Publicité

8 juillet 2015 - 10:34

Stratégie maritime: inquiétude pour les bélugas de Cacouna

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 29

Cacouna - L'association Québec solidaire Rivière‑du‑Loup – Témiscouata s'inquiète de l’annonce du ministre Jean D'Amour à l'effet de développer le potentiel industriel du port de Cacouna dans le cadre de la Stratégie maritime.

Lundi, le député et ministre Jean D'Amour a présenté la Stratégie maritime lors d'un diner organisé par la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup. Il y a évoqué la relance et le développement du port de mer de Gros-Cacouna.

« À Cacouna, on peut parler d’une nouvelle relance du port de mer, elle figure aux premières loges. On va faire en sorte de développer le port de Gros-Cacouna » a indiqué le ministre.

Jean D'Amour a également indiqué qu’il fallait analyser la possibilité d’y ajouter une voie ferrée. « Le transport par camion, ferroviaire et maritime, c’est complémentaire » a-t-il soutenu.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Ces déclarations ont soulevé beaucoup de questionnements et d'inquiétudes de la part des partis d'opposition à Québec et localement, notamment par la voix de l'association Québec solidaire Rivière‑du‑Loup – Témiscouata

« C'est comme si le ministre n'avait pas écouté tout le débat social qui a eu lieu l'automne dernier sur la protection de la pouponnière des bélugas à Cacouna, et qui a mené, en février, au recul de TransCanada sur la construction d’un port pétrolier à cet endroit » a commenté Jean-François Racine, porte-parole de Québec solidaire de la circonscription.

Québec solidaire soutient que « plutôt que de favoriser un développement industriel risqué dans ce secteur, M. D'Amour devrait plutôt oeuvrer avec le ministre de l’Environnement, David Heurtel, et faire pression sur Ottawa afin que la pouponnière soit décrétée zone protégée. »

Les membres de Québec solidaire de la circonscription déplorent le fait que l'annonce de M. D'Amour ne semble pas intégrer les enjeux écologiques essentiels entourant la protection et l'utilisation durable du Saint-Laurent.

« Une stratégie maritime assurant un développement durable, dans le respect des écosystèmes fragiles, s’impose. Il faut axer cette stratégie sur les forces naturelles du milieu. Ainsi, le site du port de Cacouna ne pourrait-il pas contribuer au développement de l'offre touristique et écotouristique de la Stratégie maritime? » a déclaré M. Racine.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

29 réactionsCommentaire(s)
  • OUPS, Une brèche dans un pipeline NEUF de Nexen(1 an) dans l'ELDORADO pétrolier canadien en Alberta, à causé un déversement majeur de 5 millions de litres de bitume, de sable et d'eau usées.
    Nexen se dit très sincèrement désolés. Faites-moi rire.
    Mais nous à Cacouna on est chanceux car ça ne se produira pas parce que nous sommes différents des autres. Nous sommes au dessus de ces désastres, même si nous devrions être entouré d'un pipeline de 4 pieds de diamêtre (neuf aussi), de 12 immenses réservoirs et d'un port de transbordement de pétrole lourd, simplement pour l'étranger. Et le tout controlé à partir de l'Alberta.
    Ce désastre se produit chez eux et ils ne peuvent le controler.

    René Lapointe - 2015-07-19 06:42
  • @Mr. Duquette
    Faites attention à ce que vous dites, car il y en a 2 ou 3 qui vont penser que vous voulez un tunnel entre la rive sud et la rive nord, ou encore dévier le trafic maritime par le Saguenay.

    René Lapointe - 2015-07-12 15:16
  • Présentement un pont/tunnel de 42 km, reliant Zhuhai (Guangdong), Hong Kong et Macao est en cours e construction. Pourquoi parler de ce projet ???
    Entre à cause des dauphins blanc de Chine. Espèce menacée de disparition.
    Voici quelques contraintes environnementales auxquelles les constructeurs de ce pont-tunnel ont due respecter.
    Dauphin rose (ou blanc de Chine)
    1- Les divers gouvernements ont défini les zones et périodes sensibles entre autre pour cette espèces menacée d’extinction.
    2- Durant la période de reproduction, il est interdit de forer pour ne pas les perturber.
    3- Les travaux sont interrompus dès qu’un dauphin est aperçu à proximité. Idem pour les Bélugas.
    4- Le tracé du pont-tunnel a été influencé pour éviter les zones sensibles.
    5- Un parc maritime sera crée à la fin des travaux pour compenser la perte partielle de leur habitat.
    Pour ce qui est des Bélugas et leur pouponnière lors de la mise bas et les premiers mois suivant la période de la mise bas. (période critique pour la survie des bébés Bélugas.)
    1- Pourquoi ne pas définir scientifiquement les zones et périodes sensibles pour el Béluga. (Un peu comme M. Lapointe qui a suggéré que l’on établisse des balises environnementales claires comme cela quand un investisseur se présentera il n’aura pas de surprises.)
    2- Pourquoi ne pas arrêter les travaux (si par exemple des travaux d’agrandissement du port avaient lieu) lors de cette période critique.
    3- Pourquoi le trafic maritime entrant ou sortant du port de Cacouna ne pourrait pas être dévié et la vitesse diminuée lors cette période critique.
    4- Pourquoi ne pas créer une aire de protection pour la pouponnière.

