Publicité
21 octobre 2012 - 15:06

Le club L’Est-Quad appelle au respect des terres privées

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 3
Rivière-du-Loup – À quelques semaines de sa saison hivernale, le club L’Est-Quad demande aux quadistes de respecter la loi et les propriétaires de terres privées. Il est strictement défendu de circuler en véhicules hors route (VHR) sur des terres privées sans l’autorisation du propriétaire, comme le stipule l’article de loi 55.1 qui a été adopté le 1er novembre 2011.

Le club L’Est-Quad compte plus de 200 kilomètres de sentiers balisés dont 82 kilomètres sont utilisés uniquement en hiver. « Les clubs quads prennent entente avec les propriétaires terriens afin qu’ils nous cèdent des droits de passage pour pratiquer notre sport préféré; nous leur en sommes reconnaissants.

Ces ententes se font dans un commun accord dans le but de respecter de part et d’autres les besoins des quadistes tout en conservant en bon état les terres et boisés des propriétaires », a expliqué le porte-parole du club. De plus, les sentiers d’hiver sont accessibles uniquement lorsque le sol est gelé et qu’il y a suffisamment de neige pour ne pas endommager les champs des producteurs agricoles.

L’article de loi 55.1 prévoit également une amende pour les contrevenants : «  Le conducteur d’un véhicule hors route qui circule sur une terre du domaine privé sans l’autorisation du propriétaire et du locataire commet une infraction et est passible d’une amende de 400 $ à 800 $. »


Ce panneau rappelle aux quadistes qu’il est strictement défendu de circuler en véhicules hors route (VHR) sur des terres privées sans l’autorisation du propriétaire.

Le club L’Est-Quad vous demande donc d’attendre l’hiver, le gel et la neige pour accéder aux endroits qui seront alors autorisés et qui deviendront par la suite des sentiers d’hiver. Ceux-ci vous permettent d’accéder à tout un réseau de sentiers balisés à travers la province. « Nos voisins, le club Les Rouleux des Basques, le club Trans-Témis et les Manie-Aques de Saint-Pascal offrent également de beaux sentiers intéressants à parcourir », ajoute-t-on.

VIGNETTE OBLIGATOIRE

Ce n’est pas tout d’attendre l’hiver, les quadistes doivent également se procurer une vignette obligatoire pour circuler dans les sentiers des différents clubs. Ces vignettes sont en vente chez les concessionnaires de quads de la région et au dépanneur St-André de Rivière-du-Loup. Le montant fixé par la Fédération québécoise des clubs quads est de 180 $ pour l’année 2012-2013. Une période de pré-vente, jusqu’au 30 novembre 2012, vous permet d’obtenir une carte de membre (vignette) pour 160 $.

PLUS DE 400 MEMBRES


Faire partie d’un club vous permet donc de pratiquer votre sport favori en toute légalité. Cela vous offre également la possibilité de participer à des activités de groupe telles des randonnées pour les membres. « L’an dernier, nous avions plus de 420 membres et nous souhaitons maintenir notre dynamisme », espère-t-on.

Le club L’Est-Quad entretient ses 200 kilomètres de sentiers, un relais accessible à l’année au 7e rang ouest de Saint-François-Xavier-de-Viger et un autre relais, plus modeste, mais nouvellement rénové situé entre Rivière-du-Loup et Cacouna. Ce dernier relais est accessible seulement pendant la période d’ouverture des sentiers d’hiver.

Pour obtenir davantage d’informations sur les activités du club, vous pouvez consulter le site web www.est-quad.com ou la page Facebook « Club VTT L’Est-Quad ». Vous pouvez également assister à l’assemblée générale annuelle qui aura lieu le lundi 29 octobre à 19 h 30 à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup.




Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Il suffit parfois d'un seul délinquant pour faire du trouble. Alors on surveille tout le monde. Vive le respect et la bonne entente!

    Mamie en quad - 2012-10-22 12:20
  • Ces vandales sans respects sont toujours ceux qui ont rien a perdre. QUand bien meme que le club se ferait expulser par le propriétaire agricole, ils vont y aller pareil.

    Pierre Allard - 2012-10-22 09:13
  • Le non respect c'est comme si vous invitiez votre voisin à venir prendre une bière avec vous dans votre cour arrière et que votre voisin prendrait un bulldozer tout en passant par votre pavé uni pour s'y rendre. Si une chose comme celà m'arriverais je vous jure que ce serait sa dernière qu'il prendrait dans ma cour.

    Gaetan Fréchette - 2012-10-21 16:55