Publicité
6 mai 2018 - 07:01

Une saison qui promet pour Britanie Cauchon

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La cycliste originaire de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, Britanie Cauchon, est de retour à la compétition. À sa 2e saison entièrement dédiée à son sport, la jeune athlète fait partie d’une équipe reconnue et elle est entrainée par Christine Gillard, dont le nom dans le domaine n’est plus à faire. 

Britanie course ainsi maintenant pour l’équipe MaKadence de Québec, une formation dont plusieurs athlètes performent très bien sur la scène provinciale. «Quand Christine Gillard accueille une athlète, c’est pour le long terme, elle n’investit pas seulement pour une saison. C’est super positif pour Britanie qui va apprendre énormément», partage son père, Patrice Cauchon.

C’est d’ailleurs la famille qui a approché Mme Gillard, dont l’une des athlètes est Simone Boilard, meilleure cycliste junior au Canada. «Elle voit énormément de potentiel en Britanie qui s’investit beaucoup dans ce qu’elle entreprend. Elle veut l’aider à se développer et la guider à bord port. C’est une entraineure passionnée, le fit est bon», renchérit M. Cauchon.  

ÉTÉ OCCUPÉ 

Le développement de l’athlète de 14 ans passe d’ailleurs par un été au cours duquel elle combinera entrainements hebdomadaires au Kamouraska et à Québec, ainsi que les compétitions. Déjà, il y a 2 semaines, Britanie a bien fait en prenant le 5e rang du 6e Critérium de Beauharnois. Dans cette épreuve, les minimes, dont elle fait partie, courraient avec les cadets, plus vieux. Notons que Britanie a été très active dans cette course, mais la perte d’un verre de contact l’a contrainte à lever le pied. 

«Certaines compétitions seront ciblées pour favoriser son développement. L’idée, c’est aussi que le plaisir de rouler soit là pour longtemps», explique Patrice Cauchon. «Avec MaKadence, Britanie s’entrainera aussi avec des athlètes juniors et séniors en peloton. Elle apprendra à travailler en équipe, ce qui est important en cyclisme.»

Même si elle ne compétitionnera pas chaque fin de semaine, la saison ne sera pas aisée pour autant pour celle qui pratique également le patinage de vitesse longue piste. Elle comprend, incluant les compétitions sur piste (vélodrome), 7 Coupes Québec, 2 Championnats provinciaux et les fameux Jeux du Québec. À cela s’ajoutent deux camps de perfectionnement de 5 jours sur piste. Rappelons que Britanie est vice-championne provinciale sur piste (2017).

Ses performances à ce niveau l’ont placé parmi les cyclistes les plus en vue dans sa catégorie d’âge au Québec.

COMMANDITAIRES 

Investie dans les succès de Britanie, la famille Cauchon se promènera ainsi un peu partout au Québec au cours des prochains mois. Afin de l’aider à éponger les couts d’hébergement et de restauration, elle approchera les entreprises de la région à la recherche de commanditaires.

«L’idéal serait vraiment, par exemple, qu’on nous prête une petite roulotte ou un petit motorisé pour les fins de semaine sur la route», illustre le paternel. L’invitation est lancée!

 

Publicité

Commentez cet article