Publicité
3 juin 2015 - 12:24 | Mis à jour : 18:54

Jérôme LaViolette-Côté se retire de la vie politique

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 14

Rivière-du-Loup – Jérôme LaViolette-Côté a annoncé son retrait temporaire de la vie politique à deux ans de la fin de son mandat de conseiller du district de Saint-Patrice pour la Ville de Rivière-du-Loup. Il quitte définitivement ses fonctions de chef du Parti Citoyen par la même occasion.

Il continuera de toucher son salaire de conseiller pour une période maximale de 90 jours, comme le prévoit l'article 317 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. S'il n'assiste pas aux séances du conseil pendant ces trois mois, son mandat prendra alors fin. 

Jérôme LaViolette-Côté affirme que des raisons personnelles l’ont poussé à prendre la décision de se retirer. «C’est une situation temporaire, le temps de régler un litige personnel. J’ai demandé conseil à des avocats, mais ce n’est pas un dossier judiciaire», a-t-il souligné. Jérôme LaViolette-Côté rappelle que son absence au poste de conseiller sera de courte durée. «On attend la réponse de l’autre partie dans le dossier». Il ne souhaite toutefois pas révéler sa teneur sur la place publique.

Jean-François Lévesque, président du Parti Citoyen, a affirmé que l’organisation avait pris acte de son avis de départ. «Dans les 30 prochains jours nous devrons trouver un chef par intérim pour combler le poste. Il n’y a pas d’ambiguïté de notre côté, c’est vraiment un départ définitif», a-t-il commenté. L’affaire a été signalée au Directeur général des élections du Québec.

ÉTHIQUE

De son côté, la Ville accueille la décision du conseiller favorablement en raison de l’éthique que tous les élus se doivent de conserver. «M. LaViolette-Côté a fait parvenir une lettre au maire pour lui annoncer qu’il se retirait temporairement de la vie politique. Comme cela relève de la sphère privée, nous n’émettrons pas d’autre commentaire», a exprimé Karine Plourde, des communications de la Ville de Rivière-du-Loup.

Jérôme LaViolette-Côté a été élu conseiller dans le district de Saint-Patrice en novembre 2013 avec 68 voix d’avance sur Pierre Fraser. Il s’était également présenté au même poste lors de l’élection partielle dans Saint-Patrice le 20 novembre 2011. Il affrontait alors Daniel Vocelle.

Il s’est aussi impliqué dans la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup en tant que vice-président en 2011 et comme secrétaire-trésorier de la Ligue de soccer mixte de Rivière-du-Loup. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

14 réactionsCommentaire(s)
  • C'est un litige privé qui serait la cause de son retrait du poste d'échevin alors si cette personne est honnête comme il le dit,il doit refuser le salaire de la ville. Et puis MONSIEUR pense que les comité ou il siege doivent attendre son retour comme sil était indispensable. Il est l'échevin de mon cartier et qu'il se retire point final. Il y a sans doute des gens plus fiables qui peuvent le remplacer car il n'a fait que pelleter des nuages depuis son arrivé.

    voteur malheureux de son geste - 2015-06-04 16:13
  • La politique louperivoise s'en trouve renforcée. C'était apparent dans ses interventions rarement pertinentes, il y avait les citoyens de première classe, et ceux de seconde.

    Fred - 2015-06-04 14:29
  • si mrs laviollet cote inc veux un salaire quil fasse comme tout le monde quil aille travailler et quil respecte ses engagements

    decu - 2015-06-04 11:46
  • Est-ce que M. LaViolette-Côté se retire temporairement ou définitivement???

    Selon ses dires son retrait est temporaire et je cite : ...Jérôme LaViolette-Côté a annoncé son retrait temporaire de la vie politique...

    Selon les dire de Jean-François Lévesque, président du Parti Citoyen son retrait est permanent.

    Jean-François Lévesque, président du Parti Citoyen,... Il n’y a pas d’ambiguïté de notre côté, c’est vraiment un départ définitif»,... L’affaire a été signalée au Directeur général des élections du Québec.