    Si une région comme le triangle Zhuhai (Guangdong), Hong Kong et Macao (Trois gouvernements distinct) peuvent s’entendre pour protéger une espèce en voie de disparition pourquoi ne pourrions pas faire de même???

    G.Duquette - 2015-07-12 11:09
  • @ Projets, projets

    Voici ce que j'ai déjà écrit à ce sujet et au risque de me répéter, je ne suis ni grano ni capitalo.

    La dévitalisation de Cacouna ne date pas d’hier ou encore du rejet du projet de TransCanada. Cette tendance est là depuis de nombreuses années. Les commerçants et le monde politique du coin aurait due former ce mouvement il y a bien des années.
    Je suis pro-environnement mais aussi pro-développement économique durable qui respecte l’environnement. (comme par exemple le projet de cale sèche de Méridien Maritime. Cacouna possède de très beaux atouts au niveau infrastructures de transport. Son port de mer, le chemin de fer, proximité de la 20 et de la 185/85. Cacouna possède un littoral quasi inexploité au niveau récréotouristique et un accès aux îles, au fleuve et au potentiel touristique liés au fleuve. Potentiel qui je le souligne ne semble pas exploité du tout.
    Bref, Cacouna à un potentiel économique inexploité et surtout un potentiel économique qui peut se faire en harmonie avec la préservation de son environnement. Il faudrait simplement que la municipalité de Cacouna arrête de croire que son développement passe inévitablement que par un méga-projet et son le port de mer. Un parallèle entre Cacouna et Port-Daniel pourrait être fait : Port-Daniel a été pendant plus de 30 ans à attendre la cimenterie. S’est-elle développée entre temps, a-t-elle cherchée d’autres voies de développements que l’attente du projet salvateur???

    P.S. gilou : Le fleuve n’est pas une structure homogène. Le fleuve est comme tous les autres écosystèmes un système diversifié avec ses zones propices à la mise bas de certaines espèces, d’autres servant de pouponnières, d’autres de routes de migrations, aires d’engraissement, voies d’accès entre deux zones riches en nourritures, etc., etc. Bref, si les bélugas ont choisi cette aires pour pouponnière c’est que possiblement qu’il n’y en pas d’autres dans le fleuve ayant tous les éléments indispensable à la croissance des nouveau-nés.

    G.Duquette - 2015-04-19 12:32

    Je parlais de l'opportunité de recevoir le Coriolis II plus tôt (23 avril), pour le port de Cacouna il existe un potentiel jamais développé.
    Potentiel qui n'entraverait pas le développement touristique et au contraire qui pourrait l'aider.
    La synergie possible pour le transport des marchandises entre les divers modes de transport tels que Voie ferrée, Port en eau profonde, axes routiers majeurs (Accès vers l'ouest, les maritimes et la Gaspésie.) Port pouvant servir de centre névralgique pour le cabotage sur le St-Laurent.

    La synergie pour obtenir un lien (et pourquoi pas celui de la traverse RDL/St-Siméon) et amènerait un volet touristique. Pourquoi ne pas chercher à ''séduire'' un des grands (Croisières AML) pour le volets tourisme sur le fleuve. Cacouna étant situé plus près des lieux d'observations aux baleines que RDL et pourrait facilement longer la rive Nord de l'île Verte.
    UN opérateur de Croisière et observations marine a Cacouna a un plus gros impact qu'à RDL.
    Et pour ceux qui ne croient pas au développement par le tourisme allez faire un tour à Tadoussac l'été et vous m'en direz des nouvelles ou allez simplement au Quai de RDL voir le nombre d'autobus de touristes qui y arrivent.

    G.Duquette - 2015-04-30 12:35

    G.Duquette - 2015-07-12 06:50
  • @Tous, David et David, G.Duquette et compagnie, vos propos sont rouges, rouges ou bleus, bleus. Pas de juste milieu, ni de propositions concrètes. Parler pour parler, s'obstiner pour s'obstiner et rien d'autre.

    Projets, projets - 2015-07-11 23:05
  • @ David
    Je ne sais pas si tu fais exprès ou si c'est dans ta nature, mais il faut que je me rendre à l'évidence, il n'y a rien à faire avec toi.
    Si tu es capable propose seulement une chose pour rentabiliser ce port de mer, pour que l'on puisse te comprendre.

