Publicité
16 août 2019 - 12:42 | Mis à jour : 12:48

L’église Notre-Dame-des-Neiges classée patrimoniale

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

C’était jour de fête à l’église Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles, ce vendredi 16 aout, alors que le gouvernement du Québec a annoncé que l’immeuble centre de la ville a officiellement obtenu sa classification patrimoniale en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. 

Cette nouvelle fait suite à un avis d’intention de classement qui avait été émis par le gouvernement précédent à l’automne 2017. La reconnaissance vise tous les éléments extérieurs et intérieurs de l’église et de la chapelle-sacristie, l’extérieur du presbytère et celui du passage couvert, ainsi que le terrain et ses aménagements. 

«C’est une nouvelle magnifique», a partagé Christine Dubé de la Fabrique de la paroisse Notre-Dame-des-Neiges. «On ne pouvait pas demander mieux, puisqu’elle va assurer la pérennité de notre église qui est un phare pour le milieu. Elle accueille le double de la population de Trois-Pistoles en visites chaque été. C’est un lieu de rassemblement très important.»

Concrètement, la classification patrimoniale permettra au propriétaire de l’église, la Fabrique, de bénéficier d’une subvention du Programme visant  la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux du ministère de la Culture et des Communications. L’aide financière pourrait atteindre 80 % du cout des travaux admissibles et nécessaires à la conservation des qualités patrimoniales. 

«Ce joyau compte parmi les attraits touristiques de notre région. Je salue le dévouement de la Fabrique qui a su mettre ce lieu en valeur, notamment par l’organisation de visites dans le cadre d’un circuit patrimonial», a déclaré le député, Denis Tardif. 

BESOINS 

Cette bonne nouvelle, et la promesse d’une aide financière qui l’accompagne, arrivent d’ailleurs à point pour le milieu, alors que l’église Notre-Dame-des-Neiges aura besoin de réparations importantes dans un futur proche. Selon Christine Dubé, des travaux seraient nécessaires du côté du dôme depuis plusieurs années déjà, mais la situation serait encore plus pressante dans le clocher principal où il y aurait infiltration d’eau. 

«On attend le carnet de santé en septembre. Celui-ci va nous éclairer davantage sur les couts des travaux, mais on s’attend quand même à des réparations importantes», a-t-elle partagé. 

Malgré tout, on sent à Trois-Pistoles, ajoute-t-elle, le désir de préserver l’église. «Il y a des gens qui ne pratiquent plus, mais qui sont intéressés par le côté architectural de l’immeuble et qui tiennent vraiment à ce qu’elle soit bien maintenue. De constater qu’il y a également une volonté politique, pour nous, c’est un bon coup, une bonne tape dans le dos.»

Depuis 1998, la Fabrique a reçu cinq subventions totalisant 842 664 $ pour la restauration de l’église. Érigée de 1882 à 1887, celle-ci présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique, architecturale et artistique. Elle se distingue, entre autres, par ses cinq clochers, une composition inusitée dans l’architecture religieuse québécoise. 

Comme le presbytère, avec lequel elle forme un ensemble harmonieux, l’église a été construite à partir des plans de David Ouellet, une figure marquante de l’architecture religieuse au Québec.

Plus de détails à venir… 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Super nouvelle très content de l'apprendre.Je suis un descendant de M. Simeon Lavoie. L'ebeniste qui a réalisé la chaire et plusieurs autres travaux à l'intérieur de l'église..

    Janick Gagnon - 2019-08-16 18:16