Publicité
14 février 2019 - 15:50 | Mis à jour : 15 février 2019 - 09:56

Opération «Coup de cœur pour ma région»

Intéresser et guider la main-d’œuvre de demain

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La jeunesse actuelle forme les travailleurs de demain. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre importante, des entreprises et organismes de la région ont décidé d’être proactifs et de participer à la première organisation d’un évènement entrepreneurial unique au KRTB : l’opération «Coup de cœur pour ma région» à l’École secondaire Chanoine-Beaudet de Saint-Pascal, le jeudi 14 février. 

Sous la forme d’un salon de l’emploi, l’activité a rassemblé une quarantaine de kiosques d’entreprises et d’organisations issues de différents secteurs d’activités, comme la santé, l’éducation, le transport, l’agriculture et la foresterie. Tous se sont ainsi donné rendez-vous au gymnase de l’école à la poursuite de deux objectifs : sensibiliser les élèves aux besoins actuels et futurs en matière de main-d’œuvre, ainsi que faciliter les liens entre les emplois futurs et les formations offertes dans la région. 

Notons que le milieu de l’éducation était aussi fort bien représenté lors de cette journée avec la présence du Pavillon-de-l’Avenir, des cégeps de La Pocatière et Rivière-du-Loup, de l’Institut de technologie agroalimentaire, de l’Institut maritime du Québec et de l’UQAR.

«Dans les dernières années, on a entendu souvent que le choix de carrière était un élément de stress important pour les élèves. On les trouve chanceux d’avoir une panoplie de choix, mais cela cause une angoisse, puisqu’ils ont peur de se tromper. Cette activité est donc une façon d’associer du concret. Ils peuvent se dire : "Voici une entreprise, un emploi qui m’intéresse, alors où est-ce que je peux me tourner pour la formation". Tout se construit par la suite et c’est plus facile de les accompagner», a expliqué la directrice de l’École secondaire Chanoine-Beaudet, Geneviève Soucy, dont l’établissement est reconnu pour son expertise entrepreneuriale depuis plusieurs années. 

Un discours corroboré par François-Luc Soucy, élève de 5e secondaire qui partage la présidence d’honneur avec son père Yvon, aussi préfet de la MRC du Kamouraska : «Plusieurs jeunes ne savent pas quelles sont les possibilités d’emploi dans la région. Ils pensent qu’ils devront partir travailler en ville, puisqu’ils ignorent que certaines entreprises offrent vraiment des emplois de qualité chez nous. Pour ces jeunes-là, c’est une belle opportunité d’aller rencontrer les représentants, réaliser les belles opportunités qui s’offrent à eux et prendre conscience des formations qu’ils ont besoin de suivre […] C’est aussi encourageant de voir que les entreprises recherchent des talents et qu’on peut trouver quelque chose qui correspond à nos intérêts pour un retour en région».

EXPERTISE LOCALE

Organisée en collaboration avec l’entreprise Premier Tech et les MRC de Kamouraska et Rivière-du-Loup, cette «opération charme» a accueilli quelque 350 élèves du 2e cycle des écoles secondaires de la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup. 

Présent lors du lancement de l’activité, le président du Conseil et chef de la direction de Premier Tech, Bernard Bélanger, n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler que le succès de l’entreprise, aujourd’hui internationale, repose en grande partie sur l’expertise locale. 

«Les nouveaux talents sont dans les écoles, il ne faut pas l’oublier», a-t-il mentionné. Environ 90 % de notre main-d’œuvre est locale, alors si nous ne sommes pas capables retenir nos experts ici, nous avons un problème […] Il faut commencer tôt avec les jeunes pour les convaincre qu’il y a d’excellentes opportunités d’emploi et permettre de développer une main-d’œuvre concurrentielle. Ce partenariat régional prometteur est un pas de plus dans ce sens.»

PLATEFORME WEB

En plus de l’évènement lui-même, l’École secondaire Chanoine-Beaudet prévoit mettre en ligne, d’ici 2020, une plateforme Web mobile qui permettra de favoriser les rapprochements entre les élèves et les carrières qu’ils pourraient occuper. 

Cette plateforme, qui sera conçue dans quelques mois par une entreprise étudiante, permettra aux entreprises de même qu’aux organisations du milieu de se présenter brièvement et de proposer ou non des stages et de préciser leurs besoins actuels ou futurs en matière de main-d’œuvre. 

Il est déjà possible pour les entreprises et organisations de s’inscrire sur la plateforme Web mobile et de fournir les informations qui pourront être consultées par les élèves au cours de leurs études. Le formulaire est disponible au coupdecoeurpourmaregion.info. 

 

Publicité

Commentez cet article