Publicité
24 février 2018 - 07:32

Un concept vite adopté par les meilleurs patineurs de vitesse

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

La passion est un moteur impressionnant. Parlez-en à Patrice Cauchon qui, plus de 20 ans après avoir confectionné son premier patin de vitesse, est aujourd’hui cofondateur et copropriétaire de Nagano Skate, une compagnie québécoise spécialisée et reconnue par les meilleurs athlètes du sport. 

La semaine dernière, l’entreprise Outils Viel de Rivière-du-Loup a fait parler d’elle abondamment pour sa réalisation d’un support d’affutage qui sert à l’aiguisage des patins de plusieurs athlètes actuellement aux Jeux olympiques. Ce produit, à la fine pointe de la technologie dans le sport, est néanmoins né dans la tête de Patrice Cauchon à Saint-Alexandre-de-Kamouraska. 

«En 2013, je regrettais de ne pas retrouver sur le marché un système d’affutage qui permettait un travail facile et très précis. Je ne comprenais pas que ça n’existait pas. À la blague, un ami m’a lancé le défi d’en fabriquer un. C’est ce que j’ai fait...», explique simplement le père de famille, le sourire aux lèvres. 

M. Cauchon fait partie du milieu du patinage de vitesse depuis plus de 40 ans. Il avait l’intérêt et beaucoup de connaissances, mais ce n’était pas un petit projet. Il lui aura fallu finalement deux ans d’essais et d’erreurs avant d’en arriver à un produit final. 

«J’avançais étape par étape en m’inspirant des meilleurs éléments des autres produits. Dès que j’avais un peu d’argent, je l’investissais dans le développement. J’ai avancé comme cela jusqu’au moment où j’en ai fait fabriquer une cinquantaine avec l’aide d’Outils Viel.»

En 2016, Kasandra Bradette, membre de l’équipe nationale, l’appelle. Elle a entendu parlé de son produit et aimerait en acheter un à bas prix. L’opportunité de rejoindre aussi facilement des athlètes élites n’avait pas de prix.  

«J’ai absorbé tous les coûts et je lui ai commandité. Plusieurs athlètes, dont les médaillés d’or aux Jeux olympiques Charles Hamelin et Samuel Girard, en ont acheté par la suite. C’est un petit milieu et le bouche à oreille à une grande valeur», illustre l’homme de 49 ans.  

PASSION 

Patrice Cauchon est un passionné. Un autodidacte aussi. Il a commencé à s’intéresser à la fabrication de patin et à l’aiguisage des lames dans les années 90 pour aider sa conjointe, la Louperivoise Amélie Ouellet, alors entraineure et athlète en patinage de vitesse. 

«Pour un athlète de bon niveau, avoir un patin personnalisée à son pied, ça devient une nécessité. C’est comme une pantoufle, tu ressens mieux la glace (…) Alors, je suis parti de zéro et j’ai tout appris notamment en visitant l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec. En 1996, j’ai réalisé mon premier patin», raconte-t-il. À un certain moment, les choses allaient si bien qu’il avait démarré sa propre compagnie. 

Après une pause de quelques années, il a repris le goût de la confection de patins quand ses enfants, Clément et Britanie, ont confirmé leur intérêt pour le sport. «Je leur ai fabriqué quelques paires par année pendant leur croissance. Ils sont privilégiés en quelque sorte, mais j’aime ça le faire pour eux.» Les deux jeunes athlètes ont d’ailleurs très bien fait, la semaine dernière, au Championnat canadien à Québec. 

NAGANO SKATE 

Aujourd’hui, Patrice Cauchon continue de pousser la porte de l’innovation dans le domaine du patin de vitesse. Il le fait cependant avec ses amis François Drolet et Éric Bédard, tous les deux médaillés olympiques à Nagano en 1998. Ensemble, avec leurs propres champs d’expertise, ils ont fondé Nagano Skate il y a un an et demi. 

«François venait de quitter l’équipe nationale comme responsable de l’équipement après quatre saisons. Il avait beaucoup de contacts et les meilleures pierres d’aiguisage au diamant au monde. De son côté, Éric arrivait avec un bagage en développement des athlètes et en mentorat. On forme une belle équipe.» 

Depuis, l’entreprise est sur une lancée et elle est reconnue, au Canada et à l’international, comme spécialiste en équipement de pointe en patinage de vitesse non porté sur la glace. Trois nouveaux associés se sont même ajoutés, soit le champion olympique Charles Hamelin, ambassadeur de la marque, ainsi que les entraineurs Derrick Campbell et Kenan Gouadec. Eux aussi ajoutent de la crédibilité et des contacts internationaux à l’équipe.  

Aujourd’hui, Patrice Cauchon travaille toujours chez Hydro-Québec, mais l’objectif reste de ne se consacrer qu’à Nagano Skate dans quelques années. L’avenir semble d’ailleurs prometteur pour la PME qui voit grand. 

«Éventuellement, nous aimerions amener la technologie du patin de vitesse au hockey. Nous travaillons là-dessus, tout comme sur le lancement de nouveaux produits qui bouleverseront une nouvelle fois le sport», soutient Patrice Cauchon. 

Nagano Skate a également signé une entente avec l’entreprise Garneau pour de la consultation et la mise en marché des produits liés au patinage de vitesse. Elle est aussi fournisseur officiel d’équipement technique pour Patinage de vitesse Canada. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo, PATRICE,ET. AMÉLIE, SUPER ET UN FUTUR MEILLEURS. ENCORE,

    Road ouellet - 2018-02-25 09:52