Publicité

Le blogue de Richard Levesque

2018-02-01
L'hiver est dur, l'hiver est long, mais l'hiver s'en va tranquillement. Janvier est fini. Bonjour février! Je sais, il nous reste encore du froid, de la neige, du vent, des désagréments. Mais au moins le jour dure une heure de plus qu'il y a un mois, et quand viendra mars nous aurons encore une heure et vingt minutes de lumière en plus. Haut les cœurs! Courage! Patience! Bientôt nous parlerons de l'hiver au passé, et nous dirons comme les braves : « Il ne nous a pas eus! Nous sommes passés à travers! »...
2017-12-28
Au Pôle Nord aussi, on fête le Jour de l’An. Mais d’abord on se remet un peu de la Nuit de Noël.
2017-12-21
Cher Père Noël, J'espère que tu accepteras cette lettre, mêlée à celles des milliers d'enfants qui t'écrivent pour te demander les derniers jouets à la mode. C'est que je suis, vois-tu, une petite fille de quatre-vingt-trois ans. Mais je crois en toi plus et sans doute mieux que bien des petits qui n'ont pas le dixième de mon âge...
2017-12-14
—Crois-moi, mon petit Kling, ce n’est pas toujours facile. Je ne répondis pas. Je ne suis pas très bavard en général. Et puis j’étais fort impressionné, je l’avoue. Le gros bonhomme avait beau rire souvent dans sa barbe blanche, ses yeux malicieux avaient beau contenir toute la bonté du monde, il était quand même le Patron.
2017-02-02
NOTE DE RICHARD : Voici un conte pour enfants... ou pour les adultes qui ont gardé un cœur d'enfant. Mais au fait non, ce n'est pas un conte, mais un fait vécu, raconté par mon amie Gisèle Moreau. En notre époque de catastrophes, de guerres, de calamités, ce récit est comme un rayon de lumière. En notre siècle de massacres, de méfiance, d'intolérance, le tit oiseau de Gisèle nous donne une magistrale leçon de confiance et de foi. Car, je le répète, c'est UNE HISTOIRE INCROYABLE, MAIS VRAIE…
2016-08-04
Mon ami Marc-André est l’une des personnes les plus stimulantes que je connaisse. Il est toujours de bonne humeur, il trouve infailliblement le bon mot pour vous remonter le moral si vous avez le moral bas. Il n’a pas son pareil pour souligner les qualités et les talents de ceux qu’il côtoie. Quand nous partagions le même bureau, au cégep, combien de fois ai-je vu entrer un étudiant découragé, une étudiante déboussolée, qui après quelques minutes de conversation avec Marc s’en retournaient souriants, pleins d’espoir et d’assurance?
2016-07-14
« Un malheureux accident fauche deux personnalités politiques. Un drame de la route a coûté la vie à l’ancien ministre Albert Latrouille et à l’organisateur bien connu Thomas Lenveloppe dans la soirée d’hier. Les deux hommes prenaient place à bord de la voiture de Lenveloppe quand celle-ci a quitté la route pour enfoncer une clôture et plonger dans un ravin avant de prendre feu.
2016-07-07
Marion reprit la feuille et relut encore : —TU APPROCHES LE TRÉSOR DU PIRATE. POUR LE FAIRE APPARAÎTRE, IL TE FAUDRA MAINTENANT AFFRONTER SEULE TES PLUS GRANDES PEURS… Tu crois que?…
2016-06-30
…—Inutile de s’obstiner, soupira Thomas d’un ton découragé. Savez-vous, nous devrions attendre que les portes s’ouvrent, puis foutre le feu à ce foutu manoir. Comme ça, « ce qui nous revient » brûlerait pour de bon en enfer! Qu’en dis-tu, Albert?
2016-06-23
…—Rien! Avouèrent-ils tour à tour quand ils se rassemblèrent dans le hall. —Attendez un peu, dit alors Marion pensivement. L’enfer, est-ce que ça peut être autre chose que du feu?
2016-06-16
…Albert et Thomas ne font qu’un. Ce qui leur revient est rassemblé en enfer. Mais Vanessa ne doit pas craindre : quand Thomas aura trouvé la suite, elle trouvera son chemin dans le ciel. Thomas, comme assommé, se laissa tomber sur une chaise.
2016-06-09
…Mais nous avons un autre indice, s’exclama soudain Marion. Je vous ai dit et répété que ce salaud de Lescope ne faisait jamais rien pour rien! Regardez cette enveloppe…
2016-06-02
…Tous regardaient Marion, qui semblait figée. « Sous Adonis Austerlitz »… C’était un code dans un code, comme si chaque indice débouchait sur un nouveau mystère.
2016-05-26
Marion ouvrit l’enveloppe. Elle contenait une demi-feuille de papier avec cette courte inscription sur deux lignes : 2008 955-17M 1094-2D 1141-4D
2016-05-19
—Je ne pense pas que les chiffres correspondent à des mots, murmura Thomas. Je pense plutôt qu’ils correspondent à des lettres avec lesquelles nous pourrons former des mots.
