Publicité

En prolongation , par

4 janvier 2018 - 14:15

Le vol des Golden Knights : Jonathan Marchessault

Quelle histoire que celle de Jonathan Marchessault. Ignoré au repêchage, contraint à manger son pain noir dans la Ligue américaine de hockey malgré de belles performances, il a finalement démontré tout son talent l’an dernier en Floride. Aujourd’hui à Las Vegas (!), il vient de signer un contrat de six ans amplement mérité. 

Qui ne voudrait pas un marqueur de 30 buts dans son équipe à moins d’un million de dollars? Le Canadien? Évidemment. Mais surtout les Panthers de Floride, qui au moment d’écrire ces lignes, se retrouvent au 24e rang de la LNH. 

Pourtant, c’est exactement cela que l’organisation floridienne a laissé filer cet été lorsqu’elle a décidé de ne pas protéger le Québécois Jonathan Marchessault au repêchage d’expansion au profit de quatre défenseurs (cette saison décevants). Un véritable cadeau pour la nouvelle franchise de Vegas qui n’en demandait certainement pas autant. 

Marchessault a signé ce mercredi une prolongation de contrat de 6 ans d'une valeur annuelle moyenne de 5 millions $. Un vol, diront certains, considérant ses performances actuelles. C’est que le hockeyeur de 27 ans participe activement au succès des Golden Knights (et de leur belle histoire) avec une récolte de 15 buts et 22 mentions d’aide pour 37 points en 35 matchs. Wow!

Mais à quoi pensaient les dirigeants des Panthers? L’an dernier, à sa première saison complète dans la LNH, le Québécois avait totalisé 51 points, dont 30 buts, en 75 matchs. Il n’avait d’ailleurs pas tardé à illustrer sa valeur avec ses 11 points (5 buts) à ses 10 premiers matchs. Pour 750 000 $, le salaire qu’il touche toujours cette année, c’était la meilleure aubaine sur le marché des joueurs autonomes. 

À leur décharge, les Panthers ne croyaient visiblement pas que Marchessault pourrait répéter ses exploits cette année… Il se peut aussi, comme le mentionne brillamment le journaliste Mathias Brunet, que le DG Dave Tallon ait laissé aller Jonathan par orgueil, puisqu’il avait été acquis par Tom Rowe, un adepte des statistiques avancées qui l’avait écarté de son poste avant d’être finalement congédié dans le chaos.  

Aujourd’hui, les Panthers croulent et peinent à marquer des buts (ils sont au 22e rang à ce chapitre dans la LNH). De leur côté, les Golden Knights, grâce à la contribution de joueurs sous-estimés comme Marchessault, font la pluie et le beau temps. Sérieusement, ils sont au sommet de la conférence Ouest. Exceptionnel. 

Marchessault a toute une histoire de persévérance. Jamais repêché, il a prouvé sa valeur à de nombreuses reprises dans les organisations de Columbus et Tampa Bay. Deux équipes qui l’ont pourtant cédé pour des bouchées de pain. C’est à ne rien y comprendre. Les Panthers ont été les premiers à lui donner une vraie chance… et ils ont tout gâché. 

Bravo à Jonathan Marchessault. Bravo aux Golden Knights.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: