Publicité
10 février 2018 - 13:06

Charlie...dans les yeux de Julianne

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le patinage artistique en couple repose sur une grande complicité entre les deux partenaires. Julianne Séguin a accepté avec beaucoup de générosité de nous parler de son complice Charlie Bilodeau, la personne avec qui elle passe assurément le plus de temps depuis maintenant cinq ans. Elle décrit un athlète discipliné, à l’écoute et armé d’un grand sens de l’humour. 

Charlie et Julianne se sont rencontrés il y a cinq ans à Chambly, là où ils s’entrainent toujours aujourd’hui. À l’époque, peu de gens auraient pu prédire qu’ils seraient rassemblés. Oui, l’athlète pistolois était à la recherche d’une nouvelle partenaire, mais Julianne pratiquait alors le patinage en simple. 

«Mon entraineur m’a proposé un jour d’essayer avec lui. J’avais déjà fait du couple et c’est une discipline qui m’intéressait beaucoup. On s’est dit pourquoi pas, mais finalement ç’a simplement bien marché tous les deux. C’était un peu un match parfait», ricane Julianne au bout du fil. 

Dès leurs débuts, les patineurs se font remarquer sur la scène internationale junior en remportant, à leur première année de compétition, une médaille d’argent aux Championnats canadiens. Puis, après trois médailles d’or au Grand Prix junior ISU, une médaille d’or à la finale du Grand Prix junior ISU et une médaille d’argent aux Championnats du monde juniors ISU, ils ont franchi le pas chez les Séniors en 2014.

«Nous sommes deux personnes complètement différentes, mais complémentaires. La complicité, ce n’est pas quelque chose sur lequel on peut travailler tant que ça. Tout s’est fait naturellement pour nous. Dans les portées, par exemple, je n’ai jamais douté, j’ai confiance.»

Charlie et Julianne passent plusieurs heures ensemble par semaine. Comment décrirait-elle Charlie Bilodeau, l’athlète? «Par où commencer!», lance-t-elle, en riant. «Honnêtement, je me trouve tellement chanceuse. Charlie est très attentionné, à l’écoute. Il me fait rire constamment…bon, je suis bon public, mais il a un beau sens de l’humour.»

«À l’entrainement, il est très déterminé. Il ne laisse jamais une journée passer pour rien. On se motive beaucoup l’un et l’autre et c’est aussi ce qui fait qu’on passe à travers tout», ajoute la patineuse de 21 ans. 

Dans les dernières années, Julianne a subi des blessures au dos et à une cheville, en plus de souffrir d’une commotion cérébrale. Elle salue aujourd’hui la compréhension dont a fait preuve son partenaire à travers les épreuves. 

«Il a été formidable, il a pris soin de moi. Il ne m’a jamais fait sentir de pression quelconque pour revenir rapidement. Charlie et moi sommes vraiment à l’écoute l’un de l’autre et c’est une force pour nous. Je lui suis très reconnaissante pour cela.»

Charlie Bilodeau et Julianne Séguin forment tous les deux l’avenir du patinage artistique canadien en couple. 

 

Publicité

Commentez cet article