Publicité
12 juillet 2019 - 06:57 | Mis à jour : 08:43

Prendre sa pause-café à l’église de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Café et sacristie, un mariage savoureux ? C’est l’idée que les responsables de la Corporation de développement touristique et économique (CDTE) de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup ont eue afin de créer un lieu de rencontre pour les citoyens en plein cœur du village, et de permettre aux villégiateurs d’obtenir des informations sur les attraits touristiques de la région.

L’an dernier, le café s’était installé dans le centre touristique, situé près du lac de la Grande Fourche en raison des importants travaux qui se déroulaient sur la rue Principale et le chemin Taché. «Il manquait ici un lieu patrimonial et rassembleur, qui remplit à la fois un mandat touristique et économique. L’employé du café, Thomas Belzile, a suivi une formation avec l’Office du tourisme et des congrès de Rivière-du-Loup afin de guider les clients vers d’autres attraits sur le territoire (…) Notre force est de travailler en équipe avec d’autres organisations de la région», explique l’agente de développement durable à la MRC de Rivière-du-Loup, Marie-Ève Ouellet.

Cette dernière ajoute que l’équipe travaillant sur le projet a pu bénéficier d’une belle écoute de la part de la Fabrique, qui a prêté le mobilier et ouvert les portes de la sacristie à la population. Le décor à l’intérieur est demeuré inchangé. On peut donc siroter un café latté sous le regard immortalisé en photo des anciens curés de la paroisse, accompagné des statues religieuses et autres artéfacts catholiques. Le Café de l’église est ouvert tous les jeudis, vendredis et samedis matins de 8h à 11h depuis le 4 juillet, et ce, jusqu’au 6 aout.

Le salaire de l’employé qui y travaillera cet été est payé grâce au programme d’Emplois d’été Canada. Une partie des revenus retournent à la Fabrique de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Pour les instigateurs du projet, le but n’est pas de faire de l’argent, mais plutôt de stimuler les choses au cœur de la Municipalité.

«Ça permet d’ouvrir la porte une première fois pour explorer différents avenues concernant la conservation de l’église. On veut redonner au cœur du village sa notoriété, et l’église est un lieu de rassemblement naturel qui doit rester pour échanger et partager», ajoute la conseillère municipale Manon Belzile, qui fait également partie de la CDTE.

Le Café de l’église offre évidemment du café, du café latté, du thé, du chocolat chaud, mais aussi des pâtisseries fraichement préparées par le Marchand général St-Hubert. On y retrouve également quelques produits locaux, comme des savons et des oeuvres d'artisanat réalisées par des membres du Cercle de fermières de Saint-Hubert. 

«C’est plaisant parce que c’est un lieu intergénérationnel, on voit des gens de tous les âges, des résidents mais aussi des gens de l’extérieur et on échange tous ensemble», explique une cliente du café, Myranda Plourde. 

L’avenir dira si le café arrivera à rassembler la communauté à l’église, et ainsi créer un lieu de rendez-vous au centre de la municipalité. Déjà, Thomas Belzile confirme qu’il a toujours eu au moins un client à servir dans la sacristie lors des premières journées d’ouverture.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo ! Une belle initiative qui valorise un lieu significatif au cœur de la communauté en demeurant un lieu de rencontre et d'échange.

    Madeleine Bélanger Leblanc - 2019-07-13 08:18
  • Quelle bonne Idée, que la maison de Dieu devienne la maison des citoyens!
    Bonne été.

    aL - 2019-07-12 08:45
  • Vraiment une bonne idee

    yolaine soucy - 2019-07-12 08:24