Publicité

Le blogue de Richard Levesque

7 juin 2018 - 04:16

Changements

4 Commentaire(s)

J'ai sous les yeux un texte important dont je voudrais vous citer quelques extraits. Lisez bien : «L'attention des éducateurs devrait se concentrer sur les matières essentielles, notamment sur la langue maternelle, médium par excellence de formation intellectuelle et morale.

«On aura[...] recours aux méthodes actives qui laissent à l'enfant le libre jeu de ses facultés, favorisent le développement de ses dispositions naturelles et, de ce fait, rendent l'école plus attrayante.

«...Toutes les matières du programme ont été révisées.

«...Assu[rer] la mise en œuvre du principe fondamental de toute éducation rationnelle :  « Mettre constamment en activité les facultés de l'enfant de manière à en faire le plus possible le propre agent de sa formation».

S'agit-il des plus récentes directives du Ministère de l'Éducation? Est-ce le fruit des dernières cogitations de psychologues, orthopédagogues, penseurs, mandarins, docteurs ès enseignement?

Non.

Il s'agit du texte de présentation au Programme d'études des écoles primaires élémentaires approuvé par le Comité catholique du Conseil de l'Instruction publique le 27 mai 1948.

C'était il y a soixante-dix ans, si je compte bien...

Combien y a-t-il eu de «réformes» depuis 70 ans? Combien de révisions de programmes, combien de méthodes soi-disant révolutionnaires - combien de fois a-t-on réinventé la roue pour retomber aussitôt dans les mêmes ornières?

Je n'en dis pas plus, amis lecteurs. À vous de compléter la réflexion...

Et puis, de la semaine dernière (et même de la semaine d'avant!) il reste encore deux énigmes non résolues. Je vous les redonne encore, avec des indices en plus :

TROIS

Mon premier est un principe égyptien ou une lettre grecque.

Mon second défendait l'Angleterre en 1940; c'est un sigle.

Mon tout peut contenir Bordeaux.

 

QUATRE

Mon premier traine.

Mon deuxième nie ou avance doucement.

Mon troisième finit en court.

Mon tout, pourtant, est bien clair.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

4 réaction(s)
  • Autres énigmes: il y a deux "fautes" dans mes énoncés. Vous pouvez me les corriger?
    Richard - 2018-06-07 06:27
  • Deux fautes dans vos énoncés? Je n’en vois qu’une « traîne » qui prend un accent circonflexe. Il y aurait peut-être eu le « court », mais si on l’écrivait autrement, ça changerait le sens de votre charade. Un principe égyptien qui se prononcerait de la même façon qu’une lettre grecque, je ne vois pas du tout… Ce qui nie ou avance doucement, je pensais à pas dans le sens de la négation et avancer au pas, mais je ne vois rien de plus. Vous êtes trop fort, je donne ma langue au chat et j’ai bien hâte de connaître les réponses.
    M. Thériault - 2018-06-08 11:51
  • @M. Thériault, les fautes ont été corrigées. Quant à l'accent qui traine... c'est la nouvelle graphie. Eh oui, il faudra s'habiter.
    François Drouin - 2018-06-08 12:53
  • Oups! J'avais oublié la vigilance du webmestre... M. Thériault, tu as raison pour le "pas".
    Richard - 2018-06-08 19:18