2016-05-12
À ROBERT, MON « SECRÉTAIRE », LES PLUS BEAUX TIMBRES DU MONDE… S’IL LES TROUVE. ET LE CHEMIN POUR LES AUTRES LEGS.
2016-05-05
—En tout cas, c’est vrai qu’il y a un impressionnant buffet dans la salle à manger, dit Robert en montrant une porte ouverte.
2016-04-21
… Et soudain on entendit un gémissement venant du bureau, puis le petit bruit d’une clé tournant lentement dans la serrure. La porte s’ouvrit à peine et Didier Lescope apparut, livide, la bave aux lèvres. Il tenait dans sa main droite une liasse de papiers. Il fit un pas, tomba sur les genoux puis glissa doucement sur le sol.
2016-04-14
Ils étaient six dans le grand hall du Manoir Lescope. Il y avait d’abord Didier Lescope, quatrième du nom, multimilliardaire, philatéliste enragé, salaud patenté. Lescope comptait une cinquantaine d’années, deux divorces, un nombre incalculable de maîtresses et encore plus d’ennemis. Ses invités à cette soirée, au nombre de cinq, étaient une ex-femme et une ancienne maîtresse, plus trois hommes qui chaque nuit rêvaient d’étriper leur hôte, de le décapiter, de le passer dans un hache-viande géant.
2015-12-30
Il faisait chaud dans le magasin général. La grosse fournaise, pleine de bon érable, ronflait sous la grande grille de fer. Les clients avaient déboutonné capots de chat et parkas en étoffe du pays. Casques, tuques et mitaines jonchaient le comptoir secondaire.
2015-12-16
Je pourrais vous raconter une aventure arrivée au lutin Kling, cet ex-collègue investi de la lourde responsabilité d’accorder les grelots qui tintinnabulent sur les harnais des rennes.
2015-12-10
Signes particuliers: abondante pilosité naturelle; porte les cheveux longs et toute sa barbe (blanche). Front moyen, joues roses, nez rond et rouge, tendance évidente à l’obésité. Souvent vêtu d’une sorte de costume de carnaval rouge et blanc et coiffé d’une tuque. Ne fume pas, ne se drogue pas, mais ne refuse pas un petit verre. Pas de cicatrices, de tatouages ni de taches de naissance à notre connaissance.
2015-12-03
…Et voilà! Le Père Noël, la Fée des Étoiles et la plupart de mes collègues lutins sont partis dans le grand attelage, avec tous les rennes. Sauf Petitbois, qui est malade, et le vieux Nez Rouge qui est trop vieux, maintenant. Encore une fois c’est la Grande Tournée… Nous ne restons que quelques-uns au Pôle Nord.
2015-11-26
Augustin le lutin n’aimait pas beaucoup la neige. C’est un grave inconvénient pour un lutin de ne pas aimer la neige… Vous savez, quand on est lutin, on doit travailler au moins deux mois chaque année pour le Père Noël. Or les ateliers du Père Noël sont au Pôle Nord, et au Pôle Nord, il y a de la neige. Il y en a même beaucoup. Pour tout dire, il n’y a que ça, de la neige, au Pôle Nord!
2014-07-24
Cette semaine j’ai une surprise pour vous, lecteurs fidèles. Le texte que vous allez lire n’est pas de moi : il a été écrit par Monique Thériault dans le cadre d’un atelier de création littéraire portant sur la légende.
2014-01-16
Vois le petit garçon qui joue avec deux boîtes de carton, un bout de câble, un gros chat jaune...
2013-12-19
Adolphe a toujours été serviable et poli. Peut-être n’est-il pas le plus intelligent des commis, mais comme il a toujours été vaillant, empressé et souriant, durant de longues années sa carrière au bureau de poste est restée sans histoire.
2013-12-12
Parlons de Noël. Entre deux contes, entre deux chants, parlons de Noël. Allez-vous me dire que c’est un sujet banal, que c’est un sujet usé?
2013-12-05
Si vous ne dormez pas, écoutez mon histoire. C’est l’histoire de Mandar, qui a travaillé pendant quatre-vingt-dix-neuf ans aux ateliers du Père Noël et qui, depuis plus de vingt ans, parcourt les rues de notre ville à la recherche de son passé.
2013-07-18
À tous mes lecteurs, fidèles ou nouveaux, cette semaine je vous offre un conte inédit. C'est mon cadeau de vacances. Sachez le lire avec les bons yeux!
2013-05-30
Je me rappelle que j’ai connu, dans votre grand village étendu le long du Saint-Laurent, un pauvre journalier qui voulait devenir riche. Vous me direz que c’est banal : quasiment tout le monde veut devenir riche! Seulement notre Baptiste, lui, il avait une idée pas mal bizarre pour s’enrichir.
2013-05-16
C’est le gros Georges Desjardins qui a ramené Mister James de la gare, en ce glacial matin de janvier 1919.

