Publicité

Le blogue de Richard Levesque

20 octobre 2016 - 04:04

Les noms du nationalisme

23 Commentaire(s)

On se plaint de l’envahissement américano-anglophone.  Tous les films viennent de Hollywood.  Les traductions (ou les versions originales) de romans américains, anglais ou scandinaves prennent plus de place dans nos librairies et nos bibliothèques que les romans québécois ou même francophones.  On mange du MacDo ou de l’asiatique bien plus que du chiard aux grillades et du bouilli canadien.

Je ne parle pas des chansons : notre plus grande vedette fait carrière à Las Vegas et la plupart des concurrents à La Voix (sénior ou junior) chantent en anglais.

Mais ce n’est pas le cœur de mon sujet…  C’est des prénoms que je veux parler.

Quand j’ouvre un journal qui annonce des naissances, quand je lis la rubrique « baptêmes » d’un feuillet paroissial, que vois-je?  Des Tanya, des Betty, des Kevin, des Brad, des Steven, des Youri.  Ou encore des Emy (ou Amy), des Erika, des Dalan, des Melody, Logan, Malyk, Mackenzie (éh! oui, c’est un prénom), des Zac-Tyler et autres Mathis.

Où sont passés les Michel, Claude, Louise, Maurice, Robert, Jeanne, Émilie, Yvon, Viateur, Marie et Mariette?  Et les France, Sylvie, Isabelle, Monique, Madeleine, Jocelyne, Suzelle, Gisèle, René (et Renée), Lucien, Roméo et autres Jacques?

Quand un professeur fait l’appel d’une classe à l’école primaire, n’a-t-il pas l’impression d’être transporté ailleurs qu’au Québec?

Autrefois on cherchait des prénoms dans la Bible ou la Vie des Saints. Aujourd’hui on les trouve dans les films (américains), les télé-séries (américaines), les sagas romanesques (souvent américaines).

Nos bons nationalistes ont-ils pensé à l’influence des prénoms dans l’identité nationale?  Déjà que les jouets ont presque tous des noms anglais.  Déjà que les vêtements (enfin, ces trucs avec lesquels on couvre à peu près sa nudité) s’appellent sweatshirts, t‑shirts, boots, tops ou leggings…  Déjà que nos artistes « montent sur le stage pour groover leurs tunes » plutôt que de monter sur scène pour chanter des chansons…

La prochaine étape sera-t-elle d’angliciser les noms propres, comme le firent nos anciens compatriotes exilés en Nouvelle-Angleterre au début du siècle passé?

Les Lebrun deviendront Brown et les Leblanc White, je m’appellerai Dick Bishop et nous habiterons Wolf River, Temiscouata-on-the-Lake ou Three-Pistols.

Who cares?

J’ai une jumelle…

J’ai une jumelle que je ne pourrai jamais voir.

C’est triste. 

Nous avons le même âge, évidemment, mais aussi la même taille exactement. 

Si elle a un œil, j’en ai un. 

Si elle a plusieurs yeux, j’en ai autant. 

Je le sais, même si je ne pourrai jamais la voir.

C’est triste.

Au fait il arrive aussi que toutes les deux nous soyons aveugles…

Mais ma jumelle, je ne pourrai jamais la toucher.  Pas plus la toucher que la voir.

Pourtant quand nous bougeons, nous le faisons toujours ensemble.

Quand l’une de nous partira, l’autre partira aussi.

C’est comme ça.

 

Qui sommes-nous donc, ma jumelle et moi?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

23 réaction(s)
  • Je le trouve très intéressant votre billet. Moi aussi, bien sûr, j’ai remarqué cette montée de prénoms parfois bizarres. Même pour les prénoms bien connus, on est rendu à en changer l’orthographe... C’est à se demander si on ne cherche pas un prénom pour son enfant qui se démarque complétement des autres. Un prénom unique. Et je trouve que ça fait pas mal peur pour la sauvegarde de notre langue. Plus ça va, plus on disparaît. Lentement, mais sûrement.
    Et pour votre énigme, ben je suis encore dans le noir.

