Publicité
22 septembre 2018 - 07:05

Un premier cercle préventif en saines habitudes de vie à Saint-Hubert

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La Coop de solidarité santé Saint-Hubert est le théâtre d’un projet pilote dans la région, soit la création d’un cercle préventif en saines habitudes de vie pour une douzaine de parents de bébés.

Pour organiser ce groupe, inspiré de ce qui se fait au Japon, la Coop a comme partenaires le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, la MRC de Rivière-du-Loup et la faculté des sciences infirmières de l’Université Laval.

«La Coop est particulièrement fière d’accueillir ce projet pilote, on est comme des co-chercheurs», a mentionné Josée Ouellet, directrice générale. «Nous avions le local et nous voulions offrir la chance à des parents d’un milieu rural. À Rivière-du-Loup, il y a plein de services pour les parents», a précisé Mme Ouellet. La Coop injecte une somme de 1 500 $ dans ce projet qui cible plus précisément des parents en congé de maternité ou paternité.

Seulement à Saint-Hubert, il y a eu 32 naissances dans les deux dernières années. Si l’on tient compte également des municipalités voisines, les responsables pensent obtenir assez facilement de 8 à 12 parents de jeunes enfants. Le programme comprend une dizaine d’ateliers, qui seront donnés les mardis après-midis : les maladies chroniques, le changement de mes habitudes, la gestion du stress, les habitudes alimentaires familiales, l’étiquetage alimentaire, l’activité physique, l’image corporelle, la boite à lunch, l’équilibre budgétaire, la cessation tabagique et la gestion du temps.

À la fin du programme, on invitera le groupe à rester actif en tenant quelques rencontres par année et à promouvoir des actions dans leur milieu pour l’amélioration des saines habitudes de vie. Les participants pourront également avoir accès à des informations par l’entremise de l’Université Laval qui effectue la recherche sur les cercles préventifs.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent collabore au projet en fournissant des professionnels de la santé pour les ateliers de formation. «Nous souhaitons que le groupe reste en place par la suite», a souligné Adam Andersen, agent de promotion et de prévention en saines habitudes de vie du CISSS.

Marie-Ève Ouellet, agente de développement rural à la MRC de Rivière-du-Loup, a pour sa part indiqué que les cercles préventifs en saines habitudes de vie pourraient devenir plus répandus et s’adresser à diverses clientèles, notamment des ainés, des personnes ayant des problématiques de santé particulières ou des proches aidants.

Cette première cohorte commencera son cheminement à la mi-octobre dans les locaux de la Coop de solidarité santé Saint-Hubert. Notez que les parents peuvent provenir de tout le territoire de la MRC de Rivière-du-Loup. Cette initiative est entièrement gratuite pour les participants et les inscriptions sont déjà commencées depuis la mi-septembre. Les parents intéressés peuvent appeler à la Coop en composant le 418-497-3903.

Publicité

Commentez cet article