Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

27 mai 2015 - 09:20

Pour en finir avec Ponik

6 Commentaire(s)

Ne vous inquiétez pas, la légende se porte bien. Je n’ai pas ici l’intention de la déboulonner, mais plutôt de conclure avec le canular du weekend. Les pour, les contre...

Campagne de pub audacieuse pour les uns, abaissante pour les autres, elle aura néanmoins fait consensus auprès de tous : elle a fait jaser. L’effet viral est une éclatante réussite. La gestion du phénomène l’est un peu moins.

Ce qui me bogue, c’est le chiffre trois. Trois comme dans trois jours. On ne parle pas des quatre étudiants en animation 3D du Centre NAD, à Montréal, qui ont réalisé le clip de l’aigle kidnappeur, mais bien d’une municipalité. Une ville qui, sauf erreur de ma part, n’a pas cru bon mettre dans le coup son conseil municipal. Être conseiller, je serais en [bip!].

Trois jours à laisser courir, à laisser-aller. C’est long, trop long. Pourquoi ne pas avoir lancé le clip et la photo dimanche matin en prévoyant le point de presse pour le lundi après-midi ? Les blagues les plus courtes sont les meilleures. Hélas, Ponik ne sera pas l’exception confirmant la règle. Ce qu’il y a de bien avec le 1er avril, c’est qu’il se termine le 2.

Mais c’était une bonne idée, sérieusement. On ne boudera pas notre plaisir, quand même ! Quelle visibilité, je n'en reviens toujours pas de l’ampleur ! C’était bien fait, juste assez maladroit pour soulever le doute et susciter des débats. Voir des pseudo-experts pêcheurs déchirer leur chemise était carrément hilarant. On a seulement un peu trop étiré la sauce. C'est là, je crois, que la campagne a perdu des appuis dans la population. Un jour ça va, à la limite deux, mais près de trois jours et demi...

Je suis curieux de voir l'effet, positif et négatif, du buzz généré dans le temps. Parlez-en en bien, parlez-en mal, je ne crois pas que Pohénégamook puisse se permettre qu'on en parle en mal. Je ne doute pas de la notoriété qu'en retireront Tactic design et Lanterne Digitale (concepteur du clip), mais c'est la ville qui devra assumer l'aspect négatif et faire face à la crititque. Michelle Blanc, spécialiste du marketing sur Internet, a même affirmé en entrevue avec Radio-Canada que la vidéo «détruit le mythe du monstre marin». Ouch. Elle a même qualifié cette initiative de fausse bonne idée. À débattre...

Quant au nouveau visuel… ah oui, le visuel, vous le trouvez comment ? Hélas, vous ne le trouverez pas dans votre édition d’Info Dimanche, et ça, ça me pique. Malheureusement, notre heure de tombée est le lundi 17 h et s’il nous est exceptionnellement possible d’ajouter des éléments le mardi matin, il faut en être averti avant. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir fait des demandes. M. le directeur des loisirs, vous arrive-t-il de retourner vos appels ? Et Tactic design, habituellement si «allumé», silence radio. Le visuel pour lequel on a fait tout ce ramdam n'est pas dans le journal... mais le poisson photoshoppé oui.

Être une municipalité ou une boite de communication, de pub, ou de marketing je noterais cette information en rouge : lundi 17 h, heure de tombée. PS Nous respectons les «embargos» ;-)

Parce qu'il est beau, efficace et qu'il est réussi, je vous place le visuel ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

6 réaction(s)
  • On dirais un hippocampe sur la pancarte. Y'ont pas du checker l'Allo Police lol
    le wqt, animal aquatique nocturne - 2015-05-27 09:45
  • Lolll on a du plaisir à suivre cette histoire. Coup de pub génial ou revelation extraordinaire. À chacun de nous de décider.
    KLODE - 2015-05-27 12:32
  • Je ne partage pas votre appréciation quant au graphisme du monstre. Il est tout sauf familial, Pohénégamook n'est pas une ville médiévale, quelle mauvaise idée d'opter pour ce visuel.
    Déçue - 2015-05-27 13:39
  • Je suis d'accord, je trouve aussi que c'était une bonne idée, ce coup de pub !
    Le Ffifffu, également un animal aquatique nocturne - 2015-05-27 18:05
  • Je crois que ce qui à mis à mal le coup publicitaire de Pohénégamook, c'est qu'on ait justement dit "c'est un coup publicitaire"! Il n'aurait pas fallu en parler, laisser planer le mystère. En révélant la source de la vidéo, on créée un épiphénomène qui détourne l'attention du "monstre" et on ne parle plus que de la gestion de ce coup de pub.
    Émilo - 2015-05-29 08:55
  • Oui un coup d'éclat qui en bout de ligne coûtera combien? $$$$$$$$$. Hélas le conseil n'a pas eu son mot à dire, la consultation seulement de cinq personnes dont deux sont simplement les monteurs du coup. Mais le mal est fait comme il est dit dans l'info- dimanche. Vous ne voulez pas être critiquer, être juger, alors comme d'habitude tout ce manigance pour être la gagnante, comme ça été fait pour le bâtiment de la plage, les votes ont dit non mais avec quelques petits changements , un autre vote que personne n'a exercer car il était dit je la ferai quand même . J'espère que l'été sera ensoleillé car le touriste ne sera pas au rendez-vous cher élus. Pohenegamook pert des plumes a grand pas, mais il ne faut pas s'inquiéter selon certaines personnes. Le changement de logo a l'hôtel de ville devrait faire des miracle. Amen en du touristes .....
    Voyeur - 2015-06-23 18:02