Publicité
16 décembre 2019 - 16:30

Décès de Mgr André Gaumond

Ancien évêque du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et archevêque émérite de Sherbrooke, Mgr André Gaumond est décédé vers 14 h, le samedi 14 décembre dernier, à la suite d’une brève maladie. Il était âgé de 83 ans et 6 mois.

Né à Saint-Thomas de Montmagny en juin 1936, Mgr Gaumond avait été ordonné prêtre à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 27 mai 1961 par Mgr Bruno Desrochers. D’abord enseignant au Collège de Sainte-Anne puis au Cégep de La Pocatière, il fut nommé curé des paroisses de Saint-Omer et de Saint-Pamphile en juin 1980.

Le 31 mai 1985, Sa Sainteté le pape Saint Jean-Paul II lui confiait la charge pastorale du diocèse de Sainte-Anne. Il fut ordonné évêque en la cathédrale de Sainte-Anne le 15 août 1985 par le cardinal Louis-Albert Vachon, archevêque de Québec. Dix ans plus tard, le Souverain Pontife l’appelait à une autre fonction; celle d’archevêque-coadjuteur à Sherbrooke. Conformément au Code de droit canonique, il avait remis sa démission au Saint-Père en juin 2011, ayant atteint l’âge limite de 75 ans.

L’actuel évêque de Sainte-Anne, Mgr Pierre Goudreault, a écrit sur sa page Facebook : «Toute ma reconnaissance à Mgr André Gaumond qui a été évêque au diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière durant dix ans (1985-1995). Au moment où il rentre chez Dieu, qu’il partage la paix et le bonheur de la résurrection.»

En plus de bien servir ses frères et sœurs des Églises de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et de Sherbrooke, Mgr André Gaumond a occupé de lourdes tâches au sein de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec qu’il a présidée entre les années 1993 et 1997 avant d’accepter des fonctions similaires à la Conférence des évêques catholiques du Canada (2003-2007).

Au moment d’écrire ces lignes, les détails entourant les funérailles de Mgr Gaumond n’étaient pas encore connus. C’est l’archidiocèse de Sherbrooke qui prend en charge l’organisation des funérailles. «Tout sera fait en considération des dernières volontés émises par Mgr Gaumond» précise-t-on à l’archidiocèse de Sherbrooke.

Publicité


Publicité

Commentez cet article