Publicité
9 mai 2018 - 06:00 | Mis à jour : 08:58

Grand défi Pierre Lavoie : la tradition se poursuit

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

C’est avec deux nouvelles recrues que l’équipe cycliste Premier Tech – Fonds de solidarité FTQ de Rivière-du-Loup participera pour une 6e année consécutive à la randonnée de 1 000 kilomètres du Grand défi Pierre Lavoie qui aura lieu du 14 au 17 juin prochain. 

Sur la route de Saguenay à Montréal, Mario Landry du Cégep de Rivière-du-Loup et Pascal Champoux du Fonds de solidarité FTQ prendront ainsi le relais d’Éric Fraser et de Michel Larouche, deux participants de longue date. Ils se joindront aux vétérans Christian Noël de Premier Tech, Simon Dubé de Prelco et Joëlle Hudon de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup. Tous seront accompagnés de Francis Massé de Bérubé GM au volant du motorisé de l’équipe.

«On perd deux amis avec qui on a vécu beaucoup de choses, mais d’un autre côté, on accueille deux personnes en Mario et Pascal qui sont impliquées dans le milieu et qui veulent le voir avancer. C’est super plaisant travailler avec des gens comme eux», a partagé le capitaine de la formation, Christian Noël. 

CAUSE

Rappelons que par sa participation, l’équipe cycliste amasse des fonds qui sont redistribués pour permettre à des jeunes de la région de pratiquer des activités physiques. Ainsi, en cinq ans, ce sont 233 000 $ qui ont été recueillis pour la mise en place de différents équipements dans la région. En plus de ce montant, 50 000 $ ont aussi été remis à la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie. Notons qu’en 2017, l’équipe Premier Tech – Fonds de solidarité FTQ a versé la somme de 49 269 $ à la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup.

Le mouvement porte fruit, puisque les élèves qui ont connu le Grand défi au primaire persévèrent au secondaire, puis au Cégep. «On se rend compte qu’il y a une pérennité, on a poussé dans la roue et elle tourne jusqu’à le faire par elle-même. Quand on a les professeurs derrière nous, les partenaires financiers aussi…ça va de soi qu’on embarque et que l’on continue. On se fait donner de l’énergie», a renchéri M. Noël. 

PIERRE LAVOIE

Présent à Rivière-du-Loup pour deux jours, le fondateur du Grand Défi, Pierre Lavoie, a d’ailleurs reconnu le travail accompli par l’équipe louperivoise depuis 6 ans déjà. «Nous comptons sur un groupe d’une vingtaine d’équipes qui se démarque par leur engagement et leur implication dans leur milieu et aussi par les projets concrets qu’ils réalisent pour beaucoup plus qu’une école. L’équipe Premier Tech – Fonds de solidarité FTQ de Rivière-du-Loup en fait partie, elle est exceptionnelle», a-t-il affirmé, prenant en exemple l’initiative qui a permis l’acquisition, en décembre 2016, de 75 paires de skis de fond pour les élèves de la Commission scolaire

M. Lavoie a également reconnu le fort sentiment d’engagement que l’on retrouve dans la région, autant dans le milieu scolaire qu’au sein de la population. «On sent que la communauté est derrière [cette volonté d’aider les écoles]. Ça fait des projets où on est capables de rassembler tout le monde, ça fait une différence. Est-ce que c’est parce que le milieu est un peu plus petit? Je pense que ça aide beaucoup (…) L’équipe représente la communauté finalement.»

Notons que la rencontre de presse du 8 mai a permis d’apprendre que l’entreprise Premier Tech, partenaire majeure de l’équipe de Rivière-du-Loup, a offert une trentaine de vélos neufs à l’école La Croisée afin d’encourager les jeunes élèves à bouger au quotidien. 
 

Publicité

Commentez cet article