Publicité

12 novembre 2015 - 15:16 | Mis à jour : 13 novembre 2015 - 08:27

Environ 2 000 manifestants devant le bureau de Jean D'Amour

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Rivière-du-Loup – Environ 2 000 travailleurs de la fonction publique ont marché dans les rues du centre-ville de Rivière-du-Loup le jeudi 12 novembre dans le cadre des journées de grève du Front commun.

Les manifestants se sont rendus devant le bureau du député Jean D’Amour, où ils ont collé des papiers dans les vitres et sont retournés au Centre Premier Tech par la suite, dans un tintamarre de trompettes et de tambours.

Le député Jean D’Amour était par ailleurs absent de ses bureaux lors du passage du contingent, ce que plusieurs personnes dans la foule ont souligné. Encadrés de véhicules de la Sûreté du Québec, les centaines de manifestants ont emprunté le boulevard de l’Hôtel-de-Ville.

Questionnée sur l’évolution à la table des négociations, la présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN), Nancy Legendre, affirme que les négociations sont toujours au statut quo. «M. Coiteux (le président du Conseil du trésor) a déposé la semaine dernière des nouvelles offres, des offres ridicules, méprisantes à la limite. Toujours 3% pour 5 ans. Les salariés sont outrés de la façon dont ils sont traités par le gouvernement», a-t-elle commenté.

Une seconde journée de grève est prévue le 13 novembre pour les 12 500 travailleurs du Front commun. Ce dernier regroupe les travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la fonction publique du Québec.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Comment donner une augmentation décente à des grévistes quand tout l'argent nécessaire a servi à aménager le bureau du député-minisse.
    Faudrait se l'approprier et récupérer l'argent pour se le partager.

    Gréviste méprisé - 2015-11-13 06:50
  • Connaissez vous le syndrome de l'enfants roi? Cela pourrais s'appliquer au travailleur de la fonction publique.

    Un vrai travailleur - 2015-11-13 04:55
  • «des offre ridicules...» un s à offre (offres)svp.

    Français, tu me tiens. - 2015-11-12 23:13