Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

8 avril 2014 - 10:41

La claque du PQ

4 Commentaire(s)

Je n’ai jamais vu pareille débandade sans signe avant-coureur depuis les années 80. On savait que le Parti québécois ne formerait pas le prochain gouvernement, mais qu’il serait balayé de la sorte, non. Après seulement 18 mois au pouvoir, jamais. Même avec André Boisclair (!), le PQ a été en mesure de faire élire 37 députés.

Lundi soir, Bernard Drainville, Jean-François Lisée, Pierre-Karl Péladeau ont tous mentionné qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions. Allo? Le message est clair. Les Québécois ont préféré élire un parti soupçonné, avec raison, de copinage, de corruption, de magouillage, que de mettre un « X » sur un parti qui met de l’avant un référendum et charte identitaire mal dégrossie.

Entendre Drainville crier « un pays, un pays, un pays » quand son parti vient de s’écraser lamentablement, c’était pathétique.

Les Québécois n’ont pas oublié les années libérales avec en tête Jean Charest. Des années parfois bien tristes, comme la tentative de privatisation de la plus belle partie du parc du Mont Orford. Non, les Québécois n’ont pas oublié. Mais l’idée de cette bataille pour une charte identitaire maladroite (même si pas totalement inutile), d’un référendum… Non. Les Québécois ont refusé de voter pour la bisbille et la chicane.

La souveraineté? Je crois que le message est on ne peut plus clair. Le temps est venu pour le PQ, s’il souhaite reformer un jour un gouvernement, de la mettre en veilleuse. Le PQ, Québec solidaire et Option nationale ont fait la preuve lundi que les préoccupations sont ailleurs. Le beau risque de René Lévesque, pourquoi pas. La mettre en veilleuse, le temps de faire du Québec une province forte et indépendante financièrement? L’autonomie prônée par Mario Dumont?

Quant aux stratèges du PQ, regardez-vous dans le miroir. En termes sportifs, vous avez échappé le ballon à la porte des buts. C’était gênant. Toute une claque.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

4 réaction(s)
  • Tres bon article!

    Moustaf - 2014-04-08 12:00
  • En effet M. Drouin, vous m'avez arraché les mots de la bouche. Le plus désolant, selon moi, c'était le grand manque d'intérêt que j'avais pour aller aux urnes. Seulement 18 mois de mandat pour le P.Q. et $80 millions plus tard, je considère qu'on a joué au Monopoly. On a passé go, personne n'est allé en prison, y'a des terres et terrains qui servent d'enjeux économiques et des compagnies qui font banqueroute. Madame Marois a réalisé son rêve, Philippe Couillard semble flotter sur un gros Power trip égocentrique et on attends encore un gagnant qui saura porter le ballon. L'enjeu pour nous est de ne pas perdre espoir. C'est tout un mandat, mais je ne désespère pas!
    Claire - 2014-04-08 22:04
  • Bon! Comme vous dites et c'est le point tournant de la décision du peuple québécois: nous devons d'abord avoir un Québec avec des finances en bon état qui vont nous permettre de ne plus dépendre des autres provinces avant de parler de referendum. Et arrêtez de dire que le peuple a voté par de la peur mais plutôt à cause d'un besoin de sécurité financière m
    réflexion - 2014-04-11 01:25
  • Quand les immigrant payeront asse de taxes pour servir les anglais comme on fait les nègre blanc la on verra un tsunami référendaire
    chess bras - 2014-04-26 12:46