Publicité
19 mai 2018 - 07:02

Les écoles Roy et Joly amassent 9 550 $ pour Leucan

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Des élèves et des membres du personnel des écoles Roy et Joly sont passés par toute la gamme des émotions, ce vendredi 18 mai. Ensemble, ils ont amassé l’impressionnante somme de 9 950 $ dans le cadre du Défi têtes rasées de Leucan. 

L’initiative d’encourager la cause est venue d’une enseignante de 6e année, Katia Ouellet. L’idée a rapidement fait boule de neige, si bien que 4 membres du personnel, 7 élèves et 2 parents ont donné leurs cheveux au profit des enfants atteints de cancer. Bref, l’évènement en était un de solidarité.

Au cours du rassemblement, plus de 250 élèves étaient aussi présents dans le gymnase de l’école Joly afin d’encourager les valeureux participants. Assurément, l’ambiance était très émotive. «Nous avons vraiment vécu un beau mélange d’émotion», a partagé la directrice, Maryse Simard. «Il y a avait un bel élan de générosité, à travers le geste des enfants et des adultes, mais aussi grâce aux encouragements de leurs ami(es). Tous étaient heureux et contents.»

Côté financier, le don offert à Leucan a été aussi inattendu qu’apprécié, puisque les objectifs initiaux ont été largement dépassés. L’argent a été amassé grâce aux dons faits à chacun des participants, mais également à différentes activités organisées par les deux écoles lors desquelles une contribution volontaire des parents était demandée. 

Notons que le jeune Noah Thériault, tête d’affiche du Défi Têtes rasées, était sur place avec ses parents, puisqu’il fréquente l’École Roy. La présence du jeune homme d’aujourd’hui 9 ans, en rémission d’un cancer qui l’a atteint alors qu’il n’avait que 2 ans, a rendu l’évènement encore plus spécial. 

Au-delà des fonds amassés, les écoles Roy et Joly ont travaillé à faire connaître la mission de Leucan auprès des élèves. De la sensibilisation a ainsi été réalisée dans chaque classe au cours des dernières semaines. 

 

 

Publicité

Commentez cet article