    Question : Pourquoi M. Lévesque parle d'un signalement au DG des élection???

    Pour ce qui est de sa rémunération oui je trouve cela déplorable mais que voulez-vous les règles de rémunération des élus sont conçues et votées par des élus (juste à voir la belle augmentation de fond de pension que se prépare les élus provinciaux - augmentation de près de 40% de leurs rémunération servant au calcul de leur fond de pension-). Et qui dit Élu dit Gratte moi le dos j'te gratterai le tiens.

    G.Duquette - 2015-06-03 19:39
  • Il faut vraiment être effronté de venir nous aviser qu'il va rester en poste et être payé sans occuper la fonction dt peu être revenir dans 90 jours.
    Avec ce sens moral nous te disons va t'en et ne reviens plus jamais.
    La population en a assez de ces profiteurs que l'on pense toujours dans la grande ville mais qui sont souvent parmis nous

    José - 2015-06-03 19:05
  • Est-ce qu'il va continuer de siéger sur les 42 000 comités dont il fait partie et sur le CA du Club de soccer Le Mondial?

    Jack - 2015-06-03 18:51
  • Ayoye! Je ne comprend vraiment plus rien, il se retire volontairement et sera payé!!!!!! Si il est si honnête que ça il refusera sa rémunération et quand il acceptera de dire les raisons de son retrait il appartiendra au conseil municipal de juger si il est apte a revenir sieger. Monsieur Laviolette-Coté, quand vous en avez besoin, vous aimez bien les "kodaks" et bien c'est le temps de les convoquer comme vous l'avez fait si souvent pour un oui ou un non avec votre parti citoyen.

    J P - 2015-06-03 18:13
  • Ca sera pas long que ca va se jaser a rumeur du loup! Et que un jours tout le monde sera la raison de son conger et de sa démission

    Anonyme1 - 2015-06-03 17:47
  • Avec sa participation éclairé au déménagement de la climatisation du 108 Fraser, qui nous a coûté au dela de 60 000$ sans justification légale j'espère qu'il restera chez lui pour longtemps
    On s'en souviendrat longtemps de cette décision de ces mini administrateurs

    Jean Jacques - 2015-06-03 17:28
  • Bien d'accord avec M. Gilles D ça laisse à supposer n'importe quoi ....

    cc - 2015-06-03 16:59
  • @Tané de payé (sic)

    « Il continuera de toucher son salaire de conseiller pour une période maximale de 90 jours, comme le prévoit l'article 317 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. S'il n'assiste pas aux séances du conseil pendant ces trois mois, son mandat prendra alors fin. »

    Je suis aussi d'avis que la rémunération devrait venir en échange d'un travail dans ce cas ci. Je serais curieux de savoir quels sont les fondements de cette loi.

    Frank - 2015-06-03 16:54
  • C'est effectivement absurde qu'il continue à recevoir son salaire compte tenu qu'il a énoncé mettre en pause ses activités politiques. Par contre je suis d'accord qu'on doit respecter sa vie privé. S'il ne peut pas remplir ses fonctions de conseiller, il peut prendre une pause, à ses frais, et n'a pas d'autres compte à rendre ormis celui de soit se retirer définitivement s'il ne peut revenir dans un délai raisonnable ou bien revenir le plus rapidement possible.

    Sebas - 2015-06-03 16:46
  • C'est indiqué sur CIMT nouvelles
    "Il continuera de recevoir son salaire de conseiller durant son absence"
    Il siège pas et le salaire est là, ça pas de bon sens.

    Tané de payé - 2015-06-03 13:48
  • Litige personnel??? Quand tu es en politique, tu fais le choix de la
    vie publique en étant élu par les électeurs. Quand tu dois faire une pause de cette vie publique en raison de raisons personnelles, ces raisons deviennent publiques si tu dis que ce n'est que temporaire. Monsieur Laviolette Côté doit expliquer le pourquoi de son retrait temporaire, sinon qu'il quitte défénitivement si c'est trop grave pour le cacher.

    Gilles D - 2015-06-03 12:47