Publicité
7 janvier 2019 - 06:37

Usine de biométhanisation : un million de mètres cubes de gaz

Toutes les réactions 1

L’usine de biométhanisation a atteint, le 20 décembre dernier, pour la première fois au cours d’une année le mythique chiffre d’un million de mètres cubes de gaz produit.

Ces résultats sont le fruit des efforts soutenus des ménages et industries, commerces et institutions (ICI), qui adhèrent à la collecte et y participent avec assiduité. D’ailleurs, les plus récentes données disponibles permettaient de constater il y a quelques jours à peine que le tonnage acheminé à l’usine de biométhanisation est en hausse.

Bien qu’en attente de la touche finale qui permettra l’étape ultime de liquéfaction, il n’en demeure pas moins que l’usine fonctionne très bien et fait déjà œuvre environnementale, à l’heure où l’enjeu est on ne peut plus vital. Ainsi, le gaz produit est 21 fois moins polluant que celui qui aurait été engendré par les mêmes matières rejetées au lieu d’enfouissement technique. En outre, un compost de grande qualité est généré et enrichit depuis quelques années des terres agricoles de la région.

Tous ceux qui n’ont pas encore adopté le bac brun sont invités à se joindre au mouvement et contribuer au projet collectif aux portées écologiques et économiques. Rappelons qu’à compter de 2020, le gouvernement interdira l’enfouissement des matières organiques, une autre excellente raison de s’y mettre dès à présent.

Qui plus est, il faut insister sur l’importance d’alimenter l’usine en matières organiques, alors que chaque tonne rapporte 91,67 $ à la SEMER pour financer ses opérations, d’une part, et permet aux collectivités de traiter leurs matières organiques à meilleur cout de l’autre, l’enfouissement étant plus couteux. En somme, contribuer activement à la collecte des matières organiques est largement bénéfique, tant sur le plan environnemental qu’économique.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • 1 million de mètres cube produit mais pas vendu on a toujours pas la technologie pour le liquéfier pour l entreposage a au moins -200 degrés sous zéro dans des réservoirs isolés pour en entreposer plusieurs mètres cubes qui pourront par la suite être vaporiser et reconvertit en gaz pour la vente et pourtant ca existe et il existe des compagnies qui ont l expertise comme Air Liquide Canada qui produit des gaz les liquéfient pour les entreposer et par la suite avec des vaporiseurs les reconvertis en gaz pour l utilisation j ai travailler 30 ans pour Air Liquide Canada je peut en parler ce sont des spécialiste dans la pr
    oduction de gaz industriel et médicaux de l entreposage en liquide de ces gaz et du conditionnement pour l utilisation .

    normand jean - 2019-01-07 20:41