Publicité
25 mars 2018 - 19:05 | Mis à jour : 26 mars 2018 - 11:53

Éclatante victoire des 3L

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les 3L de Rivière-du-Loup n’ont pas manqué de soulever le Centre Premier Tech, ce dimanche 25 mars, en l’emportant au compte de 4 à 2 dans le cadre du 7e match de la série les opposant à l’Assurancia de Thetford Mines. La formation louperivoise a été tout feu tout flamme. 

Devant plus de 2100 spectateurs réunis pour les encourager chaleureusement, les 3L ont montré leur plus beau visage. Intenses, créatifs, physiques… ils voulaient assurément en finir avec leurs adversaires. Pour ce faire, ils ont offert leur meilleure performance depuis la fin de la saison. 

«À un moment, on nous croyait morts et aujourd’hui on remporte la série. On aurait pu baisser les bras, mais cela n’a pas été le cas. Tous les gars ont monté leur jeu d’un cran cet après-midi. Tout le monde s’est donné à fond, on a bloqué des lancers, etc. C’était beau à voir», a lancé l’attaquant Marc-Olivier D’Amour, le sourire aux lèvres. 

«Cette série a été marquée par des hauts et des bas, mais nous avons une bonne équipe. Parfois on se comporte mal, mais d’autres fois on est très bons comme aujourd’hui. Une série se gagne en quatre matchs et nous y sommes arrivés en premier», a ajouté l’entraîneur-chef Simon Turcot, visiblement fier du travail de ses hommes. 

La profondeur des 3L a été un élément clé dans le cadre de cet affrontement et le match de dimanche l’a de nouveau démontré. Appelé sur l'heure du midi, le réserviste Yann Poirier a marqué à deux reprises dimanche. Signe que cette importante victoire en a également été une d'équipe. 

«Il n’y a rien qui arrive pour rien. J’ai vu neiger, ça fait 10-11 ans que je joue dans cette ligue-là. Je suis resté calme et j’ai utilisé ma vitesse à mon avantage», a partagé le rapide patineur. 

IMPÉRIAUX

Tirant de l’arrière par un but après seulement deux minutes de jeu, les 3L ont par la suite été impériaux. Ils ont conclu le 1er engagement 1 à 1, ont ajouté deux autres buts au second tiers et ont même trouvé le fond du filet une dernière fois au début d’une 3e période défensive. Marc-André Tourigny et Simon Danis-Pépin ont aussi trouvé le fond du filet.   

Devant la cage louperivoise, le vétéran Loïc Lacasse a connu une autre très bonne performance, lui qui avait également été brillant lors de la victoire à Thetford Mines, vendredi. Son coéquipier Guillaume Decelles et lui ont donc tous les deux obtenu deux victoires contre Thetford Mines. «La profondeur devant le filet a aussi fait toute une différence. C’est qui notre numéro 1? Il n’y en a pas, on a deux très bons gardiens», a d’ailleurs déclaré Simon Turcot, devant les journalistes. 

En remportant cette série en 7 matchs, les 3L ont démontré beaucoup de caractère. Même sur la corde raide, les joueurs y ont toujours cru. «On a jamais, jamais, jamais abandonné. Le 6e match n’a pas été facile à Thetford, mais on y croyait vraiment. Ç’a fait la différence (…) C’est le fun quand il y a de pression, on joue au hockey pour vivre ces matchs-là», a expliqué D’Amour. 
 
Les Louperivois passent maintenant en demi-finale où ils retrouveront les Marquis de Jonquière. Tout s’attendent à une autre série chaudement disputée. 

 

Publicité

Commentez cet article