    René Lapointe - 2015-07-11 17:52
  • En passant de la désinformation c'est de faire croire qu'il y a une pouponnière a béluga directement en face de l'entrée du port. Le fleuve est assez grand que je ne crois pas que les bélugas se résigne à un corridor de 30 mètres de large

    David - 2015-07-11 14:37
  • À René
    Les opposants s'opposent à tous projets de développement à cacouna. Conséquence , tous les bateaux nous passe dans la face pour aller porter du pétrole a Lévis , transborder des marchandise à Québec et Montréal, d'ailleurs le port de Québec sera agrandit au coût de 60 millions ( encore plus de bateaux qui passerons dans le tas de bélugas pour se rendre à Quebec, mais ça c'est pas grave c'est pas dans notre cour..,

    David - 2015-07-11 14:34
  • A Duquette
    Je crois que vous vous trompez de personne

    David - 2015-07-11 13:03
  • @ David
    Désolé de te contredire mais une pouponnière à bélugas il y en a just'une et c'est justement en face du Saguenay et en diagonale avec le port de Gros Cacouna. Et ''touristiquement'' parlant c'est extrèmement payant.
    2ième point: Un port de mer en eau profonde comme celui de Gros Cacouna ça concerne toute le province quand on sait que 43% de la population Québécoise puise son eau potable à partir du fleuve St-Laurent.
    3ième point: Qui parle de fermer le port de Cacouna?
    Si il y en a qui désinforme, toi tu pourrais peut-être nous informer correctement avec tes suggestions.

    René Lapointe - 2015-07-11 11:40
  • David,

    Comme cela vous ne faites que pousser notre logique jusqu'au bout en écrivant au sujet de la nouvelle du départ du conseiller Malenfant de Témiscouata sur le lac et je copie colle votre commentaire :

    ...Ha. Ben. Temilacois.... Ouffff. Ca sonne creux...

    Vous êtes d'un ridicule (en écrivant cela je pousse votre logique du ridicule jusqu'au bout)

    G.Duquette - 2015-07-11 07:36
  • À René et Duquette
    Je ne fais que pousser votre logique jusqu'au bout , des baleines il n'y en pas pas seulement directement en face de l'entrée du port.
    Vous remarquez que le but de cette article est de mettre en lumière la désinformation faut pas nos granos de Montréal qui ne veulent aucun développement dans notre régions pour éviter que l'on utilise notre port . Si vous êtes pour le développement du port vous devez donc partager mon avis. Il faut arrêter d'avoir peur d'avoir peur et developer un parc industriel à cacouna en utilisant les avantages d'avoir un port en eau profonde

    David - 2015-07-10 19:45
  • @ David
    Es-tu certain de comprendre le sens des interventions à Mr.Duquette et Louis?
    Si tu ne comprend pas pose des questions au lieu de dire n'importe quoi. (T'es un anonyme, donc on peut t'expliquer plusieurs fois.
    En un mot: on est tous pour le port de mer mais sans les saletées comme TCP.
    Relis (plusieurs fois s'il le faut)ce que Louis a écrit, et si tu ne comprend toujours pas on va essayer de te l'expliquer dans ton language

    René Lapointe - 2015-07-10 16:11
  • David, David, David,,
    Nul part Louis a-t-il écrit ou suggéré de fermer le fleuve à al navigation.

    Revenez en de votre haine envers ceux qui ne pensent pas comme vous. Cette haine vous fait écrire des inepties et surtout vous fait fabuler à un point tel que vous mettez dans la bouches d'intervenants des écrits qu'ils n'ont jamais justement écrit.

    Le seul ici que vous discréditez est vous.

    G.Duquette - 2015-07-10 13:55
  • @ Louis
    Donc selon votre logique ont devrait interdire tous le transport maritime sur le fleuve, tant qu'à faire on pourrait fermer la provinces comme ça la nature reprendrait ça place .
    Vraiment les " pas dans ma cour" sont d'un illogisme fou

    Dsvid - 2015-07-10 12:11
  • Donc bien tanné: Les chiffres pour le Parc marin Saguenay-Saint-Laurent proviennent d'une étude indépendante de Pêches et Océans Canada faite en 2009. Le parc comprend toute la partie du lit de la rivière Saguenay située en aval du cap à l'Est, ainsi que la demie nord de l'estuaire du Saint-Laurent jusqu'au Escoumins et la communauté d'Essipit. Les municipalités qui en font partie vont de Kamouraska à Trois-Pistoles.
    L'industrie de l'observation des baleines (et des bélugas) sur les deux rives génère des retombées économiques de 200 M$ et crée des milliers d'emplois - tourisme, hôtels, restaurants, etc - (selon le Comité de coordination du Parc Marin)

    louis - 2015-07-10 10:26
  • Qu'on m'explique en détail ce que sont ces retombées économiques de 95 M$ et ou sont les 1 600 emplois à plein temps ? C'est de l'argent ça monsieur et c'est des emplois ça monsieur. Si c'était aussi beau, tout le monde de la région travaillerait. Si ça existait, on l'aurait. Allez, j'attends.

