Publicité

Le blogue de Richard Levesque

6 avril 2017 - 04:12

Plus ou moins facile...

15 Commentaire(s)

Il n'est pas aisé, quand on invente des énigmes, de prévoir quelles seront les plus faciles et les plus difficiles. J'ai souvent pensé que telle charade résisterait à mes lecteurs alors qu'elle était «cassée» la journée même. À l'inverse, il m'est arrivé d'en proposer que je croyais évidentes et qui ont «tenu» plusieurs jours.

Mais, incorrigible, je vais encore essayer de sérier les cinq charades que je vous propose aujourd'hui. Je sais bien que vous finirez par les résoudre toutes, malins lecteurs! Mais  trouverez-vous les réponses dans l'ordre où je le prévois? On verra bien...


 

ASSEZ FACILE

Mon premier? Un ver, par exemple. D'ailleurs, quand on est trop mon premier, on risque mon second. Quant à mon tout, si naguère les dames s'en couvraient la tête, aujourd'hui elles ne s'en couvrent plus que le nez...

FACILE

Mon premier couvre tout le corps. Mon deuxième ne fait jamais face. Mon troisième enseigne et mesure. Et mon tout mesure les déplacements de mon premier et de mon deuxième...

MOINS FACILE

Mon début est un peintre helvétique. Ma fin est le début d'un chef-lieu de canton de la Haute-Vienne. Mon tout est en ouate de cellulose, mais ça ne vous impressionne pas : vous le jetez!

PRESQUE DIFFICILE

Si mon premier est une base d'énoncé, mon second est une base chronologique.  Et pour mon tout, on y navigue, on y roule, on y vit...

ASSEZ DIFFICILE

Mon premier permet de garder la ligne. Mon deuxième permet de tirer la péniche. Ma troisième est célèbre pour ses doigts. Mon quatrième? Ses amis appellent ainsi l'auteur, parfois. Et mon tout permet d'atteindre des sommets!
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

15 réaction(s)
  • Richard, bonjour.
    Bien que je te lise régulièrement (je n'ose pas dire religieusement!), j'avoue n'avoir jamais participé à la résolution de tes énigmes. Mais ce matin, je me laisse tenter avec celle que tu qualifies de "moins difficile", et qui peut (pourrait) se décliner comme suit:
    -- Mon premier est un peintre hélvétique: Klee
    -- ma fin est le début d'un chef-lieu de canton de Haute-Vienne: NEXon
    -- Mon tout est....... KLEENEX.
    Ai-je gagné quelque chose?
    P. S. Le peintre Paul Klee (1879-1940) est d'origine allemande, mais il est décédé en Suisse!


    Gilles - 2017-04-06 09:37
  • FACILE : eau - dos - maître (odomètre) ?
    Yoann - 2017-04-06 10:03
  • @Gilles: bien sûr! Tu as gagné ma considération distinguée...
    Donc la "moins facile" à été résolue brillamment avant les deux que je croyais plus faciles... Car Yoann, tu es très proche, mais... À moins d'être immergé ou de suer beaucoup, l'eau ne couvre pas tout le corps...
    Richard - 2017-04-06 14:11
  • Peau! Podomètre ;)
    Yoann - 2017-04-06 16:23
  • Oui, Yoann! Bravo, cette fois tu as tout bon...
    Restent donc celle que je croyais assez facile, et les deux que je pensais (avec raison, donc?) les plus difficiles. On verra!
    Richard - 2017-04-07 05:55
  • J’ai envie d’essayer la quatrième, juste pour voir si ce n’est pas ça..
    Si mon premier est une base d’énoncé (le é du début qui forme le mot ) mon second est une base chronologique (temps).
    Et pour mon tout, on y navigue (avec une barque) on y roule (un ballon) on y vit : des grenouilles. Étang.
    Pour la facile, j’étais sur une partance qui ne m’a menée nulle part. Je pensais à nu comme un ver, quand on est trop mon premier (nu) on risque mon second. D’attraper froid ou autre chose? ;o) Mais bon j’ai rien trouvé qui commence par nu pour expliquer la suite.

