Publicité
6 juin 2018 - 06:04 | Mis à jour : 08:51

Olivier Bourassa s'entend avec les Cataractes de Shawinigan

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Si le dicton «Tous les chemins mènent à Rome» peut s’appliquer au hockey, Olivier Bourassa, de Saint-Antonin, l’a illustré de belle façon, cette fin de semaine, en apposant sa signature au bas d’un contrat avec les Cataractes de Shawinigan dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. 

Son nom n’a ainsi peut-être pas été appelé, ce samedi, lors du repêchage de la LHJMQ, mais le jeune homme a néanmoins passé une belle journée. C’est qu’il avait rendez-vous avec l’organisation après la séance afin d’officialiser une attente avec l’équipe.  

«Je voyais que certains gars étaient stressés d’entendre leur nom être prononcé au micro. Pour eux, c’était tout ou rien. De mon côté, j’en ai profité et j’ai pris des photos. Je savais que mon moment allait avoir lieu après le repêchage», a-t-il raconté. 

Fort d’une très belle saison de 29 points, dont 9 buts, en 29 matchs avec l’équipe M18 du Collège Clarétain de Victoriaville dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire, Olivier n’est ainsi pas passé inaperçu aux yeux des dépisteurs des Cataractes de Shawinigan. Des représentants de l’organisation sont même allés le voir jouer à quelques reprises.

Mais au lieu de simplement inscrire son nom à la liste des joueurs disponibles pour le repêchage de 2018 (lui qui n'avait pas été repêché en 2017) et ainsi risquer de le perdre au profit d’une autre organisation, les Cataractes ont préféré lui promettre un contrat directement. Une stratégie «moins glamour» qui leur assurait néanmoins les services du défenseur au caractère offensif. 

«Je crois avoir connu une très bonne saison en terminant au 1er rang des pointeurs chez les défenseurs de la Ligue. J’aime appuyer l’attaque et transporter la rondelle (…) J’ai travaillé fort pour me rendre jusqu’ici, alors je suis heureux d’avoir cette opportunité avec les Cataractes.»

PARCOURS

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Olivier Bourassa a un parcours non traditionnel. Après avoir quitté la maison dès le secondaire 1 pour jouer à Trois-Rivières pendant 3 ans, le jeune homme est revenu au bercail afin de tenter sa chance avec les Albatros du Collège Notre-Dame en 2016. Dernier joueur retranché après le camp d’entrainement, il a finalement passé l’année avec l’équipe Midget Espoir. Puis, après un été d’entrainement intensif, Olivier s’est réessayé avec les oiseaux, mais là encore, il n’a pas été retenu. La LHPS est alors devenue une option et le Collège Clarétain s’est montré intéressant. 

Bref, le chemin a parfois été sinueux, mais il a finalement mené le jeune homme à bon port. Chose certaine, il aura prouvé au long de son parcours qu’il avait la détermination et les qualités pour passer à la prochaine étape. «À certains moments, je ne savais plus ce que je voulais faire, mais je suis reconnaissant aujourd’hui d’avoir continué à mettre les efforts malgré les déceptions», a-t-il dit.

Cet été, Olivier Bourassa ne comptera pas les heures afin de se préparer pour le camp d’entrainement des Cataractes. L’équipe est jeune et l’organisation lui a fait savoir qu’il allait avoir sa chance, au même titre que les joueurs repêchés. Aucun doute qu’il fera tout pour la saisir. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Super Olivier! Je suis très, très fier et heureux pour toi et ta famille. C'est vrai que ton parcours a été parsemé de quelques embûches, et après! Mais l'important dans tout ça, c'est d'arriver à la bonne place au bon moment. Tu es un joueur que l'on a pas besoin de pousser et qui possède de belles aptitudes. Bonne chance dans tes prochaines étapes et continue à persévérer...tu vas assurément réussir.

    Guy Dumont - 2018-06-06 15:21