Publicité
12 février 2016 - 06:32

Guy Caron parle d’infrastructures et de téléphonie cellulaire

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Témiscouata-sur-le-Lac – Guy Caron, député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, était au BeauLieu Culturel de Témiscouata-sur-le-Lac le 11 février dernier. Il a notamment parlé d’infrastructures, de téléphonie cellulaire, d’assurance-emploi et de tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Tout en rappelant que les libéraux à Ottawa ont promis de doubler le budget des infrastructures pour les deux premières années, passant de 5 à 10 milliards de dollars, M. Caron a été prudent sur le partage proposé par les grandes villes concernant le financement des projets : 50 % par le fédéral, 25 % par le provincial et 25 % par le municipal. «Si le gouvernement fédéral paie 50 % de la facture, cela veut dire qu’il n’y aura pas autant de projets acceptés que si le partage demeure à 33 % pour chaque palier. Le niveau de 50 % par le fédéral pourrait être analysé au cas par cas», a mentionné le député.

Guy Caron souhaite aussi que le gouvernement élargisse les champs du programme Chantiers Canada aux infrastructures sportives et culturelles de même qu’à la téléphonie cellulaire.

TÉLÉPHONIE CELLULAIRE

Guy Caron est donc revenu à la charge au niveau de la couverture de la téléphonie cellulaire en région et demande au gouvernement fédéral d’investir dans l’installation d’antennes. «Les données que j’ai pu consulter indiquent qu’il en coute environ 500 000 $ pour installer une tour en milieu rural. Le service Internet haute vitesse est déjà éligible à de l’aide financière, la téléphonie cellulaire pourrait l’être aussi», a précisé le député. Il a ajouté que c’est à la MRC de Témiscouata d’analyser avec plus de précision les besoins de couverture sur son territoire, elle qui pousse également sur ce dossier.

ASSURANCE-EMPLOI

Parmi les autres dossiers que le député entend défendre, il y a celui de l’assurance-emploi : «Les libéraux ont promis rien de moins que de renverser la réforme de l’assurance-emploi mise en œuvre en 2012. Mais les premiers échos que nous entendons, indiquent que ces mesures pourraient devoir attendre en 2017.»

TORDEUSE DES BOURGEONS DE L’ÉPINETTE

Guy Caron suggère aussi au gouvernement d’investir dans la lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette qui affectera la région en 2016. «L’ennemi est déjà là, il faut s’assurer que les pertes soient au minimum. On peut faire de l’arrosage pour protéger le feuillage et de l’abattage préventif. Le gouvernement a aidé la Colombie-Britannique quand un insecte ravageait le pin, je ne vois pas pourquoi ça ne se ferait pas au Québec», a-t-il mentionné.

RÉGIME DE PENSION

Le député soutient aussi la bonification du régime de pension. «Les libéraux doivent respecter leur engagement de ramener l’âge de la retraite à 65 ans», a-t-il indiqué. Selon le député du NPD, une rumeur laisse présager que le Parti libéral du Canada déposerait son budget le 21 ou le 22 mars prochain.

Lors de son point de presse au Témiscouata, le député a présenté les membres du personnel qui l’appuieront au cours des prochaines années, autant dans son comté qu’à son bureau d’Ottawa.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Messieurs Guy Caron et Bernard Généreux,ma suggestion,vous deux,dans l'opposition,la voici!Tant pour l'Ass.Emploi que pour la téléphonie cellulaire,quant à y être,l'accès universel à l'INTERNET,aussi,unissez-vous donc!Ça fera changement et éliminera un peu la tite politique sale!Salutations et bravo pour plonger ce que peu de nous grands parleurs ne faisons pas pantoute!

    jean hénault - 2016-02-12 18:35