 26 février. À noter que le KRTB fera l’objet d’investissements de 326 M$ pour un total de 78 projets.

«Il s’agit d’une hausse de 15% comparativement à l’année dernière. C’est un montant record des cinq dernières années. D’ici 2022, ces investissements majeurs permettront d’améliorer les infrastructures sous la responsabilité du ministère des Transports partout dans la région», a expliqué la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Marie-Ève Proulx.

L’un des projets majeurs dans les secteurs de Rivière-du-Loup et du Témiscouata est sans contredit la poursuite des travaux sur les chantiers du projet de réaménagement de la route 185 en autoroute. Encore 160 000 tonnes de pavages sont à appliquer pour les deux prochaines années sur l’autoroute 85. La troisième et dernière phase de ce projet représente des investissements globaux de 942,9 M$.

«2020 sera une année chargée en travaux dans les secteurs de Saint-Antonin, de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et de Saint-Honoré-de-Témiscouata. Ce projet d’envergure verra ses premières mises en service en 2021. Actuellement en plein hiver, 140 personnes sont à l’emploi pour faire évoluer l’autoroute. L’été, ce sont 272 travailleurs qui oeuvrent à faire avancer les chantiers», ajoute Mme Proulx.

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata Denis Tardif a rappelé le statut de plaque tournante de la région de Rivière-du-Loup, située au carrefour des autoroutes 85 et 20, en lien aussi avec la Côte-Nord et Charlevoix par la voie maritime.

AUTOROUTE 20

Quant au possible prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski ainsi que son retour au Plan québécois des infrastructures (PQI), le dossier est toujours en attente de la présentation du budget le 10 mars prochain. «C’est un dossier très important pour le Bas-Saint-Laurent. Le premier ministre François Legault a réitéré cet été son engagement d’aller de l’avant à mettre le projet de la 20 au PQI. On continue dans cette foulée, ce sera à voir si le ministre des Finances a entendu notre appel», ajoute Marie-Ève Proulx, qui se dit confiante d’obtenir une réponse positive.

Le chef de service du ministère des Transports du Québec Yves Berger affirme que la région du Bas-Saint-Laurent avait du rattrapage à faire concernant le confort de roulement de ses routes comparativement à l’ensemble du Québec. Un fort pourcentage des investissements servira à la conservation des chaussées.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Le prolongement de la (demie) 20 ne va rien changer aux conduites par les débiles et les
    incompétents(tes) = des dépenses inutiles + des impactes négatifs sur l'environnement pour
    un bilan neutre ou pire, négatif, car la greffe de cerveau n'est pas encore possible ...

    Jack B. - 2020-02-27 00:19

  • * Madame la ministre Proulx,

    Au risque de répéter, je souhaite la réalisation prochaine depuis l'intersection de la Route Notre-Dame-des-Neiges et la 20 , jusqu'à la route 293.

    Lorsqu'on part de Québec, vers le Bas-du-Fleuve, cela contribuerait notamment à la sécurité, au développement de cette région, sans compter un apport majeur eu égard à l'accès au "Parc national Témiscouata".

    2022 m'apparaît la limite raisonnable pour " livrer".

    Septuagénaire de Québec - 2020-02-26 23:09
  • Mettre autant d'argent sur l'éducation des conducteurs serait un gaspillage et la réfection n'y
    changera rien quand vous avez des cabochons et des connasses qui roulent en hiver, comme
    ils roulent en été, rien a voir avec les routes, mais tout derrière le volant.

    Faites les routes les plus droites, sans aucunes courbes, ni pentes et côtes, deux fois plus
    larges et a deux voies séparées et il va toujours s'en trouver pour se casser la gueule !

    Même avec des chars a batteries, rien ne va changer.

    Le reste est esthétique et une question de confort et d'aller moins souvent au garage, point.

    Elvis Creton - 2020-02-26 21:53
  • Le prolongement de la 20.
    La grande promesse électorale du « parti des régions ». On verra ben le 10 mars !!

    Usager de la 132 désuete - 2020-02-26 20:30
  • Mme la Ministre par 78 projets, voulez-vous spécifier que ces 78 trous que vous allez réparer, car habituellement c'est ce que nous devons comprendre. Notre urgence dans les Basques , c'est la modification des 4 courbes dans NDDN, du 2ème rang au 3ème rang, c'est ce qui presse le plus pour les nombreux utilisateurs. S'il vous reste quelques sous, libre à vous de réparer ailleurs, même à l'entrée ouest de Trois-Pistoles..

    Eugène - 2020-02-26 20:23
  • "On continue dans cette foulée, ce sera à voir si le ministre des Finances a entendu notre appel» si jamais y avait pas une cents,aucun depart des travaux de la 20 ben on va voter ailleurs au Election,,,,,,,,,c'est une farce plate a chaque fois que je lis n'importe quel politiens de quelques partis que ce soit.Toujours les Promesses N'ONT TENUS

    Gervais Fillion - 2020-02-26 18:22