Publicité
20 mai 2018 - 01:09 | Mis à jour : 01:27

Motocross : Karnow triomphe, Normand écarté du podium

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Malgré une domination complète lors de la première vague de qualification, le coureur  louperivois Karl Normand n’aura jamais eu une réelle chance de monter sur les marches du podium dans le cadre du 38e Motocross intérieur Coors Light Distribution Francis de Rivière-du-Loup. En raison d’une chute, la vedette locale a finalement dû conjuguer avec des positions de départ difficiles tout au long de la soirée. 

La compétition, très relevée encore cette année, a finalement été remportée par l’Américain Logan Karnow. Le coureur originaire de l’Ohio a ainsi coiffé au fil d’arrivée ses compatriotes Ryan Breece et Carlen Gardner. Tous les trois étaient considérés parmi les favoris et ils n’ont pas fait mentir le promoteur Paul Thibault en offrant tout un spectacle aux 2700 spectateurs réunis au Centre Premier Tech. 

«Les dernières années ont été difficiles avec les blessures. C’est un sentiment incroyable de remporter la victoire aujourd’hui, je suis sans voix (…) Merci à l’organisation qui a fait un très bon travail», a partagé le champion quelques minutes à peine après avoir soulevé la Coupe Yvan-Richard. 

KARL NORMAND 

Contrairement à Karnow, le Louperivois Karl Normand n’entendait pas rire après la finale. L’athlète de 29 ans était plutôt amer, lui qui a été victime d’une vilaine chute lors de la 2e ronde de qualification. Il venait pourtant de remporter la 1re vague, mais en quelques secondes, tout s’est écroulé. Il a ensuite été contraint de conjuguer avec des positions de départ très peu avantageuses pour le reste de la soirée.

«Je n’ai pas été assez patient, j’ai voulu attaquer tout de suite et j’ai finalement «flippé» par dessus les poignées. C’est sûr que je ne suis pas content, je sais que je suis plus rapide que ces gars-là (…) La finale comptait 15 tours et j’ai manqué de temps», a-t-il témoigné. 

S’il avoue avoir commis une erreur, force est tout de même de constater que le numéro 1 n’a pas été épargné par la malchance au cours des dernières années. Lors des deux organisations précédentes, le coureur a dû composer avec différentes difficultés mécaniques. En 2017, il avait réussi à monter sur la 3e marche du podium même s’il ne roulait pas avec sa propre moto. 

En fin de soirée, Paul Thibault a d’ailleurs souligné la détermination du Louperivois. «Je pense qu’il s’est fait mal avec sa chute, j’ai l’impression que son épaule a changé de couleur. Mais Karl, c’est un dur. Il a voulu continuer et c’est tant mieux.»

COMPÉTITION 

Chose certaine, l’édition 2018 du Motocross intérieur Coors Light Distribution Francis de Rivière-du-Loup a tenu ses promesses. Les Américains, notamment, ont répondu présents et ont de nouveau prouvé que Rivière-du-Loup attire la crème des compétiteurs. 

«En terme de calibre, franchement, on avait des coureurs exceptionnels. Les membres du top 3 proviennent de l’Ohio, de l’Idaho et de la Californie, ça en dit long sur la qualité des coureurs qu’on avait ici», a lancé Paul Thibault. Le président d’honneur, l’ancienne gloire Marco Dubé, a lui-même avoué qu’il trouvait les amateurs louperivois chanceux de compter sur un tel évènement.

C’est donc sans surprise que les amateurs seront conviés à une nouvelle édition l’an prochain au Centre Premier Tech. Le coureur Mike Jones, bien connu dans la région, serait le prochain président d’honneur. 

 

Publicité

Commentez cet article