    M. Thériault - 2016-10-21 11:47
  • J'irais plus loin dans votre réflexion en ajoutant que les prénoms ne sont même plus bien orthographiés. On trouve des Stéfann, des Monik et bientôt des Rich-Hard peut-être? Ça devient n'importe quoi.
    Yoann - 2016-10-21 11:51
  • Beau texte Richard! Mais, je suis un peu plus optimiste parce que nous transmettons nos valeurs à nos enfants et petits-enfants. Je pense qu'il y aura toujours des Tremblay, Pelletier, Beaulieu, Dubé... C'est vrai que les prénoms ne sont pas toujours assortis aux noms de famille. Vous souvenez-vous de cette période où les parents donnaient des noms composés à leurs enfants et qu'en plus, ils avaient les 2 noms de famille... Exemple: Pierre-Sébastien Lévesque-Gagnon. C'était une mode et on en voit de moins en moins. Je pense que c'est la même chose pour ces prénoms anglais, ils sont bien jolis mais c'est aussi une tendance.
    Pour ton énigme, je pense que la jumelle pourrait être la personne que l'on voit dans son MIROIR.....
    Madeleine D. - 2016-10-22 12:04
  • Merci Madeleine, Yoann et M. Thériault, pour votre appréciation. Et non, Mado, ce n'est pas une personne et son double dans un miroir. Un autre essai?
    Richard - 2016-10-22 20:00
  • Finalement, même si je suis plutôt pessimiste, y a de l’espoir pour les prénoms. On revient encore aux prénoms des grands-parents quoique plusieurs sont en voie de disparition.
    «AUCUN BÉBÉ NÉ AU QUÉBEC DE 2010 À 2015 N'A ÉTÉ PRÉNOMMÉ...
    FILLES
    Berthe, Christiane, Germaine, Ghislaine, Ginette, Huguette, Jeannine, Paulette ou Rolande.
    GARÇONS
    Adélard, Ghislain, Gratien, Irénée, Jean-Guy, Jean-René, Réjean, Raynald ou Reynald.
    EN 2015 UNIQUEMENT, AUCUN BÉBÉ NÉ AU QUÉBEC N'A ÉTÉ PRÉNOMMÉ...
    FILLES
    Andrée, Francine, Guylaine, Karine, Marie-Claude, Martine ou Micheline.
    GARÇONS
    Claude, Fernand, Gérard, Gilles, Guy, Normand, Réal, Roland ou Yvon.
    Allez voir:
    http://www.lapresse.ca/vivre/famille/201608/08/01-5008480-prenoms-ginette-et-jean-guy-en-voie-de-disparition.php
    Et pour l'énigme...toujours dans le noir.

    M. Thériault - 2016-10-23 15:52
  • Je m'essaie une autre fois pour tes jumelles. Est-ce que ça ne pourrait pas être les 2 lentilles d'une JUMELLE......
    Madeleine D. - 2016-10-24 17:50
  • @Madeleine: je dois dire que ton idée est fort brillante. Mais non, il ne s'agit pas des lentilles d'une paire de jumelles... Car une lentille ne pourrait avoir plusieurs yeux, ni être aveugle... Bref, ton idée est bonne, mais ce n'est pas encore la bonne!
    Qui va trouver? C'est simple pourtant, vous verrez...
    Richard - 2016-10-25 06:20
  • Depuis le début je cherche avec le corps humain à cause de « Quand l’un de nous partira, l’autre partira aussi. » Je cherche 2 parties du corps identiques. Là, j’essaie un truc. Les paupières.
    C’est une jumelle qu’elle ne pourra jamais voir, même âge et même taille. Chacun a son œil et ne pourra jamais voir l’autre. Aveugles la nuit, quand elles sont fermées et le jour, elles bougent ensemble. Elles vont disparaître en même temps… C’est pour le truc des yeux que ça accroche, me semble. « Si elle a plusieurs yeux, j’en ai autant » En tout cas, je tente ma chance….

    M. Thériault - 2016-10-25 10:07
  • @M. Thériault: habile toi aussi, comme Madeleine. Mais tu ne l'as pas non plus, d'ailleurs pour une raison que tu as précisée toi-même...

