Publicité
3 avril 2018 - 11:49 | Mis à jour : 15:32

Le Centre de curling portera le nom de Prelco

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Le conseil d’administration du Club de curling de Rivière-du-Loup a profité du début des travaux de construction du nouveau Centre de curling afin de dévoiler le commanditaire majeur de ce projet d’envergure. Le bâtiment portera ainsi le nom de l'entreprise Prelco. 

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet, des conseillers municipaux, le député et ministre Jean D’Amour, ainsi que des membres de la direction de l’entreprise Prelco accompagnaient le Club de curling dans le cadre d’une traditionnelle pelletée de terre, le mardi 3 avril. 

Pour Prelco, qui compte des adeptes de curling parmi ses employés, soutenir le projet de centre était une belle opportunité de s’impliquer auprès de sa communauté. «C’est vraiment un plaisir d’être ici aujourd’hui. Pour nous, il était important de s’impliquer dans la réalisation d'une belle infrastructure sportive. Aujourd’hui, on permet et on aide à développer une meilleure qualité de vie pour nos citoyens et leur famille», a indiqué Dominic Lavoie, vice-président et actionnaire chez Prelco. Notons que le montant investi par l’entreprise et les termes de l’entente n’ont pas été précisés. 

Le Centre de curling est attendu en septembre et on croit pouvoir y lancer la première pierre, dès le début octobre, sur la rue Laval. «L’appui de Prelco est majeur dans la réalisation de ce projet et c’est évident que nous trouvons intéressant de voir une entreprise comme celle-ci s’impliquer de la sorte», a partagé le président du Club de curling, Paul Miville, soulignant que d’autres partenaires ont embarqué dans l’aventure et que leurs noms seront dévoilés ultérieurement. 

En janvier 2018, les administrateurs du Club ont octroyé le contrat de construction à l’entreprise Construction Citadelle Inc. de Québec aux coûts de 3,5 M$ avec les taxes. Cinq soumissionnaires ont participé à l'appel d'offres. Ils étaient tenus d’accepter la plus basse soumission en vertu des règles de la subvention octroyée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Le gouvernement du Québec participe à la réalisation de ce projet grâce à une aide financière de 1,5 M$. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Très belle initiative. Encore un PLUS pour notre ville.

    René Lapointe - 2018-04-04 06:32