Publicité
30 janvier 2018 - 06:55 | Mis à jour : 07:53

Feu vert pour la nouvelle caserne incendie de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

La municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup peut maintenant aller de l’avant avec la construction de sa nouvelle caserne. Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, a apposé sa signature en bas du document autorisant l’octroi d’une subvention de 829 920 $. Le cout du projet est évalué à 1 276 800 $.

La subvention de 829 920 $ provient du programme d’infrastructures Québec-Municipalités, somme à laquelle s’ajoute 142 982 $ issus du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec 2014-2018 (TECQ). La part de la municipalité représente donc 23,8 % du cout total.

Le cout total inclus les frais liés aux tests de sol, à l’arpentage, le certificat d’autorisation et l’achat d’une génératrice couvrant l’ensemble du futur bâtiment. Une marge d’erreur de 5% est aussi incluse dans le montage financier.

Les appels d’offres ont été lancés en octobre dernier. C’est l’entreprise louperivoise Construction Paul Pelletier qui s’est avérée la plus basse soumissionnaire et qui après analyse par les fonctionnaires provinciaux a été retenue.

CASERNE

La caserne sera érigée sur Taché Ouest, pratiquement en face de l’actuel garage municipal. Elle sera dotée de trois portes en façade et d’une latérale, d’un rez-de-chaussée et d’une mezzanine. «Nous avons opté pour une caserne de base, la plus simple possible», nous affirmait novembre dernier le directeur du Service incendie Saint-Hubert, Jacques-Éric Mercier.

Au rez-de-chaussée, on retrouvera une salle des pompiers pouvant aussi servir à la formation et aux réunions en plus d’un espace cuisine, du bureau du directeur, de toilettes alors que le bureau du lieutenant se trouvera dans le corridor. Le deuxième étage comprendra une chambre mécanique et deux petits locaux d’entreposage. Le reste du bâtiment sera à aire ouverte.

 

Publicité

Commentez cet article