Publicité
24 janvier 2018 - 06:02 | Mis à jour : 08:48

Lourdes sanctions déposées à la suite du match Prédateurs-Cataractes

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les Cataractes de Grand-Sault regretteront sans doute de ne pas avoir terminé la partie les opposant aux Prédateurs du Témiscouata, le samedi 20 janvier, à Notre-Dame-du-Lac. Mardi soir, ils ont été lourdement punis par le comité de discipline du Circuit régional de hockey (CRH). 

L’entraîneur et le gérant de l’équipe ont en effet été suspendus pour le reste des activités du calendrier régulier en 2017-2018, mais également pour l’entièreté de la saison 2018-2019. Ils ne pourront donc pas être impliqués auprès d’une équipe l’an prochain. 

De leur côté, les 15 joueurs de la formation (présents sur l’alignement) ont eux aussi été suspendus pour le reste de la présente saison. Simplement, la saison 2017-2018 des Cataractes est terminée, puisqu’ils n'ont plus le droit de disputer de matchs. Il restait deux parties à leur calendrier. 

ÉVÈNEMENTS 

Rappelons que la première partie des Prédateurs du Témiscouata en 2018 s’est conclue d’une façon bien anecdotique. Les Cataractes ont décidé de ne pas conclure la partie et ont quitté le match avec plus de douze minutes à faire à la rencontre. 

Les Prédateurs disposaient alors de leurs adversaires par la marque de 6 à 2 devant leurs partisans. Une pénalité imposée par l’arbitre à un joueur des visiteurs a cependant mis fin au spectacle. 

«Ce que j’ai compris, c’est que l’arbitre a décerné une pénalité majeure à 7 minutes 45 de la troisième période. Le joueur en question a donné un coup de hockey et a jeté les gants sur un de nos joueurs», se remémore l’entraineur-chef Simon Caron.

Dans sa carrière, le pilote d’expérience n’avait jamais vu une situation similaire. «C’était spécial, la première fois que je voyais ça», dit-il. «On a essayé d’aller les voir et de les faire revenir, mais ç’a n’a pas été possible. Les portes étaient barrées et ils sont partis en groupe par la suite.»

Sur les réseaux sociaux, mardi, les Cataractes ont expliqué la situation ainsi : «L’équipe a pris la décision de quitter la glace puisque nous croyions que la sécurité des joueurs était compromise. Ceci dit, nous comprenons qu'il y a des conséquences et cette suspension en est la preuve.»

 

Publicité

Commentez cet article