Publicité
3 décembre 2017 - 07:31

Un 3e revers consécutif pour les 3L

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Au terme d’un match émotif marqué par l’indiscipline, les 3L de Rivière-du-Loup ont été vaincus 10-3 par les Éperviers de Sorel-Tracy, ce samedi 2 décembre, au Centre Premier Tech. Les hommes de l’entraineur chef Simon Turcot ont ainsi subi un 3e revers de suite et une 4e défaite lors des 5 dernières rencontres. 

Il faut dire que les 3L n’ont pas mis toutes les chances de leur côté en début de match. Pénalisés à plusieurs reprises, les Louperivois ont permis aux visiteurs de marquer quatre fois dès la première période. Ils ont également laissé beaucoup d’énergie sur la glace en jouant de longues minutes en infériorité numérique. 

Au 2e engagement, malgré un retard de plusieurs buts, les 3L ont réussi à trouver le fond du filet à deux reprises grâce à Marc-André Tourigny et Marc-Olivier D’Amour. Des buts qui s’ajoutaient à celui marqué par Jean-Philip Chabot au 1er vingt. Chaque fois, cependant, les réjouissances ont été de courte durée, puisque les Éperviers ont répliqué rapidement. 

«Ça ne peut pas se passer ainsi, on ne peut pas se faire compter 15 secondes après. Quand on score un but, la prochaine minute est super importante pour le momentum du match. C’est un élément qu’on doit améliorer», a soutenu Marc-Olivier D'Amour après la rencontre.

Évidemment, alors que le match était à 8-3 au 3e tiers, la frustration s’est mise de la partie et la rivalité entre les deux équipes s’est envenimée. Plusieurs bagarres ont éclaté dans les premières minutes et les deux entraineurs, Simon Turcot et Christian Deschênes, se sont insultés à travers la baie vitrée séparant les deux bancs. Ils ont finalement été expulsés de la rencontre. 

«C’était rien de spécial. On avait des choses à se dire depuis la partie il y a deux semaines, c’est tout. Je demande à mon équipe d’aller à la guerre, alors quand c’est à mon tour, j’y vais moi aussi», a commenté Turcot à ce sujet. 

INDISCIPLINE 

Sans grande surprise, le manque de discipline a été l’une des histoires de ce match - et des derniers - pour les 3L. Les membres de l’organisation en étaient d’ailleurs tous conscients après la rencontre, samedi. 

«On a beau parler de l’arbitrage, mais en bout de ligne, il y a beaucoup de punitions qu’on mérite. Ça nous fait vraiment mal, surtout en première période. Par la suite, on joue du hockey de rattrapage et c’est difficile. Il faut arrêter ça», a déclaré Simon Danis-Pépin qui prend d’ailleurs sa part de blâmes dans les récentes difficultés de l’équipe. 

De son côté, Simon Turcot en demande évidemment plus de certains joueurs, il ne s’en cache pas. Samedi, il a toutefois réussi à trouver du positif à la rencontre, malgré la marque de 10-3. «En jouant en désavantage numérique presque la moitié de la game, on a quand même réussi à mettre 40 lancers au but. Je pense qu’à 5 contre 5, on est l’une des meilleures équipes dans la ligue, je le pense vraiment, alors il faut en profiter. Il faut bâtir là-dessus», a-t-il dit. 

Les 3L gardent donc le moral. Oui, il y a certaines choses à corriger, mais tout est possible, estime-t-on. Tous sont motivés à redresser la barque le plus rapidement possible. «On est tous très déçus, mais on va arriver à la fin de la saison prêts. Maintenant, il faut mettre nos bottes de travail et être plus intelligents avec et sans la rondelle. On veut faire tourner le vent à notre faveur», a mentionné Marc-Olivier D’Amour. 

DÉFAITE À TROIS-RIVIÈRES

Rappelons que les 3L se sont inclinés 7 à 3 à Trois-Rivières contre les Draveurs, vendredi. À son premier match avec l’équipe depuis l’échange, le franc-tireur Nicolas Corbeil a récolté un but et une mention d’aide. 

Les 3L occupent le 4e rang du classement avec une fiche de 7 victoires, 7 revers et une défaite en prolongation. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Manque flagrant à la défensive.....il y en a une couple de joueurs qui font pitié...çà aide pas une équipe.

    Pierre M. Drayaf - 2017-12-03 07:47