    Décidément, cette énigme serait-elle plus solide que je ne le pensais?
    Richard - 2016-10-25 14:57
  • Ok, je reviens à l’idée de Madeleine. C’était super bolé et on dirait qu’elle l’avait presque. J’essaie avec des lentilles de lunettes. Une jumelle qu’elle ne peut pas voir. Même âge, même taille. Si elle a un œil, j’en ai un et si elle en a plusieurs, j’en ai autant, les foyers de lunettes. Il arrive que les deux soient aveugles, les verres fumés. Quand nous bougeons, nous le faisons toujours ensemble, mettre ou enlever les lunettes. Et ils partiront en semble, quand on changera de paire.
    M. Thériault - 2016-10-25 16:56
  • M. Thériault, c'est encore plus habile... En fait, pour être franc, ta réponse semble répondre à presque tous les éléments de mon énigme. Pourtant ce n'est pas la bonne réponse. Car, si tu y penses, si le porteur des lunettes se regarde dans un miroir, l'un des verres pourrait voir l'autre, non? Or "je ne pourrai jamais voir"...
    Richard - 2016-10-25 18:51
  • Ouin, vous avez raison,c'est décevant,mais j’avais pas pensé au miroir… Mais là, ce qui vient d’attirer mon attention c’est le « C’est triste » à deux reprises. Et comme vous n’avez pas l’habitude de mettre des choses qui n’ont pas rapport, je cherche un lien. Je fais bien ou je perds encore mon temps? Rendu au mercredi, d’habitude, c’est le jour du super indice qui nous fait trouver… J’attends ;o)
    M. Thériault - 2016-10-26 11:33
  • Indice: les deux "c'est triste" ne sont qu'ornements sentimentaux...
    Richard - 2016-10-26 15:57
  • Je m'essaie encore,mais c'est la dernière fois.....Je n'en peux plus! J'ai pensé aux phares d'une automobile...même si c'est masculin... Ou, peut-être une autre partie d'une automobile.....M.Thériault a peut-être une autre idée....
    M.Desjardins - 2016-10-26 16:38
  • Non, ce ne sont pas non plus les phares d'une auto. Encore une fois, c'était une bonne idée, mais... Pas la bonne réponse!
    Richard - 2016-10-26 19:37
  • Pour être franche, je n’en ai plus d’idées. Depuis le début on cherche un objet familier, deux parties d’un tout qui sont identiques. Et parce qu’elles ne se voient pas, on a toujours pensé qu’elles étaient côte à côte. Mais elles peuvent aussi être dos à dos, tourner, alors impossible de se voir, même dans un miroir. J’ai même pensé que ce pouvait être quelque chose comme la lune et ses deux faces…
    Ce serait sa jumelle et elle ne pourra jamais la voir. Même âge, même taille. Les yeux, des cratères. Aveugles dans la partie cachée, ils bougent en même temps et vont disparaître en même temps. Si ce n’est pas encore ça, je donne ma langue au chat et pétez-vous les bretelles, vous ne l’aurez pas volé!
    M. Thériault - 2016-10-27 10:01
  • @M. Thériault: ta réponse est très poétique... Mais ce n'est pas la bonne encore.

    Un (petit) indice? Tous les jours tu vois les jumelles en question.
    Richard - 2016-10-28 16:24
  • Les oreilles!
    Christian - 2016-10-30 21:44
  • Non, Christian, pas les oreilles. Elles n'ont pas un (ou plusieurs) yeux, entre autres...
    Indice important: il ne s'agit pas de parties du corps.
    Richard - 2016-10-31 06:03
  • Une poignée de porte?
    Vincent - 2016-10-31 11:44
  • Non plus, pas une poignée de porte non plus.
    Richard - 2016-10-31 15:38
  • un microscope, une paire de jumelles? Décidément, elle est vraiment difficile celle-là.
    Annie - 2016-11-02 08:14
  • Non, Annie. Demain la réponse...
    Richard - 2016-11-02 14:01