    Donc bien tanné - 2015-07-10 00:13
  • Le Parc Marin Saguenay-Saint-Laurent (en face de Cacouna et qui a une superficie de 1 245 km2)a des retombées économiques de 95 M$ et procure 1 600 emplois à plein temps. On estime qu'un million de personnes le visitent annuellement.
    Les bélugas un passif pour notre région???

    jean - 2015-07-09 17:11
  • Plus re regarde ça, plus je pense que les bélugas malheureusement sont un passif pour la région beaucoup plus qu'un actif. Quand tu regarde tous les emplois perdus dont ils ont été le prétexte... justifié ou pas.

    Gars qui veut travailler ici - 2015-07-09 11:44
  • Je crois fermement, même si je suis opposé au projet de Port Pétrolier, qu'il y a moyen de développer le port de Cacouna d'une manière réfléchie et responsable. Le problème actuel vient surtout du fait qu'on ne puisse pas faire confiance au gouvernement pour agir de manière aussi réfléchie et responsable. Les actions irresponsables du Ministre de l'environnement dans l,attribution des permis exploratoires à TransCanada et la feuille de route loin d'être sans tâche de M. D'Amours au niveau du lobbying nous invitent à la méfiance.

    Frank Malenfant - 2015-07-09 09:39
  • M. D'Amour donne 1 million $ pour un bateau faisant des excursions pour voir des baleines (et des bélugas!)
    M. D'Amour veut développer sa stratégie maritime dans une pouponnière pour bélugas, la seule en Amérique du Nord.
    Cherchez l'erreur...

    Jean - 2015-07-09 07:32
  • Si, il y aura une industrie : l'industrie touristique "écoresponsable" (je n'aime pas ce terme, mais bon, c'est le seul que tout le monde comprend)
    Ne pas se soucier de l'environnement revient à scier la branche sur laquelle on est assis. Ce n'est pas une histoire d'être "grano" ou "hippie", c'est juste du bon sens. J'ai envie que mes enfants vivent en santé avec de l'eau potable disponible.

    Yoann - 2015-07-09 07:18
  • @ David,

    Mis à part toujours dénigrer et insulter les autres, avez vous des idées.

    Ex. : d'insulte que vous avez écrit :..Ha. Ben. Temilacois.... Ouffff. Ca sonne creux...

    Vous savez insulter le monde ça reflète la vacuité de votre intellect.

    Pour ce qui est de la pouponnière des Bélugas (mise bas et aire d'allaitement des premiers mois de vie) cela n'Est pas incompatible avec le développement du port de Cacouna. Masi pour ce faire, il faudra au minimum une condition :.. Sortir du débat les David de ce monde qui polluent les blogues et polarise les débats en tout blanc tout noir sans possibilité de nuance

    G.Duquette - 2015-07-09 06:32
  • Des réponses et réactions à la suite du fameux forum sur le Saint-Laurent initié par Jean D'Amour ??? Continuez de parler des deux côtés de la bouche M. D'Amour et ce sont les résultats que nous aurons.

    Donc bien tanné - 2015-07-09 00:18
  • Allo la gang de granole de Montréal , il y a déjà un port a Cacouna, on peux tu l'utiliser ? ?
    C'est quoi la proposition des granoles, fermer notre seul port?? Fermer le bas s'y Laurent ??

    David - 2015-07-08 16:13
  • Encore les bélugas. Oubliez ca les amis il n'y aura jamais rien qui va se concrétiser dans le bas st Laurent. Les verts voient du noir partout pour bloquer les projets. Il n'y aura jamais plus une industrie intéressée à venir s'établir ici. Nous sommes étiquetés comme des troubles fêtes. Ce serait me desole le plus c'est de voir les mêmes personnes qui bloquent tous les projets se déplacer avec des vieux bazou des années 90 qui pissent l huile et qui polluent plus que 20 voitures récentes... voud êtes très logique la gagne...

    Frank - 2015-07-08 12:21
  • Mais pas d'inquiétude pour les humains et les travailleurs de Cacouna et de la région

    Jos - 2015-07-08 11:49
  • Je ne sais pas, mais en biologie on parle d'aire de mise-bas. Faut croire que "pouponnière", ça frappe mieux les imaginations...

    Paul Y - 2015-07-08 11:44
  • C est bien le coté du touriste mais c est encore du BS déquisé ..travail 3 mois et recoit du BS et ils veulent faire un pays avec cela.
    Pauvre petit monde...le coté économique c est pour les autres selon Quebec Solidaire et le NPD

    Raymond - 2015-07-08 11:25