Publicité
1 avril 2018 - 07:02

Alexis Marceau et Charlie Bilodeau, boursiers de la Banque Nationale

Le patineur artistique Charlie Bilodeau, originaire de Trois-Pistoles, et le patineur de vitesse courte piste Alexis Marceau, de Rivière-du-Loup, ont tous les deux reçu une bourse lors de la 26e édition du Programme de bourses Banque Nationale au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

Bilodeau a mérité une bourse de soutien à la réussite académique et sportive de 4 000 $. En février, avec sa partenaire Julianne Séguin, il a été étincelant aux Jeux olympiques de Pyeongchang avec une 9e position. Le couple est également vice-champion canadien. 

Lors de la remise des bourses, on a mentionné que l’athlète de la région «est fier de ses portées et de sa capacité à rester concentré malgré les imprévus. [Avec Julianne], il peaufine les sauts côte à côte, la finesse de ses mouvements et sa souplesse. Fort d’une première expérience olympique en février, le top-5 mondial et une médaille aux Jeux de 2022 sont les nouveaux objectifs du couple».

ALEXIS MARCEAU

De son côté, Alexis Marceau a reçu une bourse d’excellence académique de 2000 $. Cette année, l’athlète a terminé 4e aux Championnats canadiens juniors, 12e aux Sélections canadiennes seniors et a participé au relais lors des Championnats du monde juniors. En sciences de la nature au Cégep Garneau, il a également maintenu une cote R de 32. 

«L’éthique de travail, la capacité de récupération et le positivisme d’Alexis l’aident grandement dans son cheminement. Il concentre présentement ses efforts sur son explosivité au départ et la stabilité de son tronc dans les virages. Le podium aux mondiaux juniors et une place au sein de l’équipe canadienne senior seront ses quêtes des prochains mois », a-t-on mentionné. 

Cette année, près de 40 athlètes-étudiants se sont partagé 130 000 $ en bourses individuelles. Celles-ci existent afin de soutenir les athlètes sur le plan sportif, mais également dans leur réussite académique. Charlie Bilodeau vise une carrière dans les communications, alors qu’Alexis Marceau souhaite devenir ingénieur. 

 

 

Publicité

Commentez cet article