Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

27 mars 2015 - 08:59

La photo du jour

3 Commentaire(s)

Hier à Québec, un policier a tiré une bombe de gaz irritant directement au visage d’une manifestante. Il n’était pas à 100 mètres, il était à moins d’un mètre. UN MÈTRE !

Entendre le directeur des communications à la police de Québec, François Moisan, dire « il a été utilisé après que les manifestants aient chargé les policiers » me fait l'effet d'un gaz irritant.

Une charge ? Les étudiants avait déjà reculé après avoir été repoussés à coups de matraque.

J’imagine qu’il se croit en plus. Le vidéo montre clairement le policier faire l'utilisation de son arme une première fois, recharger et faire feu une seconde fois, toujours à la hauteur des visages.

Il répond quoi le gars aux communications en entrevue à Paul Arcand du 98,5 FM. « Le policier a utilisé le moyen qu’il avait pour faire face à la situation. »

Des policiers de la Sûreté du Québec, pour qui j’ai le plus grand respect, m’ont avoué, sous le couvert de l’anonymat, ne pas comprendre le geste du policier. Hâte de voir quel politicien aura les couil… le courage de commenter et de s’insurger.

Ce n'est pas une question de carrés, verts ou rouges, de gauche ou de droite, c'est un cas d'utilisation de force excessive flagrant. De croire que les manifestants ont eu ce qu'ils méritaient est petit, étroit d'esprit, et populiste.

Matricule 728 a fait des petits, la relève est assurée.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

3 réaction(s)
  • Bon commentaire!

    Toutefois, pour avoir fait moi-même des jobs d'autorités, il n'est Pas toujours facile de garder son sang-froid.

    Espérons que le geste du policiers en question, n'en est pas un d'abus de pouvoir...
    José Soucy - 2015-03-27 10:06
  • C'est avec ce genre de confrontation violente que les futures manifs seront empreintes de frustration chez les étudiants. Espérons que ce policier sera réprimandé avec une conséquence!
    Claire - 2015-03-27 23:18
  • Il ne faut pas mettre tous les policiers dans le même panier mais si un des leurs a fait une erreur de jugement, qu'il paie pour sa faute et ne pas faire porter l'odieux du geste à tous ses collègues.
    Gaston Pelletier - 2015-03-28 14:04