    M. Thériault - 2017-04-07 12:24
  • @M. Thériault: non, cette fois tu es, comme on dit, dans les patates (d'ailleurs d'où vient donc cette expression? Quelqu'un peut me le dire?)... Un autre essai?
    Richard - 2017-04-07 15:42
  • Bon, je vais lâcher les plus difficiles pour y aller avec la plus facile. J’ai pas mal plus de chance, je pense…
    Mon premier? Un ver, par exemple : Mou
    D'ailleurs, quand on est trop mon premier, on risque mon second : Choir
    Quant à mon tout, si naguère les dames s'en couvraient la tête, aujourd'hui elles ne s'en couvrent plus que le nez...Mouchoir.
    Alors, encore dans les patates…?
    M. Thériault - 2017-04-07 17:52
  • À propos de l'origine de l'expression "être dans les patates", voici ce que j'ai trouvé:
    Au Québec, on utilise souvent l'expression « être dans les patates » pour signaler à quelqu'un qu'il se trompe. Dans sa chronique « Questions anodines, réponses essentielles », Benoit Chartier nous explique l'origine de cette expression si populaire.

    La formule remonte au commencement de l'automobile, à l'époque où les routes n'étaient pas encore asphaltées. Dans certaines régions, elles n'étaient même pas clairement définies. En réalité, la route était souvent déterminée par le véhicule qui venait de passer.

    Parfois, quand une route traversait un champ, il était difficile de la suivre ‒ en particulier après une pluie. Il arrivait alors qu'un conducteur moins attentif quitte la route et se mette à rouler dans le champ... ou dans les patates.
    Référence: http://ici.radio-canada.ca/emissions/la_tete_ailleurs/2009-2010/chronique.asp?idChronique=339404
    Bonne journée!
    Gilles - 2017-04-08 08:44
  • @M. Thériault: non, cette fois tu tiens la route. C'est bien du mouchoir qu'il s'agit. Bravo!
    @Gilles: merci pour l'explication et la référence.
    Et comme disait l'autre, "lâchez pas la patate", il reste encore une couple d'énigmes à résoudre...
    Richard - 2017-04-08 13:49
  • Ça tout l’air que vous aviez une très bonne estimation de la difficulté…
    J’ai fait le tour du hale pour tirer la péniche, je me suis entêtée sur les doigts de fée, mais je me suis butée à tout. Avais-je raison de laisser tomber l’un ou l’autre ou alors aurons-nous droit à des petits indices comme vous nous le faites si aimablement parfois? ;o)) Ou bien les réponses toutes cuites dans le bec pour jeudi matin?
    M. Thériault - 2017-04-10 17:16
  • @M. Thériault: c'est si gentiment demandé... Tu as raison pour la fée, ton tour de hale, ça va, mais comment s'appelle ce petit chemin, le long des canaux, qui permet de tirer les péniches? Et si j'ajoutais que c'est au dessinateur que mon premier permet de garder la ligne... Ça deviendrait trop facile, non?
    Richard - 2017-04-11 06:18
  • Wow! Un gros merci M. Lévesque!
    Mon premier permet de garder la ligne : Té
    Mon deuxième permet de tirer la péniche : Lé
    Ma troisième est célèbre pour ses doigts : Fée
    Mon quatrième? Ses amis appellent ainsi l’auteur, parfois. Ric. ((ça, je savais pas, mais c’est bon à savoir!! ;o) )
    Et mon tout permet d’atteindre des sommets! : Téléférique
    M. Thériault - 2017-04-11 10:22
  • Grand Dieu, M. Thériault! Vous êtes en feu!
    Annie - 2017-04-11 12:45
  • Bien, mes indices n'ont pas été inutiles!
    Quelqu'un trouvera-t-il la "presque difficile", maintenant?
    Richard - 2017-04-11 16:15