Publicité
5 octobre 2019 - 06:56

Une auto comme une canette

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

Saviez-vous qu’un train heurtant une automobile est l’équivalent d’une automobile heurtant une canette d’aluminium ? Pourtant, si l’on ne donne pas cher de la peau de la canette, des automobilistes tentent toujours de «battre» le train de vitesse aux passages à niveau. Un pari risqué si l’on en croit les statistiques.

Pas moins de 2 100 Nord-Américains sont tués ou blessés chaque année dans des collisions aux passages à niveau ou dans des incidents liés aux intrusions sur les voies ferrées. C’est énorme.

«Un mort, c’est un mort de trop. Alors quand on regarde les statistiques, c’est préoccupant», admet le constable du CN André-Pierre Savard. Ce dernier souligne que c’est de l’autre côté de la frontière où l’on enregistre le plus de décès. Plus de 840 morts y ont été répertoriés l’année dernière.

«Au Canada on parle de 57 décès, dont 34 liés à l’intrusion et 42 ont fait des blessés graves. Le cout humain est important et c’est toute la collectivité qui en souffre. Ce sont des scènes terribles qui marquent la famille comme tous les intervenants. Alors nous souhaitons rappeler aux gens de faire preuve de prudence.»

La principale cause de ces accidents est la distraction. «Le cellulaire est vraiment problématique. Les gens sont distraits, autant en auto qu’à pied. Ils doivent réaliser qu’aux abords d’un passage à niveau, ils doivent regarder ce qui se passe, ils doivent être attentifs.»

Il faut aussi savoir que les trains peuvent transporter des chargements qui sont plus larges que les wagons eux-mêmes. Des chaines, des sangles et d’autres objets peuvent dépasser des wagons et heurter une personne qui ne respecte pas l’emprise ferroviaire.

Le CN a donc profité de la Semaine de sécurité routière qui a eu lieu du 23 au 29 septembre pour sensibiliser les citoyens aux conséquences de ces intrusions. Des affiches ont été installées le long de la voie ferrée et les constables sont en mode répression, c’est-à-dire qu’ils séviront devant tout fautif.

Selon l’article 26.1 de la Loi sur la Sécurité ferroviaire,l’amende est de 150$ pour une intrusion. Pour ceux qui ne respectent pas les passages à niveau lorsque ceux-ci sont en fonction, l’article 26.2 prévoit un constat de 223$.

RIVIÈRE-DU-LOUP

À Rivière-du-Loup, la situation est à ce point préoccupante que le CN en collaboration avec la Ville étudie différentes options. Une clôture pourrait être ajoutée à l’entrée ouest du pont jusqu’au fameux tunnel à l’ouest de la gare. De nombreux cas d’intrusion sont régulièrement observés. Une personne marchant à côté de son vélo a même été aperçue sur le pont du CN.

«Il y a aussi beaucoup de passage entre le quartier St-Ludger et le parc des Chutes. Les gens n’hésitent pas à se faufiler entre les wagons lorsque le train est arrêté sans savoir s’il peut repartir à tout moment. Plus à l’est encore, on nous rapporte le passage de VTT et de motoneiges», raconte le constable André-Pierre Savard. Ainsi donc, en plus de la clôture, une passerelle surplombant la voie ferrée pourrait ainsi permettre à la population de St-Ludger de rejoindre le parc des chutes en toute sécurité. Pour le moment, souligne le constable, il s’agit de projets à l’étape d’étude. André-Pierre Savard rappelle que la voie ferrée n’est pas le théâtre idéal pour des sessions photographiques. «Rivière-du-Loup à d’autres décors naturels tellement beaux à proposer, laissez la voie au train.» À cause de leur taille imposante, les trains semblent plus éloignés qu’ils ne le sont et semblent rouler plus lentement que ce que nous percevons. Il faut aussi savoir qu’un train moyen a besoin d’au moins 2 km pour s’immobiliser. Son poids moyen est de 5 500 tonnes, alors que celui d’une voiture est d’environ 1,5 tonne.

Étonnamment, un train, aussi imposant puisse-t-il être, est relativement silencieux. «Quand tu l’entends, il est sur toi», lance le constable. La prudence est donc de mise.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Dommage , l'idée de la passerelle est excellente, mais on entend la même chanson depuis 50 ans...beaux projets, mais que le CN ne se presse pas à accomplir. Comme le pont de Québec qui appartient au CN et regardez son état...nonchalance quand tu nous tiens...

    fernand ouellet - 2019-10-06 11:26
  • une passerelle, une superbe de bonne idée,

    Raymond B. - 2019-10-05 19:10