Publicité
10 janvier 2019 - 16:32

Marie-Ève Ouellet nommée responsable du développement sportif au Stade Premier Tech

Le conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup a affecté, lors de sa séance du 10 janvier, Marie-Ève Ouellet à titre de régisseuse et responsable du développement sportif au Stade Premier Tech.

L’entrée en fonction de Mme Ouellet se fera dans les prochains jours. Elle poursuivra également ses activités comme responsable du Sport-études à l’École secondaire de Rivière-du-Loup.

Enseignante de formation, Marie-Ève Ouellet est avantageusement connue dans le milieu sportif louperivois pour avoir œuvré dans le monde scolaire et sportif au cours des dix dernières années.  Spécialisée en éducation physique et à la santé, elle est aussi en voie d’obtenir une maitrise en santé communautaire et une maitrise en gestion éducative. Elle a été l’une des instigatrices des concentrations sportives et des programmes de sport-études de l’École secondaire de Rivière-du-Loup, programmes qu’elle coordonne depuis leur mise en place.

Après trois années d’opération, la venue de Mme Ouellet permet au Stade Premier Tech de poursuivre son innovation. Le stade est évidemment reconnu comme plateau sportif important pour répondre aux besoins des élèves de la commission scolaire, le jour. Il est aussi devenu un endroit privilégié pour la pratique de sports de plus en plus diversifiés, les soirs et les fins de semaine.

Marie-Ève Ouellet aura comme mandat de rendre le Stade Premier Tech le plus accessible possible à la population par la mise en place d’une panoplie d’activités qui permettra aux jeunes et aux moins jeunes de la région de venir bouger et de développer de saines habitudes de vie, en famille ou entre amis.  

Grâce à ses compétences, à sa connaissance du milieu et à son grand leadership, il ne fait aucun doute dans l’esprit du conseil des commissaires que Mme Ouellet a tous les outils requis pour mener à bien ces nombreux projets qui permettront de projeter le Stade Premier Tech dans le futur.

 

Publicité

Commentez cet article