Publicité
27 octobre 2019 - 06:32

Une nouvelle entente entre cinq régions pour améliorer les services de santé et les services sociaux

Les Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de Chaudière-Appalaches et de la Gaspésie, de même que le Centre intégré universitaire (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en collaboration avec les Universités du Québec à Chicoutimi (UQAC), à Rimouski (UQAR) et en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), joignent leurs efforts pour développer une plateforme collaborative qui permettra l’identification et l’appropriation des meilleures pratiques d’organisation des services de proximité en région ainsi que le développement d’approches novatrices.

La nouvelle entente poursuit l’action menée par trois régions de l’Est du Québec, connue sous le nom de InterEst Santé. Elle élargit les retombées à un plus grand nombre de régions et enrichit son offre de service. La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est d’ailleurs jointe tout récemment au groupe. «En consolidant notre expertise, les outils développés soutiennent les gestionnaires et les professionnels dans leurs efforts constants à améliorer les services et à offrir un meilleur accès pour les usagers et leurs proches», explique Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

La plateforme propose des stratégies et des outils à l’attention des décideurs et des professionnels de la santé et des services sociaux. «À travers l’établissement d’un réel dialogue entre le milieu de la santé et le milieu universitaire, elle s’appuie sur une méthode reconnue de courtage de connaissances qui sert à identifier les connaissances de pointe et à favoriser leur appropriation, de même qu’à susciter l’avancement des connaissances et l’innovation», précise François Deschênes, vice-recteur à la formation et à la recherche de l’UQAR.

Parmi les outils, on compte un portail informationnel qui facilite l’accès pour les membres aux connaissances de pointe sur des sujets d’intérêt. Ils y retrouvent notamment des pratiques prometteuses provenant des différents établissements en matière d’organisation de service, des synthèses sur les meilleurs écrits ainsi que des résumés de publications et de découvertes récentes. Des blocs de formation et des stratégies d’accompagnement pour encourager l’appropriation des pratiques les plus efficaces et les mieux applicables viennent compléter la plateforme d’outils.

Le contenu de la plateforme évoluera en fonction des préoccupations des partenaires et sera alimenté par les travaux du Consortium, une ressource qui ajoute aux moyens existants des établissements. Quant aux thèmes qui seront traités, mentionnons l’intégration des services lors de la transition des usagers vers leur domicile, l’intervention en télésanté de même que les soins et services de santé en milieu rural. En outre, des projets de recherche verront le jour pour étudier des sujets peu connus comme les pratiques de gestion multisite dans le contexte de nos grandes régions.

Publicité


Publicité

Commentez cet article