Tout un personnage, ce gros Georges, croyez-moi si je vous le dis!  Célibataire endurci, peu jasant, fort comme un cheval.  Au tournant des XIXe et XXe siècles (vous êtes trop jeunes pour savoir ça, vous autres), les « grosses cennes » étaient encore d’utilisation courante. Il arrivait que certains articles se vendent à « deux pour une cenne ».  Quand un marchand lui demandait un demi-cent pour un achat quelconque, Georges prenait une « grosse cenne » entre le pouce et l’index de chaque main et cassait la pièce en deux.  Puis il payait le marchand éberlué avec l’une des moitiés…  C’est vous dire!

Pas jasant, toujours fort comme un bœuf passé la soixantaine, célibataire endurci…  Pourtant Georges avait été ce que les mères appellent « un bon parti ».  Imaginez : Georges était le frère cadet du célèbre Charles-Alfred Roy dit Desjardins, mieux connu à Saint‑André et dans tout le Bas‑du‑Fleuve (voire dans tout le pays!) comme le « BOSS »…

2013-05-02
Personne ne sait ce qu’il y a dans les profondeurs du lac Témiscouata.  Ni les riverains, ni les pêcheurs, ni les plaisanciers, ni même les plongeurs ne peuvent savoir.  C’est trop profond, c’est trop sombre, c’est trop mystérieux.
2013-04-19
NOUS SOMMES EN PLEIN TEMPS DES SUCRES…  MAIS SAVEZ-VOUS COMMENT NOUS EST VENUE CETTE COUTUME D’ENTAILLER LES ÉRABLES, DE RAMASSER LEUR EAU POUR EN FAIRE CES DÉLICES DU PRINTEMPS QUE SONT LA TIRE, LE SUCRE, LE BEURRE D’ÉRABLE?  LAISSEZ-MOI VOUS RACONTER…

La Légende de Moontakoa le chanteur




L’histoire que je vais vous conter s’est passée il y a très, très longtemps.  Pourtant les suites de cette histoire nous touchent encore aujourd’hui.  Particulièrement ces jours-ci, où le printemps finit de sortir de l’hiver et commence –enfin!- à entrer dans l’été.


Ce que je vais vous raconter s’est passé près d’ici.  Mais c’était il y a très, très longtemps; il n’était pas question de Rivière-du-Loup dans ce temps-là, ni de Fraserville, ni de Québec ou de Canada, ni de Nouvelle-France.  Ni même d’Amérique, à bien y penser.  Mais la grande mer de glace avait fini de fondre, le fleuve avait creusé son chemin.  Et la rivière, qui n’avait pas encore de nom, tombait déjà de cent pieds de haut avant d’aller rejoindre tranquillement le fleuve.
2013-02-21
Si vous ne dormez pas, écoutez mon histoire.  C’est l’histoire d’un petit prince orphelin à qui son père, le roi Lambert, en mourant, n’avait laissé qu’un bâton plié en deux, une demi-coquille de noix de coco et une petite chatte au poil jaune.

Le petit prince était bien malheureux.  Après la mort de son père le roi, un méchant ministre appelé Maltorne l’avait mis à la porte du château :
2013-01-17
Note de l’auteur :  Nous ne sommes qu’en janvier, mais un redoux a fait fondre la neige…  Vers le 12 ou le 13 jnvier, on se serait cru en avril!  Ça m’a donné l’idée de vous présenter ce petit conte qui parle, justement, d’un printemps trop tôt venu…  Bonne lecture!
(Richard)
2012-12-20
Savez-vous ce que faisait le Père Noël quand il était petit?  Car il n’a pas toujours été gros, Noël; il n’a pas toujours été vieux.  Avant d’avoir une longue barbe blanche, avant même d’avoir de la barbe, il a été un enfant, comme vous et moi.

Publicité