Publicité
31 octobre 2019 - 09:33 | Mis à jour : 09:38

Le service d’hémodialyse pourrait être bonifié à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La ministre de la Santé, Danielle McCann, semble avoir entendu le message des résidents de la région qui ont dénoncé ces derniers jours la nécessité de se rendre à Rimouski pour subir des traitements d’hémodialyse, faute de place à Rivière-du-Loup. 

Dans une déclaration faite à l'Assemblée nationale, mercredi, alors qu’elle était interpellée par le porte-parole de l’opposition en matière de Santé, André Fortin, la ministre a laissé entendre qu’une annonce pourrait être faite dans ce dossier très prochainement.

«On est en train de trouver une solution pour les personnes qui ont besoin d’hémodialyse. C’est éminent […] les personnes qui demeurent dans le secteur de Rivière-du-Loup vont pouvoir avoir accès davantage à des services d’hémodialyse à Rivière-du-Loup», a-t-elle déclaré. 

Si Danielle McCann n’a cependant pas précisé quand ni comment le service allait être bonifié, elle a ajouté que le gouvernement souhaite également soutenir encore plus les patients qui doivent aller chercher des services loin de la maison. 

«Quand ce sera nécessaire d’aller chercher des services de façon plus lointaine, on est en train de réviser toute la politique du transport pour les personnes qui ont à faire de grandes distances, les frais qu’on [rembourse]», a-t-elle fait savoir. 

Actuellement,  le centre satellite d’hémodialyse de Rivière-du-Loup compte sur six chaises accessibles trois jours par semaine. Ce n’est toutefois pas suffisant pour combler la forte demande. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article