Publicité

Le blogue de Richard Levesque

3 novembre 2016 - 04:44

Invitation

17 Commentaire(s)

Le dimanche 13 novembre, à 14 heures, à la bibliothèque Françoise-Bédard (67 rue du Rocher, Rivière-du-Loup), je vais lancer un nouveau livre.  Un livre sur la nuit.

Est-ce que j’aurai le plaisir, à cette occasion, de vous rencontrer, vous qui me lisez chaque semaine, qui commentez mes billets d’humeur, qui agitez vos neurones pour résoudre mes énigmes, vous que je ne connais pas (sauf quelques-uns)?

Vous voulez savoir à quoi ressemblera mon livre?  Physiquement, à ceci :

 

 

Vous voulez savoir de quoi parle mon livre?  De la nuit.  Je ne vous en dis pas plus.  Au mieux, je peux reproduire ici les trois extraits qui se trouvent en quatrième de couverture.  Les voici :

« La lune est un hamac : je rêve de m’y coucher pour admirer les étoiles et rêver au clair de terre ».

« La nuit, quand le tonnerre éclate, on croirait être à l’intérieur d’un tambour gigantesque, sur lequel un dieu fou de colère tape de toute sa puissance ».

« Je retrouve Mozart dans sa chambrette, alignant les notes de sa Petite musique de nuit à la lueur d’une lampe fumeuse. La lumière ne vient pas de la lampe, mais de Mozart ».

Vous voulez savoir si c’est un gros livre?  Non.  C’est un petit livre, que vous pourriez lire tout d’un trait en une soirée, mais que vous aimerez peut-être déguster à petites pages (ou à petits pas).  Que vous pourrez lire la nuit, ou le jour…

En tout cas l’invitation est lancée.  Et si vous êtes branché(e) sur les réseaux sociaux (moi je ne le suis pas), vous pouvez la partager avec vos contacts!

P.S.  Je vais vous dire un secret d’écrivain.  Quand je lance un nouveau livre, c’est toujours pareil : c’est comme une délivrance, j’oserais dire un accouchement.  Ce livre, LA NUIT, c’est mon…  je ne sais plus.  Mon treizième?  Mon quinzième?  En tout cas ça commence à me faire une bonne famille!  Mais vous savez ce que c’est : le petit dernier, c’est toujours le plus beau, le plus fin.  On voudrait le montrer à tout le monde.  C’est pour ça qu’il y a des lancements.  Comme anciennement, quand toute la paroisse était invitée à venir voir le petit dernier, à boire une coupe et à grignoter en jasant avec l’heureux papa!

P.P.S.  Ah! oui, mon énigme des dernières semaines…  Pour une fois, elle a réussi à vous résister!  Je vous la rappelle ici et je vous donne la réponse.

J’ai une jumelle que je ne pourrai jamais voir.  C’est triste.  Nous avons le même âge, évidemment, mais aussi la même taille exactement.  Si elle a un œil, j’en ai un.  Si elle a plusieurs yeux, j’en ai autant.  Je le sais, même si je ne pourrai jamais la voir.

C’est triste.  Au fait il arrive aussi que toutes les deux nous soyons aveugles…  Mais ma jumelle, je ne pourrai jamais la toucher.  Pas plus la toucher que la voir.  Pourtant quand nous bougeons, nous le faisons toujours ensemble.  Quand l’une de nous partira, l’autre partira aussi.  C’est comme ça.  Qui sommes-nous donc, ma jumelle et moi?

 

RÉPONSE : les deux côtés d’une porte…

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

17 réaction(s)
  • La nuit s'allonge, la nuit s'étire. Avec le changement de l'heure demain, les lève-tôt gagneront une heure lumière matinale. Mais pour tout le monde, la noirceur prendra une grosse bouchée d'après-midi...
    Richard - 2016-11-04 07:50
  • Les extraits sont invitants. J'ai hâte de lire la suite...
    M. Thériault - 2016-11-04 11:34
  • Ces trois phrases citées me suggèrent déjà des images bien surprenantes. J'ai hâte d'en lire davantage, je pense que ce sera plein d'inattendu et pas mal original.
    Je serai au lancement et j'espère y rencontrer toutes ces grosses têtes qui arrivent (presque) toujours à résoudre les énigmes!
    Une lectrice fidèle - 2016-11-05 12:02
  • J'aimerais essayer de venir, mais... Je travaille jusqu'à midi à Rivière-du-Loup, le temps de rentrer chez moi à l'Isle-Verte... mmmh... pas sûr d'être là. Mais félicitations pour ce nouveau livre qui, chose certaine, ne nuit à personne ;)
    Yoann - 2016-11-06 11:52
  • Moi aussi, j’y serai. C’est vrai que ce serait plaisant de rencontrer les Annie, Madeleine, Yoann et cie… En seulement, comme disaient beaucoup de nos grands-parents, faudrait qu’il se fasse à connaître! ;o)
    La page couverture, c’est un croquis ou une photo retravaillée?

