Publicité
11 avril 2018 - 06:03

Gants de bronze : plusieurs médailles pour l’EBO RDL

Plusieurs boxeurs de l’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup (EBO RDL) ont très bien fait lors des derniers Gants de bronze, une compétition qui regroupe les meilleurs novices au Québec (5 combats et moins). Ensemble, c’est quatre médailles d’or et quatre médailles de bronze qu’ils ramènent de Trois-Rivières.  

Parmi les grands gagnants de leur finale respective, Richard Lanctôt, pugiliste de 48 ans, a remporté les honneurs dans la catégorie des 86 kg contre un adversaire beaucoup plus imposant et 8 ans son cadet. Il est devenu le premier boxeur de la catégorie maître dans l'histoire de l'école de boxe de RDL à remporter un titre provincial. 

Alycia Michaud, du programme Sport-études du Collège Notre-Dame, est elle aussi devenue championne en battant d’abord Audrey Jérôme de Montréal par décision, puis Camille Perry de Rimouski par arrêt de l'arbitre au 2e round. Alycia a démontré beaucoup de caractère, de cœur au ventre et de volonté pour gagner lors de ces deux affrontements.

De son côté, Antoine Caillouette a remporté également l'or en battant Henri Doucet de Montréal par arrêt de l'arbitre au 2e round et Shawn Fournier de Saint-Hyacinthe par décision. Deux performances parfaites du jeune boxeur qui a démontré beaucoup d'intelligence et de maturité dans le ring.

Enfin, Noah Michaud, affrontait un adversaire que l’on craignait beaucoup, Victor Tremblay de Montréal. Un boxeur puissant qui met énormément de pression sur ses adversaires. Sans s’en laisser imposer, Noah a su rester calme et il a appliqué le plan de match à la perfection : toucher et ne pas se faire toucher. Un combat de médaille d’or parfait, dans lequel on peut compter sur une main le nombre de coups qu'il a reçus. 

MÉDAILLES DE BRONZE

Soulignons également le travail des quatre médaillés de bronze qui se sont démarqués par leur courage et leur détermination. Ils se sont tous inclinés devant le champion de leur catégorie.

Alexis Pouliot, Tanya Dumont (qui a dû monter de deux catégories de poids pour avoir des adversaires de qualité), Samuel Benoît et Olivier Roy se sont mérité la médaille de bronze. Tous déçus de ne pas avoir mis la main sur l'or, ils ont toutefois acquis une expérience en or qui s'avèrera peut-être beaucoup plus profitable que le titre. Tous sont déterminés à redoubler d'efforts au gymnase pour revenir beaucoup plus forts.

 

Publicité

Commentez cet article