Publicité
9 décembre 2019 - 14:33 | Mis à jour : 14:59

La mobilisation se poursuit pour sauver l'Héritage 1

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

De 200 à 300 personnes se sont rassemblées le dimanche 8 décembre au quai de Trois-Pistoles afin de démontrer leur soutien à la sauvegarde de la traverse reliant Trois-Pistoles et Les Escoumins. En toile de fond de cet évènement : le navire l'Héritage 1, toujours amarré dans la marina malgré l'arrivée des glaces.

Plusieurs actions de mobilisation ont eu lieu depuis que le gouvernement du Québec a annoncé, le 14 novembre, son intention de n’accorder aucun financement pour les travaux de mise à niveau du traversier l’Héritage 1, estimés à près de 6 M$.

«Même malgré le froid, beaucoup de monde ont répondu à l’appel. Ça témoigne que notre mot est très bien reçu et entendu par la population. On a espoir que cet enjeu ne se résume pas qu’à des paroles, mais se traduisent en actions concrètes», explique le porte-parole du comité citoyen Sauvons l’Héritage, Guillaume Legault. Selon ce dernier, l’objectif principal de l’activité  de dimanche dernier était de maintenir les efforts de mobilisation dans les Basques et d’envoyer un signal clair au gouvernement du Québec.

À noter que plusieurs acteurs politiques étaient présents lors de ce rassemblement, dont le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, le député de Rimouski-Neigette Harold Lebel et Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques. «On leur a envoyé le message que c’est important de continuer. On leur donne un rapport de force dans les négociations avec le gouvernement», ajoute M. Legault. Le traversier L’Héritage 1 est d’ailleurs toujours amarré au quai de Trois-Pistoles.

Une contre-expertise a révélé vendredi dernier que ce navire pourrait encore naviguer une quarantaine d’années, si tous les travaux d’entretien et de mise à niveau sont réalisés selon les échéanciers. Le dossier complet sera transmis au ministère des Transports cette semaine par la Compagnie de navigation des Basques.

 «C’est très encourageant et ça vient corroborer ce que nous affirmait la Compagnie de navigation des Basques (…) On espère que ce sera déterminant pour la suite des choses. C’est une nouvelle très positive et la seule réponse raisonnable, c’est de nous dire oui. Le service de traversiers a des retombées importantes pour la région. On ne peut qu’espérer que notre cri d’alarme soit entendu», conclut Guillaume Legault. Le comité Sauvons l’Héritage fera le point sur l’évènement tenu dimanche dernier et planifiera ses prochaines actions en lien avec l’évolution du dossier au cours de la semaine.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • 300 - 200 = 100 .. personnes.

    En excluant les nombreux enfants et les intéressés (employés, partisans, la famille proche ...)
    de 20 a 25 de convertis serait raisonnable comme constat.

    Comme en Corée du Nord et certains autres endroits ou des régimes funestes sévissent, a défaut de pleureuses, y' avait 2 liseuses (autrices ... ?) qui résonnaient pas mal comme des
    émules de QS = plates et insignifiantes !

    Pour ceux qui croient encore qu'il est question d'une traverse PRIVÉE ... voici de quoi convaincre les analphabètes fonctionnels et autres aveugles en matière de politique 101 !

    https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/376727/traverse-les-escoumins-trois-pistoles-un-plan-alternatif-en-preparation

    Maurice Vaney, conseiller municipal et administrateur de la Compagnie de navigation des Basques (CNB), Jean-Marie Dugas, secrétaire-trésorier de la CNB, Marie LeBlanc, conseillère municipale et vice-présidente du conseil d’administration de la CNB

    La traverse a TOUT prix !

    Mais personne est capable, ou a le courage (?) de dire a la population ce qu'il en serait
    financièrement sur les municipalités impliquées en terme de coûts pour les contribuables.

    Quel est le montage financier de cette patente et quels sont les bilans et l'autre scénario
    possible d'une dissolution de cette aventure prise a vos risques a TOUS ??


    Le professeur tournesol - 2019-12-11 23:57
  • Je suis fière de ceux et celles qui ont manifesté malgré le froid. Vous avez entièrement raison. On a besoin de ce service aussi sur la Côte-Nord.

    Thérèse Lauzier - 2019-12-10 18:05
  • VIVE L’HÉRITAGE 1 !!!

    On ne va jamais baisser les bras. On est uni et on est prêt pour monter la pression, s’il faut.

    @denistardif
    @françoisbonnardel
    @françoislegault



    Partons, la mer est belle - 2019-12-09 18:30