    M. Thériault - 2016-11-06 13:57
  • @Yoann: on espère...
    @M. Thériault: c'est une photo retravaillée par votre humble serviteur. Maintenant que tu m'y fais penser, ma foi! C'est le premier de mes livres dont j'ai conçu la couverture moi-même.
    Richard - 2016-11-06 19:56
  • Tiens, si je vous proposais une petite charade? Voyons:

    Mon premier n'aime pas le poisson.
    Mon deuxième aime les oiseaux.
    Mon troisième aime la paix.
    Mon tout permet de montrer ses couleurs.

    Trouverez-vous la réponse avant le lancement?
    Richard - 2016-11-07 07:19
  • Bon, pour l'énigme, on s'est vraiment tous fait avoir! Bravo!

    Pour ma part, je n'y serai pas mais je vous souhaite un bon lancement M. Levesque et surtout, que les ventes soient au rendez-vous! L'accouchement n'a pas eu l'air d'être trop douloureux (je soupçonne une péridurale mais bon...), puisque vous avez continué, en parallèle, à nous concocter énigmes et histoires. Vous avez tout mon respect et mon admiration...
    Annie - 2016-11-07 07:25
  • J'ai une autre énigme pour vous. Si vous avez lu le bel article que consacre François Drouin à mon livre, pouvez-vous me dire ce qu'on voit à droite de la photo de la couverture? J'ai eu beau me creuser les méninges, je n'ai pas pu identifier de quoi il s'agissait. Aurez-vous meilleur oeil que moi?

    http://www.infodimanche.com/actualites/culture/302457/la-nuit-de-richard-levesque
    Richard - 2016-11-10 15:53
  • Une vis ? Je ne sais pas ce qu'est l'ensemble, mais il y a une vis :)
    Yoann - 2016-11-11 08:43
  • Il faudrait demander directement à François sur quoi il a posé le livre pour le photographier. On dirait une machine à boudiner...
    Annie - 2016-11-11 10:25
  • Une machine à boudiner? Pas bête, ça, Annie.
    Bien sûr on pourrait demander à François, mais... Il n'y aurait plus de suspense!
    Richard - 2016-11-11 12:25
  • Ben là, faut y aller avec la logique, je pense. M. Drouin a dû y aller avec une photo d’un truc qui a rapport avec le livre ou avec son titre. Ça doit être un truc pour l'imprimerie, je dirais une vieille presse.
    Pis pour l’énigme, je ne vois pas du tout ce que ça pourrait être. Mon tout permet de montrer ses couleurs. J’ai pensé à l’automne, à un drapeau, une enseigne, une épinglette, mais y a rien qui marche. Quand on pense qu’il va encore falloir attendre l’indice!!!! Annie, t’avais pensé à quoi, toi?

    M. Thériault - 2016-11-11 14:08
  • Pour ton énigme Richard, celle qui me concerne, effectivement c'est lié à l'imprimerie, mais non, ce n'est pas une machine à boudiner.

    Pour l'autre énigme, ta description me rappelle la colombe de Picasso.
    François Drouin - 2016-11-11 14:24
  • Le suspense perdure... François confirme que ça a rapport à l'imprimerie, ce qui veut dire que j'étais carrément dans le champ avec une hypothèse: je pensais à l'intérieur d'un piano, là où sont les marteaux... Je vais chercher encore.

    Et pour mon énigme à moi, non, ce n'est pas la colombe de Picasso. Mais il est vrai que le deuxième et le troisième indices pouvaient faire penser à ça!
    Richard - 2016-11-11 16:10
  • Ce ne serait tout de même pas une dactylo manuelle, du genre de celles sur les touches desquelles on se cassait les ongles en secondaire III? Dactylo, écrivain...
    Annie - 2016-11-11 20:21
  • Est-ce que ce serait une plieuse?
    Richard - 2016-11-12 15:31