Publicité
19 novembre 2017 - 10:42 | Mis à jour : 20 novembre 2017 - 09:45

Les 3L dominants contre les Draveurs

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Privés de trois joueurs, dont deux de leurs meilleurs pointeurs, les 3L de Rivière-du-Loup ont enfilé les buts vers une victoire de 7 à 4 contre les Draveurs de Trois-Rivières, samedi soir, devant un peu plus de 1000 spectateurs réunis au Centre Premier Tech. Un gain qui était le bienvenue, 24 h après un revers émotif subi à Sorel-Tracy. 

Les 3L ont entamé ce match de la même façon que la veille, soit avec deux buts rapides, mais ils ont cette fois poursuivi sur leur lancée au lieu de céder. Ils ont d’ailleurs ont ajouté 3 buts au 2e vingt, terminant les 40 premières minutes de jeu en avant 5 à 2. 

Au 3e tiers, les Draveurs ont bien tenté de revenir dans la partie en trouvant le fond du filet, mais les 3L ont répliqué avec deux autres buts, accentuant leur avance. Les visiteurs ont par la suite ajouté une réussite au tableau indicateur, mais il était trop peu trop tard. 

Sans Marc-Olivier D’Amour, Maxime Villemaire, Kévin Veilleux et Samuel Lévesque, tous les quatre suspendus indéfiniment, les 3L ont réussi à être très menaçants offensivement. Le capitaine Jean-Philip Chabot a d’ailleurs marqué un tour du chapeau, un exploit qu’il n’avait pas réussi depuis ses 20 ans dans la LHJMQ. Les autres marqueurs ont été Dominic Léveillé, Yann Poirier, qui disputait un 1er match cette saison, et Marc-André Tourigny (à deux reprises). 

«Depuis le début de la saison, on dit que les 3L ont une belle profondeur. On l’a prouvé ce soir. Malgré l’absence de joueurs importants offensivement, on a quand même marqué 7 buts et gagné la rencontre haut la main. C’est une très belle performance d’équipe», a concédé l’entraineur chef Simon Turcot. 

Le jeu efficace des Yann Poirier, Raphael Corriveau et Olivier Daunais, tous les trois de la formation samedi, a d’ailleurs été remarqué. «Chapeau à ces gars-là qui entrent dans la formation et qui jouent de cette façon. Ils ont tout donné sur la glace. Vraiment, on ne pouvait pas demander mieux», a fait savoir Simon Danis-Pépin qui a lui aussi connu un fort match.  

De son côté, Jean-Philip Chabot était visiblement content de la tournure des évènements. «C’est toujours flatteur de pouvoir aider l’équipe offensivement, même si ce n’est pas exactement mon rôle ici avec les 3L (…) J’ai eu des bonnes chances, mais le crédit revient aussi aux coéquipiers. Jouer avec Tourigny, qui passe la rondelle si bien, c’est facile», a souligné le capitaine après la rencontre. 

SOREL-TRACY 

Vendredi, le match entre les Éperviers et les 3L, que les locaux ont perdu 6 à 4, a été marqué par l’indiscipline et par une mêlée impliquant des joueurs et des partisans sorelois en 3e période. Des objets auraient notamment été lancés en direction du banc de Rivière-du-Loup. D’autres se seraient aussi approchés.   

«Qu’un spectateur ait la chance de se rendre au banc, ça ne devrait pas exister, ça ne fait pas de sens. De la façon dont c’est fait à Sorel, il devrait y avoir des gardes de sécurité (…) Je crois que ce n’est pas la première fois que des évènements surviennent, c’est une situation qui devrait être corrigée», a admis Simon Turcot. 

«Je pense que comme joueur, on doit aussi tenir notre calme. Mais tout ça a commencé sur la glace. Il y avait beaucoup de rage, ça bouillait et finalement ç’a débordé avec des attaques qu’on a reçues d’en haut (…) Ce n’est pas des choses qu’on veut voir jamais», a mentionné Simon Danis-Pépin.  

Le prochain match local des 3L sera d’ailleurs contre Sorel-Tracy. Cette rencontre aura lieu le samedi 2 décembre, dès 19 h 30. 

 

Publicité

Commentez cet article