Publicité
11 janvier 2019 - 06:59 | Mis à jour : 16:53

Rivière-du-Loup ira en appel d’offres pour régionaliser son service de contrôle animalier

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 5

Un appel d’offres pour régionaliser le service de contrôle animalier et le confier à un organisme externe sera lancé au cours du mois de janvier par la Ville de Rivière-du-Loup. Un montant de 157 491$ a été prévu au plan triennal d’immobilisations de la Ville en 2019 pour démarrer ce projet et réaliser les plans.

Le devis d’appel d’offres est déjà rédigé et prêt à être présenté. «On va aller en appel d’offres de différentes possibilités. Les gens intéressés vont devoir soumissionner et ça va se mettre en marche (…) Cela va demander une gestion animalière, des médailles pour les animaux. Ça pourrait être un revenu géré par eux. C’est sûr qu’il y aura un contrôle des animaux», explique la mairesse de la Ville de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet.

Le directeur du Service de sécurité incendie, Éric Bérubé, rappelle que ce projet est dans l’air depuis longtemps. Depuis sept ans maintenant, la création d’une SPA est sur la table, mais cette avenue s’est avérée trop couteuse pour la MRC de Rivière-du-Loup.  En décembre 2016, le préfet de la MRC, Michel Lagacé a renvoyé la balle au gouvernement du Québec, en qualifiant le projet d’intéressant et de pertinent, malgré une implication financière trop importante pour qu’il soit démarré. 

Le montage financier présenté en 2016 par la SPA prévoyait que la construction d’un bâtiment nécessiterait environ 800 000$, alors que le fonds de roulement était estimé à 200 000$ par an.

Un service de contrôle animalier minimal est offert présentement par l’entremise de la fourrière municipale gérée par le Service de sécurité incendie de la Ville de Rivière-du-Loup. Elle collabore avec des groupes de bénévoles pour favoriser l’adoption des animaux abandonnés ou pour retrouver les propriétaires des animaux égarés sur son territoire. «Le mandat est moins large parce que c’est un mandat minimal. C’est sûr qu’avec une organisation qui s’en occuperait, elle va se donner un mandat beaucoup plus large que le nôtre, et c’est ce qu’on recherche (…) On veut vraiment trouver une solution à long terme pour la situation animalière», souligne la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet. La Ville devra présenter le projet obtenu à la suite de l’appel d’offres à la MRC de Rivière-du-Loup au printemps prochain.

Les projets présentés permettront d’envisager différentes possibilités, avec ou sans la construction d’un nouveau bâtiment. La Ville travaille sur la rédaction de l’appel d’offres depuis juillet dernier. Mme Vignet souhaite également la mise en place d’un service d’éducation aux citoyens et de sensibilisation auprès de la population. Chaque propriétaire a une responsabilité envers son animal, que ce soit pour la stérilisation, les frais médicaux et les soins quotidiens. Elle veut ainsi trouver une solution à long terme pour la gestion des animaux de compagnie.

» À lire aussi : Entre adoption et euthanasie, le dilemme de Rivière-du-Loup

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • @Attaboy
    Ce que tu n'a pas compris je pense c'est, comme Claude, je ne veux pas être obligé de payer le salaire de gens qui viendraient me dire que juste par ce que j'ai un chien et que moi j'en prend soin je leur doit une job.

    Pitou - 2019-01-14 08:30
  • Y'a personne qui aurait pensé impliquer les cliniques vétérinaires ... ?

    Chargent déja tellement cher ! Faut dire qu'elles ne sont parfois même pas au courant
    elles mêmes des règlements municipaux.

    Ce sont surtout eux qui empochent des bénéfices + les commerces qui vendent des aliments
    pour animaux... pourquoi ne pas les impliquer ??

    Un chien sale - 2019-01-13 21:41
  • Ce que j'aime avec cet article c'est la photo de chat.

    @Claude, dans ta niche pis ça presse.

    Attaboy - 2019-01-11 16:50
  • Ce que je n'aime pas avec cet article c'est qu'on parle plus d'argent que d'animaux...
    C'est sûr que les médailles vont coûter quelque chose...

    Claude - 2019-01-11 12:48
  • Quelle belle initiative les gens soccupe generalement de leur chien mais ils laisse leur chat libre a st-ludger cest epouvantable.

    Ecoeure - 2019-01-11 07:37