Publicité
6 octobre 2019 - 07:00

La campagne électorale vue par Louise Labonté : la sécurité des citoyens et le développement économique

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Info Dimanche a questionné la mairesse de Pohénégamook, Louise Labonté, pour connaitre ses attentes en regard de la présente campagne électorale fédérale. «Nous, les maires, souhaitons d’abord être écoutés par les différents candidats. C’est important qu’ils entendent nos préoccupations et celles des citoyens», mentionne l’élue municipale.

Selon Mme Labonté, les dossiers de téléphonie cellulaire, d’internet haute vitesse, de pénurie de main-d’œuvre et les changements climatiques sont des incontournables. «Je suis toujours surprise d’entendre un citoyen qui demeure en dehors du cœur urbain me dire que c’est difficile d’avoir accès à la téléphonie cellulaire. Lors de l’évènement tenu au verger ancestral Maison-Notre-Dame-des-Champs dernièrement, une exposante a perdu des clients parce qu’elle n’avait pas accès au réseau», note la mairesse.

«C’est un enjeu important autant pour la sécurité des citoyens que pour le développement économique des communautés. Je ne peux pas croire qu’on n’arrive pas à trouver des solutions, on a eu l’électricité et d’autres services partout sur le territoire», souligne Louise Labonté.

Un autre phénomène affecte maintenant le développement économique, soit le défi du recrutement de main-d’œuvre. «Il y a 20 ans, on parlait de création d’emplois pour soutenir le développement des communautés, maintenant ce sont les travailleurs qui sont en demande pour assurer la croissance, voire même la survie des entreprises, indique la mairesse. En acériculture, ils embauchent des immigrants. Il y a également des impacts pour le tourisme, notamment dans la restauration.»

Selon Louise Labonté, c’est en parlant et en travaillant avec les gouvernements en place que l’on pourra créer un partenariat pour trouver des solutions. «D’autres incitatifs pourraient aussi être créés pour inciter les jeunes retraités à demeurer sur le marché du travail, du moins à temps partiel. Ils seraient ainsi moins pénalisés et penseraient peut-être à poursuivre, ce sont des pistes discutées», soutient la mairesse de Pohénégamook.

On se rappelle, la municipalité de Pohénégamook a été durement touchée par des inondations il y a quelques années. Les changements climatiques constituent donc une préoccupation majeure pour l’élue. «Pour les générations futures, il faut s’en préoccuper davantage. À Pohénégamook, on est dans un bassin versant, la pluie à plus grand débit peut causer des inondations. C’est un enjeu capital pour tout le monde, il faut que nos gouvernements entendent ce message-là, provenant notamment des jeunes», souligne Louise Labonté.

Le service postal se transforme avec l’arrivée des courriels et du numérique. «Il faut préserver ce service de proximité», souligne-t-elle. Mme Labonté mentionne qu’il ne faut pas oublier la langue française : «la francophonie, la culture, c’est aussi un enjeu et à nous tous de les protéger.»

«Ça doit être une campagne électorale d’idées, une vision d’avenir, c’est ce qu’on attend de notre gouvernement. Les citoyens ont besoin d’entendre la vision des partis politiques. En terminant, je souhaite bonne chance à tous les candidats et j’invite les gens à aller voter, c’est un pouvoir que l’on a», conclut Louise Labonté.

Publicité


Publicité

Commentez cet article